Sik Vordim

Trip Start Oct 07, 2005
1
2
Trip End Nov 24, 2005


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Uzbekistan  ,
Monday, October 17, 2005

Salut a Tous,
Je suis un peu decu de ne pas recevoir de vos nouvelles, parce que ici, comme qui dirait, v'la pas c'qu'on s'fait ch...
Eh oui, les sentiers ouzbeks sont de plus en plus battus, on parle francais a tous les coins de rue, les rosiers de Gulnara ont fait place a des dalles autobloquantes, trois nouveaux hotels de marbre ont jailli du sol en plein coeur du centre historique de Boukhara, jolie faute de guot, les chaikhanas du bazar de Samarkand ont ete demolies pour faire place a des parkings de bus alors que les mausolees du Shah i Zinda ont ete, comment dire... "renoves" (je ne sais pas ce qu'en pense l'Unesco, moi je regrette mes ruines d'antan en tous cas).
C'est comme ca, le tourisme peut aussi devenir une forme de pollution, et a vrai dire ce n'est plus que dans les bus, colles a trois babouchkas et deux tadjiks avines, que je goute encore de l'authenticite d'un pays que j'ai tant aime. C'est comme quand votre vieux cinema de quartier qui passait de si bons films est soudain transforme en karaoke quoi, vous vous sentez tout chose.
En tous cas les ouzbeks qui sont dans le business du tourisme sont heureux, Rien n'a jamais si bien marche, et ils sont tous bien heureux parfois que tant d'Ouzbeks aient ete buttes a Andijan. C'est vrai quoi, sans pouvoir fort et militaires qui jouent a la mitrailleuse lourde, le pays sombrerait dans le chaos, et y'aurait plus de touristes. Je me bouche les oreilles. Heureusement cet avis n'est pas general dans le pays.
Boarf, vous devez savoir tout ca, il semblerait que pour une fois les journaux en parlent en France.

Pour la forme hier soir j'ai ete interviewer un ancien combattant ouzbek de Samarkand. Je l'avais rencontre la veille, mais il n'avait pas voulu parler. Il etait fatigue a cause du jeune de ramaddan. J'y suis donc retourne le soir suivant pour le diner. Toute une famille tres sympathique etait reunie. Dont la petite fille, qui parlait anglais. On a vite renonce a faire parler le vieux, et la petite fille a entrepris la traduction de notes prises par sa propre mere 17 ans plus tot. Il en ressort que notre ancien combattant construisait des ponts. "you see, I translate and you write, my grand father was very brave, he built a bridge, and the commander says come, and after the bridge his burning, and my grandfather builds a new bridge, and he has a medal, and he his very brave. Then he goes to Smolenk. And he build a bridge. You write ? And then a new bridge, a big for tanks, and he has a medal, and he fights to Berlin, where he builds a bridge, dis you write about this bridge..." Bref, pour ceux qui ne le savaient pas, la seconde guerre mondiale a ete gagnee parce que un ouzbek a construit une serie de ponts entre Kaliningrad et Berlin... Apres deux heures ou, comme il faut bien etre poli et que la petite fille, institutrice de formation, ne supporte pas d'etre interrompue, on note la carriere du grand pere dans le genie, j'ai tente avec mon maigre ouzbek d'en savoir plus sur les conditions de la lutte. Ca a donne a peu pres ceci :
- Faisait-il froid, comment etait l'equipement
- "No, my grandfather is very brave, he was not cold"
- Que mangeait-on au front, l'intendance suivait-elle ?
- "No, my grandfather is very brave, he was not hungry"
- Tous les ouzbeks etaient-ils bien equipes en armes, ou bien celles-ci allaient-elles plutot aux russes ?
- "No, my grandfather was very brave, he was fighting with his arms and everything"
- Euh... Il a ete blesse sinon, alors comment c'etait a l'hopital ?
- "My grandfather was very brave, so he diodn't stayed at the hospital and came back to the war"
etc...
Le grand pere a montre tout de meme la cicatrice de la bastos qu'il avait prise a l'arriere du crane et confie qu'il etait reste 8 mois au total a l'hopital.
Bref, c'est surtout sur la fin, lorsque j'ai pose des questions sur sa famille qu'il a afit taire tout le monde et entame un couplet emouvant sur ses deux freres, Nassim et Kassim. Le premier est mort au front, le second il y a 10 ans, a Samarkand. Il a parle longuement et ce fut la partie la plus interessante de la discussion.
Je dois cette rencontre au mollah de la mosque Khazrt Ali a Samarkand, une personne tres ouverte qui m'a conduit chez l'ancien combattant a fond les ballons dans une lada 1300 orange, l'oreille scotchee a son telephone portable. Une personnalite tres agreable a connnaitre.

Boukhara fut donc l'occasion de voir comment avait disparu l'esprit oriental nonchalent de cet oasis si seduisant. Certes les commercants actuels sont les descendants de dizaines de generations de commercants, ils ont ca dans le sang, mais la ca devient touristique et agressif. C'est la croix et la baniere pour trouver des produits authentiques. Les marchands de tapis commencent les encheres a 500 dollars pour des pieces synthetiques faites a la machine et fabriques desormais en Inde pour 10 a 20 dollars pieces. Idem pour les suzanis. J'en ai trouve un somptueux, parmi les invendus d'une boutique. Forcement invendu, il fait 5 metres sur 4. C'est un poil encombrant, et j'ai interet (un jour)(peut etre) si j'achete une maison, a ce qu'elle soit grande. Premier prix pour le produit : 350 dollars (non sans deconner il est vraiment magnifique). Apres 20 bonnes minutes de discussion acharnee, je l'ai eu pour 45 euros avec deux magnifiques foulards en soie de Marghilan (euh, probablement faits en Inde d'ailleurs).

Bref, je fais une petite etape a Khiva avant de me diriger vers la mer d'Aral, histoire de saluer mes amis pecheurs et faire, une fois de plus, une pause culturelle dans le musee de Nukus, que j'irai jusqu'a considerer comme l'un des plus beaux du monde. Se retrouver la, au coeur du desert Karakalpakh, a admirer les bas relief de la fontaine des innocents, ramenes de Paris a Berlin par un nazi, puis de Berlin a Moscou par un general communiste, et planque a Nukus par Savitski lorsque le PC a juge que ce portail faisait partie des oeuvres detournant les masses productrices de l'ideal international communiste, et des leur fonction laborieuse premiere, ca m'emeut toujours.

Restera ensuite a retraverser tous le pays (oui mais il y a deux trains neufs et rapides qui relient Khiva a Tachkent desormais, grace au nouveau pont sur l'Amou Darya. C'est con d'ailleurs, il eut suffi d'attendre quelques annees et y'aurait pas eu besoin de pont : l'Amou Darya est catastrophiquement bas, ca ne s'arrange pas de ce cote la et je vopudrais pas revenir sur des considerations geopolitiques entre les pays utilisateurs d'eau et les pays chateau d'eau en amont mais ca fout les ch'tons bref) pour, disais-je, me diriger vers Andijan, dans la vallee de Ferghana, pour vous devoiler tout ce que la communaute internationale n'a pas reussi a savoir sur le massacre du 14 mai dernier. Enfin on fera ce qu'on pourra, j'ai deja quelques temoignages pas tristes et j'espere pouvoir sejourner quelque temps dans la ville pour demeler tout ca.

Allez, bien des choses a Tous,
RV
Slideshow Report as Spam

Comments

ktnf
ktnf on

Merci ...
.. de partager ces riches moments en émotion ... je pense en particulier à l'admiration béate et sans bornes que porte cette gentille institutrice ouzbek à son grand père.
Une question m'étreint ... comment vas tu continuer ce beau voyage avec ton souvenir indien de 20 m² glissé au fond de la poche ?
Allez, bonne route !

salmonhelene
salmonhelene on

Spiff notre spationaute en a dans le backpack
Pour un voyage de 'routine', il y a quand même quelques inédits ! Et puis un témoignage en direct des temps et des moeurs qui changent...
Faisez gaffe à vos oreilles en vallée de Ferghana, hm ?!
Baisers

worldkerros
worldkerros on

Alors la meme pas vrai
Le suzani que j'ai achete est veritablement ouzbek, en pure soie et coton leger comme une plume (mais un peu encombrant, j'admets). La vraie question, c'est comment le ramener en sus du gigantesque tchapan de offert l'annee derniere et des 5 kurpatchas de Tachkent... Les bons plans pour location de containers de fret sont bienvenus...

21lafontaine
21lafontaine on

Ahhhhhhhh! Enfin!!!
Non parce que quoi c'est vrai! On envoie des négociants à l'ôt bout du monde pour trouver qqs p'tites étoffes...Et paf! Pû d'nouvelle, évaporé le Kerros avec ses tsunamis!
Contente de m'apercevoir que je m'étais enduite avec de l'erreur à ton sujet! Sont pas mal tous ces p'tits échantillons! T'inquiète pas pour ta toile de 20 m2, je t'envoie un container sous 48h!
Bises

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: