22 avril : La Baule et Guérande

Trip Start Apr 02, 2006
1
22
54
Trip End May 23, 2006


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of France  ,
Sunday, April 23, 2006

Lever à six heures (eh que je suis tanné de me lever avant le soleil), déjeûner... ben comme d'habitude, et départ vers la gare à 7 heures 20. On quitte Nantes à huit, et après 75 minutes de trajet, on arrive à La Baule, ville côtière et station balnéaire d'environ 15 ou 20 mille habitants, très belle à prime abord. On rencontre, en marchant nos premiers mètres, un bureau touristique qui nous noie de pamphlets, avant de nous diriger vers la rue commerciale de l'endroit, l'avenue Charles-de-Gaulle. Rendus au bout, les filles et moi avons le souffle complètement coupé : à perte de vue, l'océan et des kilomètres de plage. Un peu secoués par l'émotion (le panorama est vraiment beau), nous allons marcher dans le sable, recueillir quelques petits coquillages et se baigner les pieds dans l'eau glaciale de l'Atlantique. Magique ! Nous y restons 2 heures.

Ensuite, vers 11 heures trente, nous allons au petit marché tout près ; nous achetons chacun une bonne bouteille, directement du producteur. Un Anjou 2003 pour moi... Nous arrivons ensuite à un petit magasin de location de vélos, et décidons de notre itinéraire pour le reste de la fin de semaine, puis décidons de venir à la réouverture du commerce pour en louer (en France, plusieurs commerces ferment sur l'heure du dîner, de midi à quatorze heures). En attendant, les filles retournent à la plage, tandis que je déambule dans les rues, et après avoir loué les vélos, direction l'hôtel des Dunes. La chambre est confortable, mais nous quittons immédiatement pour Guérande : une très belle piste cyclable nous y mène. Cette ville est superbe, et carrément un must pour les trippeux de Moyen-Âge : tours avec meurtrières, vieilles églises à gargouilles, ambiance médiévale, tout y est. Nous dégustons quelques caramels au sel de Guérande en marchant (on les a achetés à La Baule, chez la confiserie Manuel, tout près de la plage).

Après des dizaines de clichés, nous quittons vers 18 heures. Le retour est beaucoup plus facile, physiquement parlant : on n'avait pas eu conscience de monter autant en allant vers Guérande. Nous donnons à peine quelques coups de pédale, et nous arrivons à l'hôtel où nous déposons nos trucs et allons directement au Pavillon de la Mer, situé avenue Charles-de-Gaulle (sur conseil du proprio de l'hôtel, très sympathique et accueillant), pour y déguster un bon repas bien "classe". Je prends une noisette d'agneau grillé avec une bière pression pour 17 euros 40, taxes et service compris, comme toujours en France. Retour donc vers 21 heures 15 à l'hôtel, qui finalement est même relativement douillet.

Une superbe journée qui, malgré ses coups de soleil au visage (il a fait extrêmement beau et chaud aujourd'hui, environ 25 degrés) et son potentiel d'épuisement physique et psychologique, a finalement été juste bien chargée et unique. Moments de belle complicité avec les filles, dont avec les vélos, et aussi au restaurant et dans les rues imprévisibles de Guérande. Sans oublier l'océan ! Une belle surprise, et une merveilleuse première moitié de week-end.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: