De Nouakchott à Kiffa.

Trip Start Jan 04, 2010
1
14
36
Trip End Jan 30, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Mauritania  ,
Friday, January 15, 2010

De Nouakchott à Kiffa.

Le vendredi 15 janvier

Bien dormi, bon petit déjeuner, café, croissant, jus d'orange frais sur le patio d’Olivia, la journée s’annonçait bien même si l’étape était prévue longue jusqu'à Kiffa, dans l’espoir de rallier Nioro du Sahel après la frontière du Mali en deux jours.

 Oops ! A peine sortis du parking, crevaison de la seule roue neuve du fourgon, vite réparée au garage le plus proche où nous en profitons pour acheter de quoi déjeuner de nos sandwiches habituels pour ne pas perdre de temps.

Oops encore ! Nous nous trouvons bientôt pris dans un convoi militaire d’environ une cinquantaine de véhicules s’acheminant vers le Mali et les zones à risque. Patience et audace nous permettent de doubler toute la colonne en évitant au dernier moment les situations catastrophes, comme trouver un âne dans le bas-côté que nous comptions utiliser comme voie de dépassement.  

Oops encore ! Tous ces efforts s’avèrent inutiles quand la 309 décide, sans doute par mimétisme, de faire l’âne et de ne plus avancer . Tout notre convoi se regroupe pour tenter un diagnostic, et arrive à la conclusion que la seule solution est de la remorquer chez le mécanicien du village le plus proche.

Premier essai de remorquage avec une barre achetée en solde chez l’Outilleur Aubagnais, qui se montre efficace jusqu’à ce que l’anneau de remorquage à l’avant de la 309 décide de rendre l’âme.

Après avoir envisagé d’autres solutions techniques hasardeuses suggérées par les apprentis mécaniciens du groupe (remorquage par l’arrière, attacher une corde au rétroviseur, aux essuie-glaces ou au radiateur), un emplacement ad hoc est enfin trouvé pour attacher la corde de polypropylène qui sera substitué au câble de remorquage que Jacques avait oublié d’embarquer, bien sûr !

Réparation rapide par le mécano désinvolte en boubou endimanché bleu qui en quelques succions de la ligne d’arrivée du gazole déclare que la pompe est superflue et que la 309 mérite un nouveau tuyau d’alimentation avec poire d’amorçage prélevé avec diligence sur une épave. En effet, on est samedi.

 La route est longue, très longue, et nous arrivons à la nuit au campement où le 4x4 donne encore des frayeurs à Jacques en ne voulant pas faire le tour pour aller se garer près des tentes. Fausse alerte, ce n’est qu’un câble qui est mal serré sur la cosse de la batterie principale. Tout est bien qui finit bien, et un dîner nous est servi d’un steak façon pizzaïola et frites que nous engloutissons goulument malgré son prix moins que modique pour nos standards économes.

Slideshow Report as Spam

Comments

chrismerga
chrismerga on

Bon.... dans quel état vont arriver les voitures à leurs destinataires ???? En espérant qu'ils pourront encore en faire bon usage !

michhh
michhh on

voulez vous une boite de vitesse de rechange?nous en avons en stock chez Paul?bizzzz

isalorans on

que d'aventures! Pas facilles voitures d'occase

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: