Syros

Trip Start Feb 03, 2012
1
73
102
Trip End Aug 15, 2012


Loading Map
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Hotel

Flag of Greece  , South Aegean,
Saturday, June 16, 2012













Et c'est reparti !Encore un bateau. Direction Syros au nord des Cyclades. C'est un passage obligé pour rejoindre Kos puis la Turquie. Cette fois-ci l'embarquement se fait tranquillement, pas de stress, peu de véhicule. En revanche, la mer est assez grooosssse, avec de joooolliiiisss creuuuuuuuuuuux.......





On arrive en fin d'après-midi. On débarque à Ermoupolis (capitale de l'île) mais aussi de toutes les cyclades. C'est une ville importante développée par le commerce fructueux des vénitiens au 15ème et 16ème siècle. Ceux-ci étaient installés dans les Cyclades après la chute de l'empire Bysantin et de Constantinople. Ils avaient pour se faire « détourné » les croisés et profiter de leur force pour faire tomber la capitale Bysantine. Forts et riches de leur victoire, le doge de Venise leur a confié la gestion des îles Cycladiques. Emoupolis a continué de se développer au 18ème et 19ème siècle grâce à quelques familles d'armateurs. C'est en fait une île assez petite (80 km²). Pour l'anecdote, ces familles étaient si riches qu'elles avaient envisagé la construction d'une ligne de chemin de fer entre l' effervescente capitale et leur demeure secondaire à 20 km au plus !
Nous cherchons le camping de Galissa (à l'ouest de l'île). Nous le trouvons mais il est fermé ! Aïe. Après discussion avec un autochtone, je crois comprendre qu'il y en a un autre à quelques
kilomètres... C'est parti ! On le trouve, malgré un manque inquiétant de quelconque signalisation... Je tombe sur une femme assez âgée, qui m’accueille souriante. Elle ne parle que Grec, mais je vois tout de suite que le camping est totalement vide. Elle me montre quelques emplacements, puis les sanitaires... Enfin quand je dis sanitaires, je devrai dire point d'eau... froide et tenant plus de l'étable que de la salle de bain d'un camping. On lui dit gentiment en lui retournant son sourire : « euh efkaristo, on va réfléchir... ». On a réfléchi aussi vite que Scoubidou avalant un sandwich, et on s'est barré. On s'est aidé de notre guide pour repérer les coins sympas de l'île. On a repéré une petite baie appelée Achladi, dans le sud près de Vari , où était sensé se trouver un petit hôtel. En arrivant, tout semble fermé. Par chance un homme arrive. Delphine lui demande si c'est ouvert ? En gros il lui répond, qu'il peut ouvrir, il lui faut 10 minutes pour préparer une chambre. Marché conclu ! On se retrouve seuls dans un petit hôtel sur la plage. On fera la cuisine sur la terrasse avec notre matos ! La classe.
























Le lendemain, après l'école (et oui ça bosse un peu quand même!) on profite de la plage, on pêche dans le joli petit port. Le patron nous propose de nous emmener pêcher en mer si le temps se calme. Le vent souffle encore très fort... On verra demain.
En fin d'après-midi, on prend notre camion pour sillonner l'île. On file dans le nord où le réseau routier s'effiloche et s'arrête parfois brusquement à la sortie d'un hameau. C'est magnifique, très montagneux, assez sec. Contraste important avec les trépidations d'Ermoupolis. On s'arrête dans le village Anos-syros. Ermoupolis se divise en trois quartiers ou villages. Le port, et ses deux collines, l'une catholique (descendants des Vénitiens) , l'autre orthodoxe. Anos-syros correspond à la colline catholique sur laquelle trône une cathédrale. De son sommet jusqu'au port les petite maisons s'empilent comme des cubes légo. On se perd dans un labyrinthe de ruelles. On croise un bureau de vote. Et oui c'est aujourd'hui les deuxièmes élections législatives... (Nous n'avons pas de connexion pour suivre les résultats). On en profite pour demander à une dame, qui vient de voter, de nous prendre en photo. Et oui c'est dimanche ! Tous ceci explique sans doute que le village était particulièrement désert, mais on a apprécié la balade.




De retour à l'hôtel de la plage, Mr Hulot sa femme et ses enfants préparent un repas méditerranéen sur la terrasse, les pieds dans le sable.
Aujourd'hui, école à nouveau. Les enfants acceptent plutôt bien la contrainte. Cet après-midi on visite Ermoupolis. Notre bateau est à 23 heures pour Kos. On arrivera là-bas à 4 heures du mat ! Après un dernier petit bain d'eau salée (j'ai vu ma première sole en plongeant), une petite douche d'eau douce (donc non salée), on a donc passé la fin d'après-midi à faire un peu de shopping (facture bien salée!). Syros est une île beaucoup moins touristique que les autres. Dans notre petit hôtel particulier, nous étions entourés de Grecs résidents. Je souriais en les regardant vivre. Chaque jour ils se retrouvent, tous âges confondus, à la plage. Ils nagent beaucoup, restent dans l'eau tout en discutant. Je m'imaginais, retrouver chaque jour mes voisins, amis ou collègues en maillot de bain ! L'eau fait pleinement partie de leur environnement, leur mode de vie. L'évolution des espèces, conduira peut-être certains d'entre nous à revenir vers le milieu aquatique (source de vie). Petite anecdote. En allant vérifier mes réservations dans une agence, mes yeux croisent un écran qui diffuse un concert. J'écoute, je regarde, et je reconnais certains visages ! La veille sur le bateau Paros-Syros, nous avions voyagé avec un groupe de musiciens, facilement reconnaissables à leurs fameux étuis !!! violon, guitare etc... Vous m'direz les célèbres tontons flingueurs utilisaient ce genre d'étui mais plutôt pour « éparpiller façon puzzle ! ». Un autre indice avait également attiré ma curiosité. L'un d'eux portait un T-shirt du célèbre groupe « the Clash ». Je m'étais alors dit, qu'un homme arborant ce genre de blason, ne peut pas faire de la mauvaise musique. Ce serait blasphème et sacrilège ! Je n'avais pas osé les déranger pendant la traversée (un peu agitée). Ils dormaient, récupérant vraisemblablement d'un concert. On connaît la fatigue qu'occasionnent ce genre de représentation et ce qui va avec. - No coment - . En discutant avec le responsable de l'agence, il m'explique que ce sont des images prises effectivement hier au soir à Paros ! Nous n'étions malheureusement pas au courant... C'était de la musique traditionnelle, cela nous aurait sans doute plu ! Raté.
Nous avons dîné sur le port au bord de l'eau et avons embarqué à 23 h 00 sur notre bateau. Nous avions réservé une cabine. Le steward nous a réveillé à 4 h 30. Nous avons débarqué à Kos, et nous sommes rendormis sur un parking à quelques centaines de mètres du port.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: