Adorable Uruguay

Trip Start Nov 13, 2008
1
52
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Uruguay  ,
Wednesday, April 8, 2009

Adorable Uruguay

----------

Une fois à Montevideo et un peu reposé, j'ai commencé par me promener en ville, pour voir à quoi tout ça ressemblait. Comme l'auberge était directement sur la Plaza Independancia, au coeur de la vieille ville, c'était facile! Cependant en regardant la météo j'ai découvert qu'une tempête se préparait pour cette région, alors comme je n'avais pas envie de me retrouver dans une ville sous la pluie j'ai mis les voiles rapidement et je suis parti en direction de La Paloma, un village côtier. Originellement je voulais aller à Punta del Este, la station balnéaire plus proche de Montevideo, mais plusieurs personnes m'en ont découragé à cause de l'aspect plein-de-fric et du fait qu'il n'y a rien à y faire... J'avais déjà donné avec Mar del Plata, alors j'ai passé mon tour.

En fin de compte, La Paloma s'est avérée un vrai petit paradis, méchants moustiques mis-à-part. La saison était terminée, la ville avait un petit air désert, mais c'était tellement tranquille! Des plages superbes sans personne, des prix raisonnables selon les standards Uruguayens, la nature, et une grande paix. :) En plus j'ai rencontré à mon auberge de très chouettes personnes: Margrethe et Terkel, excellent petit couple de Danois; Adrian, journaliste Argentin de Córdoba, et Ana, Montevidéenne qui se prenait des petites vacances. Alors c'était vraiment ce dont j'avais besoin après l'Argentine!

Le premier soir j'avais une envie d'asado, le barbecue local, et pas à moitié. Coup de chance à l'auberge ils allaient faire chauffer le grill, alors nous sommes tous allés acheter de la viande. Ce soir-là, je n'ai mangé que ça: 1/2 kilo de super boeuf! :D Les Danois avaient sensiblement la même quantité, et Adrian avait un demi-poulet. On a partagé tout ce qu'on avait, ça a été une orgie, mais qu'est-ce que c'était bon!

La première nuit nous nous sommes pris la tempête. Il pleuvait incroyablement fort, et le ciel clignotait littéralement avec tous les éclairs! Mais bon, avec la quantité de viande que j'avais dans l'estomac, je me suis réveillé trente secondes, et je suis reparti à dormir comme un bébé... ;) Le lendemain main tout était trempé, alors nous avons attendu l'après-midi pour aller nous promener avec Margrethe et Terkel. Il y avait encore une mer de fin de tempête et un vent fort, et en haut du phare de La Paloma ça souffait!

Le lendemain matin, une fois le soleil revenu, avec Adrian nous sommes allés nous promener sur la plage. Il avait son thermos en main bien sûr, histoire de boire 20 matés en cours de route! :) Sur le chemin un gentil chien errant est venu nous renifler, et très amicablement nous a accompagné jusque sur la plage! Il était tout content d'être avec nous, alors pour une demie-heure il a été notre toutou relax. :) Après ça il est parti jouer avec deux de ses congénères, alors nous lui avons dit au revoir. La plage était incroyablement belle, avec beaucoup de soleil mais un petit vent frais agréable alors ce fut une excellente matinée!

Finalement, le troisième jour Ana allait à Punta del Diablo, un minuscule mais ultra-touristique pour sa taille village pas très loin de la frontière du Brésil. Je l'ai accompagné parce que je voulais aller à la forteresse de Santa Teresa, 10 min de bus plus au nord, où elle m'a accompagné à son tour. C'est une vieille forteresse de l'époque de la guerre entre les Portuguais et les Espagnols. Elle est perdue au milieu de nulle part, pas très loin de la frontière Brésilienne, ça faisait vraiment Amérique coloniale. :D Punta del Diablo était inintéressant en revanche, je suis bien content de ne pas y être resté.

Tout ça était très sympa, mais j'avais envie de bouger, donc je suis rentré tranquillement à Montevideo. Et si vous regardez sur le blog l'entrée sans article "Fortaleza", que vous zoomez à fond et choisissez l'option "Satellite", vous verrez la forteresse de haut. :)

----------

Once in Montevideo and rested, I headed out for a walk in town to see what all of that looked like. As the hostel was straight on the Plaza Independancia, in the heart of the old city, it was easy! However looking at the weather forecast I discovered that a storm was heading for the region, so as I didn't want to find myself in a rainy city I took off and went to La Paloma, a little coastal village. I had originally planned on going to Punta del Este, the seaside resort closer to Montevideo, but a few people talked me out of it with the flush-with-cash aspect and the fact that outside of the beaches there's nothing to do there... I had already been through this in Mar del Plata, so I just changed my mind.

In the end, La Paloma turned out to be a real little paradise, apart from the really mean mosquitoes. The high season was over, the town felt like being deserted, but it was so quiet! Superb beaches without barely anyone, reasonable prices by Uruguayan standards, nature, lots of peace. :) On top of that I met in my hostel really nice people: Margrethe and Terkel, excellent little Danish couple, Adrian, Argentinian journalist from Córdoba, and Ana, Montevidean who was taking a little break. It was really what I needed after Argentina!

The first evening I really badly wanted an asado, the local BBQ. By sheer luck at the hostel they were going to warm up the grill, so we all went out to buy some meat. That evening I only ate that: 1/2 kilo of amazing beef! :D The Danes had bought about the same amount, and Adrian had a half chicken. We shared everything, it was an orgy, but boy was it good!

The storm came in for us during the first night. It didn't rained it poured, and the sky was literally blinking with lightning! But hey, with the amount of meat I had in my stomach, I woke up for 30 seconds and went back to sleep like a baby... ;) The next morning everything was wet, so we waited until the afternoon to go for a walk with Margrethe and Terkel. There was still an after-storm sea and a strong wind, and at the top of La Paloma's lighthouse it was rough!

The next morning, once the sun back, with Adrian we went for a walk on the beach. He had his Thermos bottle, of course, to be able to drink 20 matés on the way! :) While going to the beach, a nice stray dog came to smell us, and very amicably decided to come along with us until the beach! He was all happy to be with us, so for half an hour he was our doggie. :) After that he went to play with two of his congeners, so we bid him farewell. The beach was incredibly beautiful, very sunny but with a little nice fresh wind so it was a great morning!

Finally on the third day Ana was going to Punta del Diablo, a tiny but ultra-touristic for its siza village not far from the Brazilian border. I went with her as I wanted to go to the Santa Teresa fortress, a 10 minute bus ride away, where she came along too. It's an old fortress from the times of the war between the Spaniards and the Portugueses. It's lost in the middle of nowhere, not far from the Brazilian border, it really felt like colonial America. :D Punta del Diablo on the other hand was uninteresting, I was happy not to stay there.

Everything was really nice, but I wanted to move on so I went back to Montevideo. And if you look on the blog at the entry without text called "Fortaleza", zoom to the max and choose the "Satellite" option, and you'll see the fortress from the top. :)
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: