Mystra

Trip Start Feb 03, 2012
1
63
102
Trip End Aug 15, 2012


Loading Map
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
camping

Flag of Greece  , Peloponnese,
Sunday, May 27, 2012











Dimanche ( encore une dimanche, ça fait deux dans la semaine!)Nous quittons Gythion en direction de Mystra. On choisit (malgré nous) les petites routes de montagnes. Nous n'avons pas de G.P.S. Mais nous avons une boussole ! J'aime bien les cartes. Compte tenu de notre projet, nous ne nous sentons jamais vraiment perdu. On visite !



Mystra est une ville fantôme bâtie sur un python rocheux. En 1249 le Franc Guillaume Villehardouin fait construire au sommet une citadelle permettant de surveiller la vallée de Sparte. (Le panorama est effectivement somptueux !). Mystra devint ensuite Bysantine jusqu'en 1460 puis Turque, puis Vénitienne, puis re-Turque etc...Ces invasions successives ont à la fois enrichi la ville (églises Bysantines, nombreuses habitations, extension de la ville) et l'ont quasi-totalement détruite ! Seules le bâtiments religieux ont été préservé. La visite nous a pris une bonne demi-journée. On est parti du haut et sommes descendus en colimaçon du plus ancien au plus récent. On passe dans plusieurs monastère dont un est encore occupé par des religieuses très accueillantes nous a-ton dit (On ne les a pas vues !).



On s'installe au camping en milieu d'après-midi. Ici encore, personne. Nous rencontrons un couple de Français qui viennent ici depuis 8 ans. Cette année, jeunes retraités, ils restent 6 mois. Ils pensent que le camping fermera sans doute l'an prochain. Et ce ne sera pas le premier... Il s'ajoutera à la liste (sans fin) de commerces, hôtels, restaurants, qui déposent leur bilan. On rediscute des élections. On comprendque le peuple Grec rejette les deux principaux partis (Pasok et NDR) en place depuis 40 ans et qui sont sans nul doute responsables de la situation actuelle. Hors en votant pour les extrêmes, la Grèce se retrouve ingouvernable et donc bloquée ! Rendez-vous compte, ces deux partis (pasok et NDR) sont en train de s'entendre pour former un gouvernement après les prochaines élections en juin afin de maintenir la Grèce dans l'UE. On pourrait penser que cela est positif, mais Les Grecs ne veulent plus de CETTE Europe. Pour eux,les versements européens sont en grande partie détournés...Corruption à tous les niveaux, structure d'imposition quasi-inexistante. La défiance vis à vis de ces politiques est à son maximum. Ils se tournent alors vers les extrêmes. (cf dernières élections).
Le gérant nous offre des oranges, on sort le hamac et on se lance dans une activité pour laquelle nous devenons spécialistes : la glandouille !
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: