Un volcan s'éteint, un être s'éveille

Trip Start Aug 09, 2012
1
32
34
Trip End Dec 23, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of New Zealand  , North Island,
Saturday, December 15, 2012

En plus d'être à la bourre sur le blog, on réalise assez vite que nous sommes en retard sur notre non-planning et qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur cette île ! Ben oui, c'est pas non plus les vacances ! Il est donc temps de reprendre un rythme plus soutenu et d'arrêter les grasses matinées.

Nous reprenons donc la route des volcans (on a un peu l'impression de tourner un épisode de C'est Pas Sorcier sur les volcans avec tout ça), direction le Lac Taupo, en plein centre de l'île. Ce lac, le plus grand de toute la NZ (il fait la taille de la ville de Singapour) est apparu dans le
cratère du volcan Taupo après son éruption en 186 après JC. L'eau bleue du lac, la vue sur les monts enneigés du Tongariro National Park et les nombreuses sources d'eau chaude font de la région un endroit prisé par les locaux et les touristes. Nous profitons de la vue pour prendre notre petit déjeuner avant de partir découvrir The Craters of the Moon, une zone géothermique très active où nous pouvons voir de près des fumerolles s'échapper du sol et de la boue
en ébullition. Il ne fait pas bon marcher pieds-nus dans la région. C'est également ici qu'on se dit qu'avoir prévu de manger des œufs durs à midi n'était pas une bonne idée... L'odeur de souffre est très forte, à croire que les volcans ont fait une crise de foie.

Histoire d'apaiser nos narines, nous décidons de faire un petit détour par la côte est du pays, avant de retourner voir les volcans. Nous passerons rapidement à Napier (50 000 habitants), entièrement reconstruite en 1931, après avoir été dévastée par un tremblement de terre. Napier est réputée pour son architecture art-déco (il paraît que c'est la ville au monde à avoir le
mieux conserver cette architecture
) et son superbe magasin Opossum World, où on vous explique que les opossums sont au nombre de 70 millions, qu'ils détruisent l'écosystème et que pour sauver la NZ, il faut acheter de la fourrure d'opossum. Ils ont même un jeu où le but est de tirer sur des opossums empaillés.

Après avoir fait notre B.A en achetant de l'opossum, nous atteignons Gisborne, qui se targue d'être la première ville au monde à voir le lever de soleil. Après vérification, les îles Tonga, Samoa et Fidji sont plus à l'est, ils estiment peut-être qu'il n'y a pas de villes sur ces îles... Toutes contentes, nous nous levons à 5h30 du matin pour apprécier, avant tout le monde, le lever de soleil du 12 décembre. Malheureusement pour nous, une chape nuageuse nous bouche la vue et on ne voit rien ! Pas de panique, on mettra 2 minutes à se
 rendormir.

La prochaine étape volcanique est White Island, située à 50km au nord de la côte Nord-Est du pays. Cette île de 2km de circonférence est le seul volcan marin actif de Nouvelle-Zélande. C'est James Cook qui donna son nom à l'île à cause du nuage perpétuel de fumée blanche qui émane du cratère. En arrivant au bateau censé nous emmener sur l'île, nous apprenons que le volcan est passé au niveau 2 d'alerte ce matin.... Rien ne nous arrête,
après deux heures de bateau (où ne nous verrons ni orque, ni dauphin...), c'est armées d'un casque de chantier et d'un masque à gaz que nous faisons nos premiers pas sur ce volcan qui n'arrête pas de fumer. Notre guide est formel, même si le volcan est au niveau 2, nous ne courons aucun risque, il y a juste deux trois petites choses à savoir : toujours suivre le chemin et ne jamais s'en écarter car on peut tomber dans les mini-cratères d'eau bouillante ; ne pas s'approcher de la vapeur, elle est à 140 degrés ; il se peut que l'air acide du volcan vous brûle la gorge et que vous n'arriviez plus à respirer, penser à utiliser son masque ; toujours porter son casque, des pierres peuvent surgir de n'importe où ; il peut y avoir une éruption, dans ce cas, courez ! Ou protégez vous comme vous le pouvez derrière des monticules. Une vraie petite ballade de santé tranquille quoi. Marcher sur un volcan, ça reste vraiment impressionnant, nous nous approcherons très près du cratère principale, au milieu de la fumée et des émanations de souffre qui donne à la terre une teinte vert-jaune fluo. Nous quitterons ce paysage lunaire après une heure de ballade. Nous aurons même la chance de voir non pas un mais 4 requins sur le
trajet du retour (mais toujours pas d'orque....).

La dernière étape volcanique est la ville de Rotorua et comme dirait le guide : « vous sentez Rotorua, bien avant de la voir.... ». L'odeur n'arrête pas les touristes et cette ville est la plus visitée de toute la NZ. C'est en effet la ville au monde où il y a le plus de zones géothermiques, avec 15 geysers, des sources d'eau chaude dès que vous creusez un trou et des fumerolles où que vous regardiez. Nous visiterons deux centres géothermiques : 
  • Waimangu Volcanic valley : une des plus jeunes zones géothermiques au monde
    (découverte en 1886). Nous y verrons le lac bleu glacial du cratère Inferno et son eau à 80 degrés, des rivières à 55 degrés aux rives vertes et oranges et la célèbre poële à frire, le lac d'eau chaude le plus grand du monde
  • Whakarewarewa Thermal Reserve, célèbre pour ses geysers, notamment le Pohutu, pouvant projeter de l'eau jusqu'à 15 mètres. 
Rotorua est aussi un lieu sacré pour les Maoris et nous avons pu apercevoir de nombreuses statues décorant les rues. C'est d'ailleurs seulement arrivées dans l'île Nord et particulièrement dans la région de Rotorua que nous entendons parler des Maoris. Avant, seuls les noms des villes indiquaient leur existence. Plusieurs tours « Maoris » sont proposés à Rotorua (spectacle de danse traditionnelle, dîner maori, école de sculpture et de tissage... mais nous n'en ferons
aucun (on préfère aller voir des volcans!) mais on a quelques petites photos de statues à vous montrer.

Voilà, c'est fini pour les volcans et pour finir en beauté le centre de l'île, nous nous dirigeons rapidement vers Waitomo et ses célèbres grottes. La meilleure façon de vivre une grotte reste encore de faire du canyoning dedans ! Nous voici donc, une nouvelle fois, en combinaison super seyante, un casque sur la tête, une lampe frontale et une bouée sous le bras, pour descendre pendant 2 heures dans une grotte, dans une eau à 10 degrés. Nous reviendrons congelées (Marie a failli perdre un de ses grands orteils) mais ravies de notre expédition pendant laquelle nous aurons dévalé des rapides avec nos bouées, sauté de cascades d'au moins 2 mètres et
vu des milliers de lucioles illuminer le plafond.

Notre dernière étape du voyage se situe dans le Nord de l'île, dans la péninsule de Corromandel, mais ça ce sera pour un prochaine article.

Fun Facts :

Lexique : on peut vous le dire maintenant, nous n'avons jamais réussi à retenir un seul nom de village... Entre les W, les K et les voyelles nous étions perdues! Kihikihi est devenu cuicui, Waimangu finissait en "on va au truc en u" ou au mieux en Wangu. On ne vous parle même pas de Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu, le nom de ville en alphabet latin le plus long du monde!

Faune : Nous avons vu notre premier kiwi !! bon Ok, c'était dans une réserve et pas du tout dans la nature mais on aura au moins vu à quoi ça ressemble et ça a vraiment un long bec. On ne mentionnera pas les orques dans cet article...

Objet perdu : Le pire de tout le voyage... Pour nous remonter le moral, c'est quand même la dernière semaine, on a acheté un petit morceau de bleu... Nous l'avons oublié dans un des campement.... et personne n'en profitera. On est encore sous le choc.

Musique : Tu pues du cul, Franky Vincent

Maxime : oh non j'ai de l'eau sous les aisselles !

Projet professionnel : y'a pas à dire, on porte bien le casque, on se tâte vraiment à chercher du travail dans le BTP ou à la DDE.

NB : En l'honneur de la nouvelle Miss France, nous avons, nous aussi, décidé de poser pour vous, allez-y cliquez, c'est cadeau !
Slideshow Report as Spam

Comments

Sailor Moon on

Qu'est-ce que c'est lunaire dis-donc!

The Mask on

Ca m'excite un peu ce côté masque à gaz.. ça me rappelle quelques nuits ou je m'étais égaré dans l'underground dublinois

Typo on

et genre vous mettez des trucs en gras pour qu'on soit sûrs de bien tout retenir?

Jean Roucas on

escalader des volcans, c'est pas facile tous les jours... Maori, aaah on rit!
(Tout est dans la prononciation de Maori)

jerome on

c'est vrai qu' en voyant ces photos de miss on se demande pourquoi vous n'avez pas été primées !!!
Rentrez dans cette tenue à Roissy ...juste pour rire !

le pere on

il me semble qu'il y a une faute dans l'énoncé du nom de
tauhma!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!natahu

mum on

effectivement je vous trouve très très élégantes, notre miss a eu chaud !!!
pourquoi pas lancer une nouvelle mode ... revenez nous habillées ainsi !!!!

Loli on

Je n'ai pas encore tout lu l'article, mais rien que les quelques légendes à la fin sur les photos "Miss" présagent du meilleur! ;) ;)

Loli bis on

laissent présager du meilleur?! Bref, je ne parle plus frnaçais...

Loli again on

Ma théorie sur se lever pour voir le soleil à 5h du mat est encore vérifiée!!!! Ça ne sert à rien, on se lève, on se gèle... on et on ne voit jamais rien! ;)

Sophie on

L'avantage de bosser un 26 décembre, c'est qu'on peut prendre le temps de lire vos derniers articles tranquillou... J'aime assez tout ce suspense autour des volcans, j'ai failli avoir peur!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: