1er mai 2006 : Fête du Travail en Europe

Trip Start Apr 02, 2006
1
31
54
Trip End May 23, 2006


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of France  ,
Tuesday, May 2, 2006

Journée de la Fête du Travail aujourd'hui, férié et très calme (aucun transport en commun, presque aucun commerce ouvert). On se lève tard tous les cinq, puis on va voir Stéphane Guillon au Festival ; acide et original, plutôt décousu, l'homme réussit à nous chercher, et devient notre préféré à tous du Festival. On enchaîne tout de suite avec "Québec, mon humour !" à 17 heures ; c'est en fait les quatre gars de "Rire au Québec", plus trois autres, Julie Caron (poche, mal adapté comme numéro), Louis-José Houde (bon, mais visiblement mécontent d'être un pion dans le spectacle) et l'animateur Guy Nantel, qui en demande trop à un public qui découvre (NDA : son insistance à essayer de réchauffer la foule, en lui reprochant presque à haute voix sa gêne et sa froideur, rendait tout le monde mal à l'aise). En sortant, Pierre-Luc et Mélodie doivent tout de suite aller faire du pouce pour Rennes. Il est déjà passé 19 heures 30, et en revenant, je jase un peu avec les filles avant de me taper le début de mon premier volume sur la Seconde Guerre Mondiale, peinard dans ma chambre... On s'ennuie déjà de nos comparses, à peine séparés (NDA : nous les retrouverons la semaine prochaine, dans le nord du pays).

La journée semble peut-être avoir été vide et ennuyante, mais elle a quand même connu quelques "dénouements". Depuis quelques jours, il était dans l'air de sortir avec les gars de "Rire au Québec" (Billy Tellier, Rachid Badouri, Alex Barrette et Christopher Williams), et la chose ne s'est pas faite (excepté dans le cas, fin seul, de Williams le premier soir), et les filles l'ont un peu mal pris, d'autant plus que les deux derniers susnommés avaient quelque peu "accrochés" respectivement Sarah et Ariane (NDA : le Festival est terminé, donc ces messieurs quittent, et auront joué les agaces avec nos chères demoiselles, car il s'agissait bien entendu de plus qu'une simple bière au Triskell...). Ariane a difficilement mis les points sur les "I" avec le frénétique Williams (un con, d'après PL et moi), alors que Sarah s'est gentiment vengée (ou a sauvé la face, c'est selon) en laissant une petite note à Barrette. Pas trop mal comme fin d'histoire, si l'on est pas trop concerné...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: