Petite Colombie / Little Colombia

Trip Start May 18, 2010
1
25
30
Trip End Aug 17, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  ,
Thursday, July 29, 2010


Petite Colombie
Little Colombia

----------


La route entre Cochabamba et Santa Cruz aurait certainement été très belle de jour, dans des montagnes verdoyantes et de riches vallées. De nuit ce fut une toute autre affaire: le bus était inconfortable et froid, avec des fuites d'air aux fenêtres, et puis nous avons passé des heures à attendre à de multiples points de contrôle de la police, je ne sais pas trop pourquoi.

J'avais dans mon guide l'adresse d'un alojamiento recommandé et assez bien situé, alors j'y suis allé. Au début ça paraissait bien, prix raisonnables et tout, même si les lits étaient très durs. J'ai fait connaissance avec les autres habitants du lieu, pas de problème. Et puis le propriétaire, plutôt bavard et ne sachant pas tenir sa langue, m'a expliqué ce que certains d'entre eux étaient: un paquet de colombiens ayant eu des ennuis dans leur pays d'origine, venus se cacher en Bolivie et continuer leurs affaires illégales...

Je me suis retrouvé un soir à discuter avec un homme dans la cinquantaine, à propos de tous les voyages en bateau à travers l'Amazonie. Il connaissait tout ça remarquablement bien, en particulier ceux dans la région des frontières Colombie-Pérou-Brésil, dans des petites embarcations rapides de nuit... Le propriétaire m'a appris amicalement le lendemain que cet individu est recherché dans la plus grande partie du monde, et s'occupe ici de superviser un réseau de vol de numéros de cartes de crédit et de pillage de comptes en banque!

Inutile de dire que dans cette ambiance je me suis dépêché de mettre les voiles. Pour voyager très léger j'ai laissé la plus grande partie de mes choses à l'alojamiento, je n'avais absolument pas confiance mais pas trop le choix, et puis j'ai sauté dans le train miniature en direction de Puerto Suarez, à 10 minutes de la frontière avec le Brésil et au bord du Pantanal, sans trop savoir ce que je pourrais bien y faire.

----------

The road between Cochabamba and Santa Cruz would certainly be beautiful by day, amongst green mountains and lush valleys. By night it was a whole other story: the bus was uncomfortable and cold, with freezing air leaks at the windows, and we waited for hours at various police control points, I'm not really sure why.

I had in my guide the address of a supposedly good alojamiento, well located, so I went there. In the beginning it seemed allright, reasonable prices and everything, even if the beds were really hard. I met the other inhabitants of the place, no problem. And then the owner, rather talkative and not knowing when to keep his mouth shut, explained to me what some of them were: a bunch of Colombians having had problems in their country, who moved to Colombia to hide and go on with their illegal activities...

I found myself one evening chatting with a man in his fifties, about all the boat trips that can be done in the Amazonia. He knew all of that remarkably well, in particular those in the area of the border Colombia-Peru-Brazil, in small fast boats by night... The owner amicably told me the next day that this man is wanted in most of the world, and is here to supervise a network of credit card number theft and bank account plundering!

Needless to say that in such an atmosphere I quickly found something else to do. To travel light I left most of my stuff at the alojamiento, I didn't trust them at all but I didn't really have any choice, and I jumped in the miniature train to Puerto Suarez, 10 minutes from the border with Brazil and at the edge of the Pantanal, without really knowing what I could do there.

Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: