Jour 34 : Enfin Vérone

Trip Start Sep 05, 2008
1
37
56
Trip End Oct 25, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Italy  , Veneto,
Wednesday, October 8, 2008

Ma mission ce matin est de trouver un poste Internet et, par miracle, essayer de sauver mes photos de mon abominable erreur de la veille. Je sais que mon temps de visite de Verona peut en être affecté alors même que je ne suis ici qu'une journée, mais je n'ai pas le choix : je dois savoir si je peux faire quelque chose pour récupérer mes données. Mais pour le facteur temps, ça commence mal : je ne me réveille qu'à 10 heures 15, alors même si le déjeûner est vite englouti dans les noires profondeurs de mon estomac et que ma douche a l'air d'une tentative au record du monde, je n'arrive tout de même que dépassé onze heures au poste Internet le plus près. Et là, le travail commence.

Des lecteurs de mon blogue (dont vous faites évidemment partie m'ont répondu, concernant mon pseudo appel à l'aide de la veille ; l'un d'entre eux, Stéphane, m'envoie des liens pertinents que je m'empresse d'aller vérifier. Un des programmes proposés est dit lent, mais efficace ; essayons celui-là. Je fais comme il est demandé, je branche mon lecteur de cartes avec une de mes cartes de mémoire vides à l'intérieur... Le programme détecte des fichiers. Des centaines de fichiers. Yesss ! Lentement mais sûrement, ces photos que je croyais perdues à jamais voilà moins de douze heures commencent à réapparaitre sur le bureau du PC que j'utilise. Pour un peu, j'irais embrasser le préposé sri lankais qui observe ma réaction bizarre, de son comptoir. Finalement, je décide de me garder une petite gêne, mais totalement euphorique, je laisse le travail se faire pendant que je vais aller visiter la ville un peu, enfin. Il y en a bien pour 3 ou 4 heures de toute façon.

Je fais donc un blitz touristique aux alentours ; heureusement, la ville n'est pas si grande (260 000 habitants avec les banlieues), et je suis tout près de l'action. Je commence par revoir l'Arena et le Palacio Barbieri que j'ai vus et photographiés la veille au soir, puis je vais diner. Retour par les petites rues vers le balcon de Juliette, situé près de Piazza Erbe ; il y a tellement épais de graffitis et de messages d'amour de toutes sortes sur les murs qu'il est extrêmement difficile de lire la vaste majorité d'entre eux. Puis, n'y tenant plus, après une photo de moi avec une main sur le sein droit de la statue de bronze de Juliette (comme le veut la tradition), je retourne au café Internet pour y observer les progrès.

165 photos récupérées sur 271, et ça continue... Dieu que je suis content. J'envoie un message sur le net pour avertir mes lecteurs (dont vous faites partie) de la nouvelle donne, et je retourne à mon tourisme à grande vitesse. Je longe ensuite l'Adige, passe sur le Ponte Pietra, m'émerveille des beautés de cette ville que, à mon grand regret, je n'aurai probablement pas le temps de visiter comme je l'aurais voulu. Je reviens enfin vers 16 heures au café Internet, encore une fois. Tout a marché presque à merveille : sur mes 271 photos, 23 sont corrompues et inutilisables... mais j'ai récupéré la vaste majorité d'entre elles quand même. Tout reprend son cours normal.

Je vais me chercher à soûper à un Mexican Grill sur la Via Santa Maria in Organo (les noms de rues sont parfois longs ici), et je continue, avec le soleil couchant, ma visite de Verona, tentant d'en voir le plus possible pendant qu'il reste un peu de lumière. Je reviens finalement à l'Auberge, la tête pleine et la carte mémoire de mon appareil photo aussi. Je jase aussi en fin de soirée avec ma coloc pour cette nuit, une Russe vivant en Israel. Une belle fin de soirée pour une journée qui a seulement été trop courte. Demain, Florence ! 
Slideshow Report as Spam

Comments

potentille
potentille on

Chanceux!
Allo Jonathan,

Un petit bonjour en ce matin chibougamois bien gris...
Tu as eu de la chance de récupérer tes photos; heureusement pour nous aussi car on a bien hàte de les voir!
Passe une belle journée!

Johanne

wizzoh
wizzoh on

Wow!
Décidemment, ce blogue est un exemple monumental d'assiduité et de qualité. Quand on veut de tes nouvelles, on sait où aller.

Je suis très heureux du dénouement de ta mésaventure photographique. C'est un peu ironique de perdre ses photos en essayant justement de faire des backups pour ne pas les perdre!

Il te reste 2 semaines à partir du moment où je t'écris ces lignes. Profite de tout!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: