Melbourne et la route vers Sydney

Trip Start Aug 09, 2012
1
22
34
Trip End Dec 23, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Australia  , Victoria,
Friday, October 26, 2012

Après Darwin, Perth et Adelaide, nous avons visité notre quatrième ville australienne (en deux mois et demi donc...) : Melbourne. Avec ses 4 millions d'habitants c'est la deuxième plus grosse ville du pays après Sydney. Les trois villes précédentes, en fait, c'était des villes de Polly Pockets. Après ces quelques jours passés, on peut dire que Melbourne est une ville culturo-cool. A Melbourne, tu rejoins tes potes à Federation Square en skate, pieds nus, pour aller voir la dernière expo d'art urbain ou alors tu bois du champ' sur ton bateau dans la baie avec tes amis journalistes. Une ville cool on vous dit. Les grandes avenues parallèles et perpendiculaires (les villes australiennes sont rectangulaires, comme les villes américaines) sont entrecoupées de petites ruelles remplies de restaurants et de bars bondés, ce qui donne à Melbourne un je-ne-sais-quoi d'Européen qui nous plaît. L'architecture, un mix de « vieux » (la ville a été construite dans les années 1830) et de récent donne à Melbourne un dynamisme accentué par la mixité de la population. Jusqu'ici nous n'avions rencontré que des immigrants asiatiques mais à Melbourne il y a des Grecs (la deuxième plus grande concentration après
Athènes!) des Blacks et des Portugais !

Melbourne, il paraît que c'est aussi la capitale de la mode. Il est vrai que nous y rencontrons nos
premiers magasins internationaux (Zara, Esprit, Top Shop...) et les premiers magasins de luxe (Cartier, Louis Vuitton, Dior...). Les gens ici ont un vrai style en comparaison aux autres villes où nous (Miss BTP et Miss Ikea) pouvions être considérées comme les commissaires en chef de la Fashion Police.

En fait, le seul vrai problème de Melbourne, c'est le temps. Les Australiens disent même qu'il y a 6 saisons à Melbourne. Sur les 4 jours passés dans la ville, nous avons eu tous les jours de la pluie. Le dicton météorologique « if you don't like the weather in Melbourne, just wait for 5 minutes, it will change... » se confirme. On est en Australie, c'est bientôt la fin du printemps et on sort à peine les shorts...

Mais le temps file et nous avons une dizaine de jours pour remonter la côte Est jusqu'à Sydney pour déposer Daniel et prendre notre avion pour la Nouvelle-Zélande.
Notre première étape est le parc National Wilson's Promontory, qui, selon le Lonely, est le plus beau parc côtier d'Australie. Malheureusement pour nous, il pleut et à cause des inondations de 2011, la plupart des routes du parc sont fermées. Nous profitons donc d'une éclaircie pour se promener sur Squeezy Beach, qui doit son nom au bruit que le sable, mélangé au quartz, fait quand on marche dessus. Par chance, sur le chemin du retour, nous croisons un festival de wombats, de roos et d'émeus, Daniel a lui aussi mère nature dans la poche.

Nous passerons ensuite par Lakes Entrance, jolie petite ville côtoyant des lacs et la Tasman Sea
avant d'entrer dans le New South Wales (Nouvelle Gale du Sud), le dernier Etat australien que nous visiterons. Daniel profite du beau temps à Eden pour se baigner pour la première fois. La mer est bien trop fraîche pour nous et nous décidons d'attendre Jervis Bay pour passer une vraie journée farniente à la plage et se baigner vraiment. C'est ici que naît Captain Beach, superhéro combattant le mal à coup de crème solaire. Après avoir joué comme des gamins de
dix ans sur la plage, on ira dormir à Kangaroo Valley, au milieu des roos et des wombats. On se fait réveiller au milieu de la nuit par un pépère qui rentre dans Brigitte pendant qu'il broute. Un
marsupial de 40 kilos qui vous rentre dedans, ça secoue !
Brigitte aimant les routes sinueuses de montagne, on décide de faire un détour pour voir une chute d'eau avant d'entamer la Pacific Drive (nettement moins jolie que la Great Ocean Road) qui remonte jusqu'à Melbourne.

Vous l'avez deviné, la route se fait sans encombre et à un rythme beaucoup moins soutenu ! Il est loin le temps des réveils à 6h du matin pour faire 500 kilomètres en mangeant deux gâteaux pour ne pas tomber d'inanition ! Là c'est plutôt réveil à 9h, pause petit dej (Saucisses, œufs,
confitures, toast, riz) d'une heure avant de partir pour faire une petite centaine de km. Cette route sent la fin, Sydney est bien trop proche à notre goût et ni Daniel ni nous n'avons envie de voir se finir l'aventure. Nous déciderons donc de retarder l'échéance et de partir pour les Blue Mountains.

Fun Facts :

Ephéméride : mi figue mi raisin

Anthropologie : en fait les Australiens sont comme tout le monde, plus on approche
des grosses villes, plus les toilettes sont crades... (bon on est quand même loin des toilettes de la gare de Lyon).

Nourriture :Red rooster, un mix entre le KFC et le McDo spécialisé dans le poulet.

Maxime : l'accu Pile est déchargé !!

Bizarrerie : pourquoi les saucisses australiennes sont au bœuf ??

Objet cassé : deux appareils photos sur trois

Bourde : ne pas remettre le capuchon du radiateur après avoir remis du liquide de refroidissement... On vous rassure, rien de grave, on s'en est rendu compte en refaisant les niveaux le lendemain ! (c'est en fait la deuxième fois que ça arrive... à la même personne...on
vous laisse deviner qui)

Musique : Nicki M. Vavavoum

Faune : Wombat, emu, roos, un combo de folie
Slideshow Report as Spam

Comments

thestationof on

26 octobre Melbourne et la route de Sydney... on est le 11 novembre.... vous nous délaissez!

Mais non je sais que vous nous délaissez pas on

.

Michel on

Toujours de superbes photos. Bravo !

walkaboutons
walkaboutons on

Bon ok on est un peu à la bourre....

Sophie on

Qu'est-ce qu'on rit en vous lisant et en regardant vos photos!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: