Pause dans la pause / Break from the break

Trip Start Nov 13, 2008
1
46
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Chile  ,
Wednesday, March 18, 2009

Pause dans la pause: temps perdu à Santiago
Break from the break: lost time in Santiago

----------

Bariloche étant malheureusement terriblement cher (comme Ushuaia), je ne m'y suis pas éternisé. Résultat, je n'ai vu la ville qu'un dimanche, tout était fermé et il pleuvait. Chouette. De Bariloche en quelques petites heures de bus on arrive à Osorno au Chili, légèrement au nord de Puerto Montt. Giuliano y était arrivé deux heures avant moi, après un long voyage directement depuis Coyhaique mais en passant par l'Argentine, et la première chose qu'il m'a dit est que Osorno est un trou terrible et qu'il faut partir au plus vite d'ici. Dix minutes de marche dans la ville pour trouver un café plus tard, et je voulais aussi partir au plus vite...

Je m'étais levé avant 6h du matin à Bariloche pour prendre mon bus, mais tant pis pour la fatigue nous avons acheté nos billets pour partir la nuit-même. Le seul autobus dans lequel il y avait encore de la place était la catégorie la plus basse et la moins chère, un bus normal en fait (ici il y a aussi différents types de bus plus luxueux dont les sièges s'inclinent plus ou moins, allant jusqu'au "cama" dont le siège s'étend à l'horizontale). La population correspondait au standard du bus, et ce fut un voyage éprouvant. Devant moi j'avais un homme obèse dont le poids avait cassé le dossier du siège (il s'inclinait plus que de normal), derrière moi une gamine qui a passé la nuit à me donner des coups de pieds dans le dos, et à ma droite un jeune qui a passé la nuit à regarder des DVDs sur son portable, volume à fond... Résultat, je n'ai pas dormi.

Enfin, j'ai fini par arriver à Santiago, où j'ai retrouvé Daniela et où j'ai passé deux semaines à me détendre. Je dois admettre que je commence à payer la durée du voyage, à la fois physiquement et mentalement. J'ai de plus en plus de mal à me reposer réellement, je manque d'énergie et d'envie pour faire bien des choses. Je suis aussi beaucoup plus sur les nerfs, et en particulier je ne supporte plus les locaux qui se foutent de la gueule des touristes en les traitant comme de la merde ou en essayant de les arnaquer. Et malheureusement ça arrive beaucoup... Alors ça a été une bonne chose de me reposer un peu.

Aussi, je n'ai pas écrit d'entrées dans mon blog depuis un moment, alors à un moment j'ai commencé à recevoir des mails me demandant ce qu'il se passait. J'ai été bien content en fait, parce que parfois je me sentais un peu seul à écrire toutes ces histoires sans savoir qui les lit... Merci à celles et ceux qui ont pris le temps de m'écrire!

PS: j'ai aussi eu ce qui est probablement la pire coupe de cheveux de ma vie à Santiago... :)

----------

Bariloche being sadly terribly expensive (like Ushuaia), I didn't stay very long. So I have only seen the city for a day, a rainy Sunday with everything closed. Great. From Bariloche in a few hours of bus we go to Osorno in Chile, slightly to the North of Puerto Montt. Giuliano had arrived there a couple of hours before me, after a long and tiring direct trip from Coyhaique through Argentina, and the first thing he told me was that Osorno was a dump and we had to go as soon as possible. Ten minutes looking for a coffee in the city later, I couldn't have agreed less.

I had woken up before 6:00 AM in Bariloche to catch my bus, but despite the tiredness we bought our tickets for the next night bus. The only one in which there was still some room was of the lowest and cheapest category, a very regular bus actually (there are different standards here, with the seats reclining more or less, all he way to the "cama" where the seat ends up completely horizontal). The people in the bus fitted the category, and it's been a gruelling trip. In front of me I had an obese man whose weight had broken the seat (it reclined much more than normal), behind me I had a child who spent the night kicking in my back, and on my right I had a guy who spent the night watching DVDs on his laptop, max volume... I ended up not sleeping at all.

Anyway, I finally reached Santiago where I met Daniela again, and where I spent two weeks getting some rest. I must admit that the length of my trip is starting to take its toll on me, both physically and emotionally. I have more and more trouble resting properly, I lack energy and willpower to do many things. I am also much more on the edge, and specifically I can't stand anymore the locals that treat tourists like shit or try to defraud them. And sadly it happens a lot... So it was a good thing that I got some rest.

Also, I had not written entries in my blog for a little while, and at some point I started receiving emails asking me what was happening. I was quite happy actually, because sometimes I feel quite lonely writing all those stories without knowing who reads them... Thanks to all of you who took time to write!

PS: I also had what must be the worst haircut of my life in Santiago... :)
Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: