Jour 27 : Le vent dans l'dos

Trip Start Sep 05, 2008
1
30
56
Trip End Oct 25, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Czech Republic  , Bohemia,
Wednesday, October 1, 2008

Je voulais me lever très tôt (6 heures) pour aller prendre des photos de trucs touristiques justement vides de touristes. Je voulais vraiment, mais j'en ai été incapable, malgré m'avoir moi-même concédé quelques snoozes. Je me lève donc à huit heures vingt, prend une bonne douche, m'enfile le même déjeûner qu'hier et, comme hier également, je quitte pour explorer Prague au hasard. Celui-ci me mène aux quatre coins de la vieille ville, la Staré Mestó. Je commence, avec le dernier album de Metallica à fond dans les oreilles, à marcher vers "l'autre" château de Prague, le Vysehrad, un peu en retrait et beaucoup moins fréquenté que celui que l'on voit du pont Charles. C'est vrai qu'en lui-même, le château est assez ordinaire : de vieux murs, certains décrépis et d'autres moins, un petite chapelle (payante) au centre, sur une butte moins haute que la cathédrale Saint-Guy. Mais les attraits principaux, nombreux, sont juste à côté : panorama sur Prague et sa banlieue en plusieurs endroits, avec en contrebas la Vltava, petits parcs calmes (malgré les très forts vents d'aujourd'hui) avec plein de statues, vignobles à maturité... Un beau départ pour cette quatrième journée à Prague. Je redescends les marches vers 11 heures, le sac plein de denrées que j'ai achetées un peu plus tôt au Lidl (petit supermarché dont il existe aussi une chaine en Allemagne, dont à Kehl, hein Pierre-Luc ?), avec mes dernières couronnes, que je dois dépenser avant de partir demain, retour dans la zone Euro. Bref, je longe un bon moment la Vltava, direction le Fred & Ginger Dancing Building, sorte de bâtiment récent (1995) qui contraste avec le reste de l'architecture pragoise, surtout à cet endroit, en plein Staré Mestó. Après avoir pris deux ou trois photos du building tortillé et des alentours (des tons d'orange, de doré et de jaune commencent à teinter les arbres, ici), je vais vers le stop de tramway Lazarska, où se trouve apparemment un petit resto qui sert d'excellents burgers de poulet ; j'arrive, je commande... finalement c'est qu'un vulgaire sandwich kebab au poulet, avec de la mayo et du chou, beaucoup de mayo et de chou. M'enfin, c'est pas mauvais non plus, ça se mange juste très mal, et je tente de rapidement me trouver un coin tranquille pour engloutir tout ça. Il approche les 13 heures, je me dirige, et par les rues les plus petites et les plus anonymes possible s'il vous plait, vers la chapelle de Bethléhem, une des attractions "majeures" que je n'ai pas encore faites sur ma liste ; finalement, ce n'est qu'une chapelle toute ordinaire, pas fréquentée du tout (aucun touriste en vue), et payante à l'entrée. Je déguerpis ; de toute façon, selon mes calculs, il ne me reste que la somme ridicule de 4 couronnes (environ 25 cents canadiens).

Je reviens vers la Vltava au fil des rues, et m'approche du pont Charles sans l'atteindre ; j'admire la vue, que dis-je, le spectacle de l'une des plus belles villes d'Europe devant mes yeux. Je ne m'accorde cependant que 5 petites minutes de contemplation : après quelques éclaircies dans un ciel totalement gris un peu plus tôt, de gros nuages de pluie s'avancent maintenant vers la ville. Je retourne une dernière fois vers le Old Town Square, où joue un trio de jeunes rockeuses slaves. Les vieux classiques du rock sont à l'honneur, et plutôt bien interprétés d'ailleurs ; autour de la place passent des cyclistes pour une compétition bizarre qui bloque les entrées et les sorties vers les rues voisines. Je repasse sur Na Prikope (la grande artère piétonnière commerciale) une dernière fois, et je visite une exposition de photographies en noir et blanc de l'époque communiste très intéressante, au coin de Wenceslas Square. Mais avec tout ça, il est maintenant un peu plus de 15 heures ; je reviens tranquillement vers l'hôtel, et chemin faisant je dépense mes dernières couronnes sur des broues pour ce soir (hmmm, Pilsner Urquell). J'arrive au U Melounu un peu avant 16 heures, je me repose un peu en allant écrire dans le petit jardin dans la cour arrière de l'hôtel, malgré les nuages qui passent rapidement au-dessus de ma tête, gorgés d'eau. La fin de l'après-midi est relax ; j'ai pas mal de trucs à régler ce soir, dont faire mon sac pour demain.

J'ai au moins deux autres "colocs" pour ce soir, dont une Anglaise plutôt laide mais très sympathique (elle me fait même un petit thé vert avant le dodo), et un Australien du nom de Simon, à la coiffure horrible mais plutôt cool lui aussi. Entre deux Urquell, j'ai une petite conversation avec eux sur ce que l'on fait là, à Prague, en attendant demain, qui sera ma plus longu randonnée en train jusqu'à maintenant.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: