Dans les brumes de la baie d'Halong

Trip Start May 07, 2012
1
89
102
Trip End May 01, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Halong DC

Flag of Vietnam  ,
Sunday, January 27, 2013

Sin Chao tout le monde



Notre nouvelle étape au Vietnam est la mythique baie d'Halong, et ses 3000 îles dont l'ensemble, parait-il, a la forme d'un dragon descendant du ciel, c'est ce que signifie « Halong ».


Le transfert Hanoï – baie d'Halong reste bien dans la tradition du trafic vietnamien: un bus bondé (pourtant, un bus de touristes), fonçant dans le trafic. Une voiture qui arrive en sens inverse, un gros camion devant nous, on ne va quand même pas dépass... trop tard, notre chauffeur a déjà déboité, un bon coup de klaxon et tout le monde s'écarte, ça passe sans problème.



Hep, taxi !

Quelques heures plus tard, un taxi nous emmène à notre hôtel. On lui demande à l'avance le prix approximatif, mais ils ne veulent jamais répondre à cette question, se cachant derrière leur compteur kilométrique, qui est souvent trafiqué ici. Finalement il nous répond 150 000 dongs, mais met son compteur. Malheureusement pour lui, le compteur affiche 104 000 dongs à l'arrivée. Nous lui donnons 110 000. Et nous recevons en retour la plus grande engueulade depuis le début de notre voyage. Il ne parle pas anglais, donc nous n'avons toujours pas compris pourquoi il voulait 150 000. Voyant que son arnaque ne fonctionnait pas, il se fâche tout rouge. On appelle la réceptionniste de l’hôtel à notre secours pour traduire. Elle non plus n'est pas capable de nous expliquer. Finalement, un agent de sécurité de l’hôtel arrive, et un autre vietnamien qui sort de l’hôtel, nous dit d'ignorer le taximan, ils sont toujours comme ça ici, ils essaient d'intimider. Il savait certainement dès le départ que la course serait moins chère que ce qu'il a dit. Nous aurions évidement payé s'il n'avait pas démarré son compteur.

3 jours plus tard a Haiphong, nous avons eu un peu le même cas en descendant d'un bus. Combien pour l'aéroport ? 150 000, pas besoin de compteur ! On insiste un peu, mais il s'obstine. Finalement nous embarquons dans la voiture juste à côté de la sienne, qui accepte de mettre son compteur, avec toute la famille des taximen qui rigolent du premier, dont l'arnaque n'a pas fonctionné. On arrive à destination pour 92 000, avec le sourire.



Hong Gai


Un peu par erreur, nous débarquons à Hon Gai. C'est une ville industrielle au bord de la baie d'Halong mais … complètement de l'autre côté des hôtels habituels. A Hon Gai les gens voient rarement des touristes. Nous ne nous en étions pas rendus compte en réservant notre hôtel. L'avantage, c'est évidemment l'expérience locale.  Les enfants sont tout contents de nous dire « Hello », un des rares mots d'anglais qu'ils connaissent, on ne nous accoste pas tous les 5 mètres pour nous demander d'acheter quelque chose, les gens dans la rue nous proposent de fumer avec eux leur espèce de grande pipe en bambou (on a refusé, hein !), la vie est vraiment locale. De ce côté la de la baie, il y a aussi un magnifique rocher du poème, dont la vue au sommet vaut le détour, un peu comme tous les rochers de la baie, sauf que celui-ci est à sec au milieu de la ville.



La croisière s'amuse


Pour bien profiter de cette merveille naturelle, nous participons à une croisière assez luxueuse de 3 jours 2 nuits dans la baie. L'avantage de cette croisière est que la plupart des touristes passent une seule nuit dans la baie, et tout le monde visite les mêmes îles. Le deuxième jour nous offre la possibilité d'aller un peu plus loin, d'explorer plus en profondeur. Et notre programme est chargé et ponctuel. Ca fait du bien de temps en temps de se laisser aller à un tour organisé. Tai Chi à 6h30 sur le pont du bateau avant le petit déjeuner, visites guidées, repas somptueux. On avait perdu l'habitude du luxe et de la bonne nourriture, des menus à plusieurs assiettes, tellement savoureuses qu'on mange toujours un peu trop, plus que de raison. Les pâtes et autres boîtes de conserves pas chères d'Australie et de Nouvelle-Zélande n'avaient pas cet effet !

Malheureusement, la pluie et le froid hivernaux viennent un peu gâcher la fête et embrumer les photos. Mais quand les nuages desserrent enfin leur étreinte, de nouveaux îlots apparaissent au loin, en plans superposés: magique !

Les autres touristes qui partagent notre croisière se nomment Alan et Dora d'Australie, Erika l'américaine et Alden et son épouse du Koweït. Tous sympas, il y a une bonne ambiance. Un détail nous a surpris : au début de notre voyage, quand on disait d’où on vient, les gens répondaient « de Belgique ?, et vous avez un gouvernement maintenant ? ». Maintenant, ils répondent, avec l'accent américain « De Belgique ? Le nouveau pays de Géwawd Dépardioux ? » Il s'est passé quoi en Belgique depuis notre départ ? Obélix est devenu belge ?



Décor d'Indochine



Chaque matin, nous avons droit à un féérique réveil avec une vue superbe depuis le bateau qui glisse avec calme et sérénité sur les flots paisibles de la baie, il n'y a presque pas de vagues, entre les rochers et les barques de pêcheurs, pendant qu'on reste bien au chaud sous la couette. Pas trop longtemps quand même, le programme est chargé.

La visite de ces 3000 îles légendaires, au relief karstique provoqué par l'eau qui s'infiltre dans le sous-sol, est assez variée. On commence par la grotte de la surprise, immense cave naturelle, un peu comme Han-sur-Lesse (mais pourquoi aller si loin alors, si on a les mêmes en Belgique?). Certaines îles, malgré leurs falaises abruptes, sont équipées d'escaliers plus ou moins sûrs pour la vue panoramique d'en haut, comme le Ti Tôt. D'autres cachent de belles criques sous leurs formes fantastiques, dont la seule entrée se trouve au fond d'un petit tunnel naturel, qu'on traverse avec une petite barque lorsque la marée basse a ouvert le passage. En kayak c'est encore mieux, on est vraiment seuls au monde dans cette merveille.



Le village flottant


D'une excursion à l'autre, le bateau serpente entre les mystérieux îlots rocheux qui surgissent de l'eau, on ne s'en lasse pas. Le relief de ces îlots est particulièrement inhospitalier, sauf pour les singes. Nous n'avons pas vu de chauve-souris, mais les caves et tunnels en sont paraît-il remplis.

Un des temps forts de cette belle croisière est la visite du village de pêcheurs. Impossible d'habiter sur les iles, donc leur village flotte à coté, au gré des marées. L'école, le petit magasin, le musée, les maisons, tous les bâtiments sont des grands radeaux soutenus par des tonneaux vides, réunis les uns aux autres par des cordes. Eux au moins n'ont aucun problème de voisinage, puisque déplacer sa maison est aussi simple que de bouger une barque. Un générateur à essence leur donne un peu d'électricité. Dans ce village, on est les seuls touristes, donc on voit bien que c'est leur vraie vie, ils ne jouent pas un rôle pour faire plaisir aux visiteurs. Et ce sont évidemment les champions des techniques de pêche, puisque c'est leur principal moyen de subsistance: pièges en bambous pour les crevettes et crabes, spot pour attirer les calamars la nuit, huitres accrochées aux rochers à marée basse... Ces derniers temps, ils se modernisent et font un peu de pisciculture et d'ostréiculture, plus rentables, autour de leurs maisons, là ou nous aurions un jardin avec pelouse !

Mais cap au sud maintenant. Si le soleil ne vient pas à nous, nous irons à lui.

Voici les photos de la baie d'Halong

Slideshow Report as Spam

Comments

Carmen on

Wonderful commentary Sirli. And the photos ! Re: Gerard Depardieu I think he has become Russian. I vaguely recall him having met Vladimir Putin :)

cara.leboutte@yahoo.fr on

Splendide , féérique ... votre traversée dans la baie d'Halong .
On se croirait dans des paysages, inventés pour le plaisir des touristes

Bonne continuation les aventuriers !
Amitiés

tibuandtintin
tibuandtintin on

Thank you Carmen! Photos were done by me, but the blog is written by JP.
I only write in Estonian, but I can explain you everything in English when we meet :)

Jeanine on

C'est LA baie dont on rêve ! Une merveille. Est-elle au moins classée au patrimoine de l'humanité ?

tibuandtintin
tibuandtintin on

Oui le site est sur la liste de l'UNESCO. En fait on a visité beaucoup de site de la liste autour du monde: deja 5 au Vietnam.
Quand on fera le bilan, on essayera de refaire la liste des sites de l'UNESCO visités: on a rarement été décu!

cara on

Avez-vous reçu mon commentaire daté du 20 fevrier ?
je vous le renvoie , il en vallait la peine !
Splendide , féerique...votre traversée dans la baie d'Halong . On se croirait dans des paysages , inventés pour le plaisir des touristes ! j'ai regardé les photos à plusieurs reprises et tjrs avec autant de plaisir( .
Amitiés

tibuandtintin
tibuandtintin on

Salut Cara. Merci pour ton commentaire. Tu as raison la baie d'Halong est vraiment féérique. Se réveiller sur le bateau à l'aube, en regardant les rochers ... on s'en souviendra. D'ailleurs si nous pouvons donner un conseil à ceux qui veulent visiter la baie: prenez 2 nuits sur le bateau plutot qu'une, et oubliez les contraintes budgétaires pendant la croisière: c'est quelque chose d'unique, qu'on fait une seule fois dans sa vie...

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: