La route des Andes / The Andes road

Trip Start Sep 09, 2010
1
19
20
Trip End Feb 01, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Argentina  , Mendoza,
Wednesday, December 14, 2011


La route des Andes
The Andes road

----------


Alors que je restais à Valparaíso, cherchant toujours un travail sérieux, il y avait une chose que je ne pouvais pas ignorer: administrativement j'étais un touriste, et donc je ne pouvais pas rester dans le pays plus de trois mois d'un coup. Donc tous les trois mois au minimum, il fallait que je sorte du Chili, que je passe quelques jours ailleurs et que je revienne. De Valparaíso comme de Santiago, le plus simple est bien sûr l'Argentine, et plus spécifiquement la ville de Mendoza.

Je connaissais la ville par coeur, mais j'y suis tout de même retourné à plusieurs reprises. Pour un de ces voyages j'étais accompagné de Carlos, le copain de ma coloc Leslie, qui n'y était jamais allé. J'en ai gardé entre autres le souvenir d'une journée mémorable à goûter à plein de vins dans les bodegas locales, à essayer de faire du vélo sous le grand soleil, et à se brûler les boyaux à l'absinthe!

Et puis mon dernier voyage à travers les Andes a eu lieu juste après Noël 2011. Il devait être en deux parties: d'abord un trek solo au camp de base de l'Aconcagua, appellé Confluencia, et puis à partir de Confluencia une marche jusqu'à Plaza Fancia. Et ensuite, Andrea devait me rejoindre, et nous devions faire un autre trek dans une autre partie du parc national.

Malheureusement les choses ne se sont pas passées exactement comme ça. D'abord, le bus du matin n'est pas passé et je ne suis arrivé à l'entrée du parc qu'en début d'après-midi, donc à l'heure la plus chaude. Ensuite, j'ai massivement sous-estimé l'aridité du terrain (c'est un désert en fait, dès qu'on commence à monter), et je me suis déshydraté extrêmement vite. Arrivé au camp de Confluencia, j'était dans un très mauvais état, et les guarda parque m'ont envoyé directement chez le médecin qui m'a fait boire un litre d'eau en 15 minutes...

Le problème de ce genre d'épisode c'est qu'après on est malade pendant plusieurs jours. Le lendemain, après une nuit de repos sous la tente, j'ai tout de même essayé d'arriver à Plaza Francia, mais aux deux tiers du chemin j'ai fait demi-tour après une photo avec l'Aconcagua en toile de fond, je commençais à être malade. Et une fois revenu au camp, j'ai passé la soirée et la nuit malade comme tout... J'ai été incroyablement content de redescendre le lendemain.

Après ça l'idée du deuxième trek tout de suite n'était plus vraiment faisable, alors quand Andrea est arrivée nous sommes simplement restés à Mendoza. Et nous sommes aussi allés aux termas de Cacheuta, qui fut une excellente journée de repos dans les montagnes en plein été! :)

----------

As I was staying in Valparaíso, trying to find some serious work, there was one thing that I couldn't forget: administratively I was a tourist, which meant that I couldn't stay in Chile for more than three months at once. So every 12 weeks or so, I had to get out of Chile, stay a few days somewhere else and then get back in. From Valparaíso or Santiago, the nearest is of course Argentina, and more specifically the town of Mendoza.

I knew the place by heart of course, but I still went back there a few times. On one of these trips I enjoyed the company of Carlos, my flatmate Leslie's boyfriend, who had never been there. Amongst other things I remember a outstanding day spent tasting wines in the local bodegas, then trying to cycle around under the sun, and finishing off the day burning our bowels with absinthe!

And then my last trip to the Andes happened just after Christmas 2011. I was supposed to be in two parts, starting with a trek to the base camp of the Aconcagua, called Confluencia, and the next morning a run up to Plaza Francia. And then Andrea was coming over, and we were going to do another trek in another part of the national park.

But of course, things didn't happen that way. First the morning bus to the park didn't run, so I couldn't get there before early afternoon, at the hottest time of the day. Then I massively underestimated the dryness of the place (basically it's a desert as soon as you start going up), and I dehydrated extremely quickly. When I got to Confluencia I was in a really bad shape, and the guarda parque sent me immediately to the doctor who got me to drink a full litre of water in 15 minutes...

The problem with that kind of event is that afterwards you're sick for a few days. The following day, after resting as much as I could under the tent, I still tried to reach Plaza Francia, but at about two-thirds of the way and after a picture with the Aconcagua in the background, I had to turn back as I was starting to feel sick. And once back at the camp, I spent the evening and the night sick as a dog... I was truly happy to get out of the park the following day.

After all of that the whole idea of a second trek was gone, so when Andrea came over we simply stayed in Mendoza. And we went to the termas de Cacheuta, which was a great day of rest in the mountains in the middle of the summer! :)
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: