Tasmanie

Trip Start Aug 09, 2012
1
20
34
Trip End Dec 23, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Australia  , Tasmania,
Thursday, October 11, 2012

Préambule : Cet article risque de sembler un peu long, pour les pressés, un résumé de l'aventure est disponible en fin de page! Afin de laisser Brigitte se reposer de nos 12 000 km parcourus (tout de même!), nous avons décidé de partir une petite semaine en Tasmanie et de louer une voiture sur place (bon OK, c'est aussi parce qu'avoir une voiture qui démarre sans problème tous les matins pendant une semaine, c'est un luxe que nous sommes prêtes à payer!).

La Tasmanie est le 8ème état de l'Australie. C'est une île de 68 000km², l'équivalent (comme tout le monde le sait) de la surface du lac Victoria au Kenya. La Tasmanie est particulièrement connue pour son environnement naturel préservé. En effet, plus d'un tiers de son territoire est composé de parcs nationaux.

Les premiers habitants étaient des Aborigènes, que les colons anglais ont décimés en une trentaine d'année. Il n'y a aujourd'hui plus aucun aborigène sur l'île. Les premiers colons arrivés sur l'île étaient des bagnards, des prostitués et des marins donnant à l'île une réputation qui laisse à désirer. Aujourd'hui les habitants sont plutôt réputés bourrus et toujours un peu portés sur la boose. Nous les avons trouvés très sympathiques, ouverts et aimant par dessus tout leur île et sa richesse naturelle.

Ces quelques jours nous aurons permis d'avoir un bon aperçu de l'île (2000 km parcourus) et nous avons été enchantées par ce que nous avons découvert. Il faut avouer que nous avons eu, encore une fois beaucoup de chance. En effet, le climat de l'île est réputé humide et froid; nous avions donc acheté des collants à mettre sous notre pantalon, et c'est avec notre duvet, deux couvertures et notre couette d'hiver que nous avons pris l'avion. Au final, nous avons seulement eu un jour de pluie et même 3 jours de très beau temps!

Nous avons commencé notre tour par la capitale, Hobart et ses alentours. Avec ses 210 000 habitants, Hobart semble être une petite ville où il fait bon vivre. La place Salamanca regorge de petits cafés où les gens peuvent boire un verre ou manger du poisson à toute heure. Nous sommes montées au sommet du mont Wellington, qui surplombe la ville, afin de profiter d'une vue d'ensemble de la baie et de nos premières neiges australiennes! Il faut savoir que lorsqu'il fait 14 degrés à Hobart, il fait 4 degrés au sommet...

Nous avons ensuite filé à la pointe sud de l'île pour prendre une photo de l'ancien bagne de Port Arthur, paraît-il hanté par les anciens prisonniers (un tour de nuit est proposé mais nous n'étions pas encore remises de notre ballade nocturne de Kangourou Island pour voir des fantômes...). En chemin, nous croisons un panneau « attention pingouins », intriguées, nous décidons donc d'attendre la tombée de la nuit à côté de la plage en espérant en apercevoir. Il fait nuit, il fait froid, nous avons faim et pas un bruit... Alors que nous sommes sur le point de repartir, nous entendons un bruit similaire à celui entendu à Phillip Island.... pas de doute possible, ils arrivent !! Nous avons droit à une parade mais cette fois rien que pour nous !

Nous continuons notre route par Freycinet National Park (où faute de pluie nous ne nous attarderons pas) et Launceston, la 2e ville de Tasmanie afin de faire notre seule notre seule nuit en camping de la semaine (oui on aime bien dormir dans notre voiture!).

Les jours suivants seront sous le soleil et nous enchaînerons les randonnées. Ce n'est pas un, ni deux, ni trois mais bien 4 jours d'affilés que nous marcherons !

Nous partons donc marcher dans le parc de Narwauntapu, au nord de l'île. Nous découvrons là bas nos premiers wombats sauvages !! Ces marsupiaux, pouvant peser jusqu'à 40 kilos, paissent tranquillement dans la prairie et sont bien plus mignons que ceux vus précédemment dans les parcs animaliers. Nous croiserons aussi des pademelons (des wallabies mais plus petits) endémiques de l'île. La ballade nous mène en haut d'un petit pic d'où l'on peut admirer une vue splendide sur une plage immense totalement pristine, une forêt (avec des arbres qui parlent, on vous jure, ils parlent mais on n'a rien compris...) et une prairie. C'est enchantées et prêtes pour une autre rando, que nous repartirons de ce parc.

Notre prochaine destination est Cradle Moutain. Ce parc est réputé pour être le départ de l'Overland Track, une randonnée de 65 km se faisant en 6 jours et qui fait partie des 10 plus belles randonnées du monde ! On aime la rando, mais 6 jours de marche, c'est un peu trop pour des castors juniors tels que nous. Nous décidons donc de faire une rando d'une journée, nous menant au sommet le plus haut du massif. Le parc, se composant de lacs entourés par des monts, est splendide. Le temps étant de notre côté, nous pouvons admirer la vue en débardeur !

Sur le chemin de notre troisième étape, le Lac St Clair, nous décidons de nous promener et d'aller voir la cascade la plus grande de Tasmanie. Après 6 km de dirt (Brigitte n'aurait vraiment mais vraiment pas aimé), nous découvrons qu'il s'agit d'une « petite » marche de
trois heures... C'était pas prévu au programme, mais après tout ce chemin parcouru nous décidons d'y aller. Le chemin est détrempé et nous devons sauter par-dessus des flaques de boue pour éviter de noyer nos chaussures mais ça vaut le coup, la cascade, de 104m est assez impressionnante. Nous arrivons au camping du lac St Clair au crépuscule en croisant des wombats, un wedge-tailed eagle (le plus grand rapace d'Océanie, pouvant faire 1m10 de haut et 2m20 d'envergure, une sacré bestiole que nous avions déjà aperçue au court de notre voyage), des quolls (marsupial en voie d'extinction) et des wallabies. Encore une fois, plusieurs randos sont possibles et nous choisirons de monter le Mount Rufus, une ballade de 5h. Manque de bol, le temps nous lâche un peu et nous partons sous la pluie. On est motivé et de bonne humeur, on se dit donc que ça nous fait une bonne occasion pour baptiser nos magnifiques ponchos! Nous devons traverser une rainforest et ensuite marcher dans la neige pour arriver au sommet mais nous avons droit à une éclaircie nous permettant d'admirer la vue sur les lacs environnants.

Après tous ces kilomètres parcourus à pieds et en voiture, nos fesses méritent bien un resto avant de prendre l'avion. Nous savions en effet que nos muscles fessiers seraient mis à rude épreuve pendant la marche mais nous ne pensions pas, que dormir plus ou moins allongé dans une voiture pendant 5 jours de suite allaient nous donner des douleurs au même endroit ! Nous retournons donc à Hobart pour visiter le musée d'art moderne (oui, un musée, je sais, c'est bizarre de notre part mais on nous avait offert des places et cela vaut vraiment le coup d'oeil!) et histoire de « grab a boose » et manger du poisson avant de retourner à Melbourne récupérer Daniel qui arrivait le 20 et pour partir retrouver notre territoire du nord et (enfin) voir Ayers Rock!

Résumé :
  • On a de la chance avec le temps (notre maxime du séjour), parce qu'en Tasmanie
    il se dit que tu peux avoir 4 saisons en une journée
  • 18h de marche
  • 4 sommets montés
  • une soixantaine de km parcourus à pied
  • une seule paire de chaussette
  • 1 chute (on dira pas de qui....)
  • 1 presque chute dans la neige (on ne dira pas qui non plus!)
  • Une paire de basket trouée (qui devra pourtant survivre jusqu'à Noël)
  • Une voiture automatique qui peut aller dans le dirt
  • Des wombats, des aigles, des pingouins, des échidnés et des marsupiaux en tout
    genre.
  • On a visité une ville qui s'appelle Pingouin, qui a des poubelles pingouins, un pingouin géant et des petits pingouins qui viennent vous dire bonjour pendant que vous faites pipi dans les buissons.
  • On a voulu manger du poisson frais ; c'était sans savoir qu'en Tasmanie, on mange le poisson frais, frit... tout comme les noix de St Jacques d'ailleurs...
  • Le poncho en plastique à 3 dollars n'est définitivement pas un accessoire de mode mais fait son travail.
  • On a vu dans la même pièce une vraie momie, un collier en scarabées et un mannequin en plastique pendu émasculé.
  • La Tasmanie est très luxuriante, montagneuse et verte sauf à un endroit où le paysage est presque lunaire à cause de l'exploitation minière.
  • Des gens accueillants, qui ne sont pas Australiens mais bien Tasmanian et ayant un accent que nous n'aurions pas compris il y a deux mois.
  • Si vous allez en Australie, ne ratez pas la Tasmanie.
Slideshow Report as Spam

Comments

Quentin on

Est-ce qu'ils ont des tailles-crayons en forme de pingouins ???

Sophie on

Je cite : "On aime la rando..." .... c'est nouveau??? Vous avez tellement changé les filles, ce voyage vous aura transformé... On vous attend pour la 2ème partie du GR20!! ;-)
La bise, hâte de lire Ayers Rock!

le pere on

on aurait aimer voir la voiture

Loli on

Si je comprends bien, il n'y a pas de melon en Tasmanie!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: