3 avril 2006 : Bienvenue à Paris !

Trip Start Apr 02, 2006
1
3
54
Trip End May 23, 2006


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of France  ,
Tuesday, April 4, 2006

Arrivée dans l'impatience complète (fatigue et ankylose aidant) à Charles-de-Gaulle Roissy, après avoir survolé quelques villages français de Normandie, visibles par lambeaux à travers la dense couverture des nuages. Je ne peux me détourner le regard du sol alors que l'avion effectue de lents déplacements sur la piste : je suis encore dans les nuages. Les autres aussi sont fébriles, et alors que je descends de l'appareil, je retiens mon souffle quand mon pied se pose sur le béton. Je suis enfin en France ! Feeling incroyable. L'entrée dans les installations de l'aéroport est assez rapide (en gros, attente d'environ vingt minutes pour les bagages, qui ont visiblement été piétinés). À la sortie, nous rencontrons le représentant de l'OFQJ à Paris, Michel (nom fictif), d'un sympathique tout relatif. Apparemment, sept ou huit personnes (des Québécois aussi) étaient avec nous.

Nous nous déplaçons en minibus vers le gargantuesque centre-ville de Paris, direction le CISP (NDA : Centres Internationaux de Séjour de Paris) de la rue Kellermann, dans le treizième arrondissement, où nous allons loger cette nuit. Nous déposons nos bagages, fourbus, et nous dirigeons avec Michel vers la station de métro de la rue voisine (Porte d'Italie). Le métro parisien nous mène tout près du pont Marie et de la Seine. On capote pas mal à ce moment : première "attraction" touristique mondialement connue que l'on voit de nos yeux. Le fleuve parisien est néanmoins très sale, des détritus y flottent, mais il n'en reste pas moins majestueux, avec tous les bateaux-mouches qui le sillonnent. De fil en aiguille, Michel mène le groupe à travers les rues étroites jusqu'à la cathédrale Notre-Dame, monstrueusement imposante, et nous la visitons sommairement (quinze minutes à peine), juste pour dire que nous avons le temps de prendre toute la mesure du moment. Juste devant l'antique église construite en 1163, se trouve le point zéro, d'où partent tous les calculs de distance entre Paris et les principales villes européennes. Prochaine destination, le Louvre ; nous allons dans la cour de cet ancien palais de rois et de reines, puis vers la pyramide de verre de Mitterand (1989). De là, nous voyons au loin l'obélisque de Louqsor, qui a une jumelle en Égypte. La fatigue commence à se faire sentir, ainsi que la faim ; dernière attraction sous le Louvre (que nous projettons de revoir en détail plus tard, ainsi que la cathédrale Notre-Dame), et retour en métro vers le CISP.

Après quelques tergiversations dans le métro (vite réglé par Pierre-Luc, en pleine confiance), nous sommes tous de retour à l'hôtel et prenons possession des chambres. Petite douche, rasage, et ensuite tout droit au marché du coin pour se procurer à souper : pain baguette et brie typique de France. Il est à ce moment environ 17 heures 30, et je cogne des clous comme c'est pas permis, mais les autres (et moi aussi, dans un certain sens) n'en ont pas encore eu assez ; on marche pour se trouver un petit café sympathique, mais à cet endroit c'est plutôt peine perdue. Ariane et moi nous rabattons sur une petite pâtisserie (personnellement, j'ai succombé à un éclair au chocolat) avant de retourner à la chambre des filles, qui ont été placées ensemble (je suis avec Pierre-Luc, chambre 168). Je ne tiens malheureusement plus longtemps, et vers 21 heures 15, je retourne à la chambre lire quelques pages de "Cujo", que j'ai acheté à l'aéroport juste avant de partir. Enfin, quelques heures de sommeil...

J'ai passé un tas de détails, parce que ces deux journées en une ont été merveilleuses et inoubliables, mais je n'aurais pas assez de 100 pages pour toutes les raconter, et il reste encore cinquante jours au voyage. Le meilleur est à venir. Ceci dit, je ne crois pas que j'aurai de misère à me rappeler de l'attente avec les autres à l'aéroport, le décollage de Montréal, le trajet en avion, l'atterrissage, mes premières minutes en sol français, le trajet de la banlieue nord vers le CISP, etc. Je dois m'arrêter un jour  :)
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: