Jour 38 (bis) : La mer !

Trip Start Sep 05, 2008
1
42
56
Trip End Oct 25, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Italy  , Italian Riviera,
Sunday, October 12, 2008

Par une température tout à fait parfaite, je redescends vers Pisa Centrale ; il fait même assez chaud, et je regrette de ne pas avoir fait comme hier et mis mes culottes courtes. Rendu à la gare, j'attends le train de 11 heures 44 vers Genova, et je suis dans une cabine de six dans le dernier wagon au bout, mais seul avec une Américaine sympathique qui se tape les Cinque Terre aujourd'hui. Son voyage à elle prend donc fin assez tôt, et pour une bonne partie des deux heures et demie du trajet je suis inexplicablement seul dans la cabine. A partir de 13 heures, le train commence à longer la côte, et la radieuse Méditerrannée et de charmants petits villages côtiers italiens sont visibles furtivement, quand le train sort parfois des longs tunnels noirs dans lesquels une partie du trajet se déroule. J'ai pour compagnes une jolie enfant italienne et sa mère pour les dernières minutes du voyage (la petite s'exerce à la coiffure sur sa maman), et j'atteins finalement la gare de Genova Piazza del Principe un peu avant 14 heures 20.

Je prévoyais en arrivant des difficultés pour me rendre à l'Auberge, et finalement c'est effectivement assez compliqué ; essayant moi-mêmede trouver l'endroit où doit passer la bus 40, celle qui doit m'emmener jusqu'à l'Ostello, j'y renonce finalement, mais ne m'avoue pas complètement vaincu, du moins pas assez pour me résoudre à prendre un taxi ; je reviens dans la gare, demande des informations à un employé de la TrenItalia (gentil, comme tous les autres sauf celui de Bologna), et je vais acheter des billets de bus. Je dois prendre la 35, puis correspondre avec la 40 sur Via Napoli, et débarquer au tout dernier arrêt, tout en haut de la montagne. Ouf ! J'arrive finalement à l'Auberge vers 15 heures 15, en sueur et assez content d'être fixé ; pendant le trajet, les deux bus ont, de façon régulière, grimpé en zig zag vers le haut de la ville, ce qui fait que de la terrasse de l'Auberge même, nous avons une superbe vue sur le port en bas. Je fais un peu d'Internet pour commencer, mets à jour mon blogue ; après, je tue le temps jusqu'à 19 heures, où le soûper est servi ici moyennant quelques Euros ; je prends le menu spaghetti pesto avec salade. Pendant le soûper je discute avec une jolie Mexicaine aux études en Italie pour six mois dans le cadre d'une thèse, et la conversation varie des palmarès de voyage aux plats nationaux (où je vante bien sûr notre succulente poutine). Le reste de la soirée se passe aussi à l'Auberge, d'où je prends quelques photos du port en contrebas ; de bien beaux clichés. Demain, j'attaque la plus grande ville de Ligurie.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: