Jour 44 : Nîmes de jour

Trip Start Sep 05, 2008
1
48
56
Trip End Oct 25, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of France  , Languedoc-Roussillon,
Saturday, October 18, 2008

Je suis encore tombé sur un lit qui craque terriblement à cette auberge-ci (mais pas autant qu'à Menton, où un simple respir de ma part menaçait de réveiller mes voisins), mais je me lève dans un état pas trop mal ce matin encore, malgré que je sens qu'à chaque nuit, j'accumule des p'tits morceaux de sommeil pas dormis, et que je vais payer la facture en revenant. Toujours est-il que c'est toujours avec un moral en acier et une bonne humeur inébranlable que je me rends au petit déjeûner, qui comprend ce matin du pain et du beurre, ainsi qu'un oeuf frit (!!) et un café au lait. Le ventre plein, je quitte l'Auberge avant 9 heures 30 ; je me dirige aussitôt à l'autre bout de la vieille ville, qui est un peu en forme de coeur. J'atteins l'Arène après une marche à une bonne allure, quarante minutes, avec peut-être l'intention de visiter l'enceinte intérieure ; j'aurais dû le prévoir, le prix me rebute (7.70€ l'entrée), et j'abandonne l'idée d'aller voir les gradins ; cependant, sur le panneau des tarifs, j'ai aussi remarqué que le prix pour monter dans la tour Magne (qui n'est pourtant pas du tout à cet endroit, ni même près) n'est que de 2.70€ ; elle n'est donc pas à côté, en fait je dois retourner carrément sur mes pas vers les Jardins de la Fontaine, mais de toute façon, la position du soleil ne permettait pas de prendre de bonnes photos (eh oui, je suis téteux à ce point pour les photos) à cette heure-ci de la journée. Autant s'en tenir au plan pour maintenant : visiter la ville, et aussi aller sur le Net pour mettre mes trucs à jour.

Je fais donc des "S" et des "Z" tout l'avant-midi pour tout photographier, fais même un arrêt à un centre commercial et à la Fnac (sorte d'Archambault français) et après avoir considéré que j'ai fait le tour, que j'aie dîné et que j'aie réglé mes mises à jour de blogues, je me rends à la Tour. La côte qui y mène est extrêmement raide (l'inclinaison doit être de 20 degrés par endroits), mais plutôt brève. Je suis au sommet en quelques minutes, et après l'arrivée du préposé à l'entrée à 14 heures (je suis chanceux, ignorant les heures d'ouverture, je suis quqnd même arrivé que cinq minutes avant), je monte les vieilles marches qui montent au sommet de la tour qui faisait jadis 36 mètres, et sur une sorte de petit balcon qui pourrait difficilement accueillir plus de six ou sept personnes, je prends une panoramique de la vue de Nîmes, décidément aussi belle d'en haut que dans ses rues. Mais à part quelques banderoles explicatives, la visite s'arrête à peu près là, et je redescends en prenant mon temps par les Jardins de la Fontaine ; près des canaux à la sortie, je croise le Temple de Diane, qui date, comme la tour Magne, d'environ l'an 20 avant J.-C.

Il approche les 15 heures, le ciel se voile à peine mais de façon certaine ; je retourne encore en vieille ville, me prend un kebab, et reviens tranquillement vers l'Auberge, après avoir lentement marché une dernière fois dans les rues de Nîmes, revu son Arène, croisé de nouveau la Maison Carrée. Je suis revenu alors qu'il était presque 17 heures 30, je me prends une bière dehors en écrivant dans mon livre, et jouant à l'occasion avec l'un des petits minets sauvages qui rôdent sans cesse autour de l'Auberge, et que j'avais réussi à approcher hier déjà, à grands renforts de thon en canne que je traîne depuis Genova. En écoutant un peu de musique, je me remets donc d'une longue journée de marche, sur la terrasse de l'Auberge, je discute aussi un peu avec le préposé à l'accent anglais à couper au couteau, mais bien gentil, qui me prépare même un snack tardif vers les 22 heures (cheeseburger et salade, moyennant 5 balles). Demain, je me rends à Lyon, un grand saut vers le nord.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: