La fin de la route... / The end of the road...

Trip Start Nov 13, 2008
1
63
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Chile  ,
Friday, May 15, 2009


La fin de la route... De retour à Santiago.
The end of the road... Back in Santiago.


----------

Je pensais initialement m'arrêter quelque part entre Salta et Mendoza, principalement pour éviter le long trajet en bus, mais dans ce secteur il n'y a que des tous petits villages de rien à l'infrastructure limitée, alors je n'y ai pas échappé: 18 heures de bus de Salta à Mendoza! Pour une fois le trajet se passait bien, j'étais tout content, je me disais qu'enfin je n'aurais pas de galère et que tout irait bien: arrivés à Mendoza, il pleuvait à torrents... Aaaaaah! :)

L'auberge était bien sympa, avec un joli feu de bois, jusqu'à ce que je comprenne: les chambres ne sont pas chauffées, la température la nuit tombait proche de zéro, avec l'humidité c'était une torture! J'ai ressorti mon équipement d'hiver canadien, que j'ai été très content d'avoir ce soir-là, et j'ai fait des gros jaloux dans le groupe de gringos en tenue d'été blottis auprès du feu... :)

Et puis le lendemain, après une très longue douche pour me réchauffer, une fois encore j'ai sauté dans un bus pour retourner à Santiago, la dernière liaison de mon voyage. Mais quelle liaison! Sous un ciel magnifique et une lumière exceptionnelle, les Andes parées de leurs couleurs d'automne et des premières neiges, ce fut un voyage parfait. Qui aurait pu rêver d'un plus bel adieu à la route?

----------

In the beginning I was thinking of stopping somewhere on the way between Salta and Mendoza, if only to break down the long bus ride, but in that area there's only small villages with limited facilities, so in the end I couldn't dodge it: 18 hours in a bus from Salta to Mendoza! The trip was going on well, I was happy thinking that for once I wouldn't hit a snag: when we got to Mendoza, the big tap in the sky had been opened and it was pouring... D'oh!

The hostel was nice, with a big warm wood fire, until I unterstood why: the rooms weren't heated, the temperature by night was going down to 0°C, and with the dampness it was a torture! Never one to renegate my deep-freeze background, I dug out my Canadian winter gear (which I was really happy to have with me that evening), and quite a few gringos in summer gear huddled up next to the fire were jaleous. :)

And then the next morning, after a long shower to recover sensation in my extremities, once more I jumped on a bus for one more ride, the last haul of my trip, back to Santiago. But what a ride it's been! Under the deepest and purest sky and an exceptional light, the Andes bejeweled with their autumn colors and the first snows, it's been a perfect trip. Who could have dreamt of a better farewell to the road?

Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: