Mosquito Apocalypse Now

Trip Start Nov 13, 2008
1
29
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  ,
Saturday, January 10, 2009

Mosquito Apocalypse Now

----------

Nous avions quitté le bateau de la virée jusqu'à Rurre avec un petit goût amer: certes noous avions évité le bus, mais à part ça nous n'avions pas vu grand-chose en termes d'animaux sauvages, et nous étions un peu déçus. Rien ne nous avait préparé à ces trois jours dans la jungle, et là ça a été le gros lot.

Le premier jours, nous avons attaqué avec 3h de Jeep sur une route de terre complètement défoncée, pour nous rendre jusqu'au Río Yacuma, où nous attendait le bateau pour remonter la rivière et aller au camp, en plein coeur de la jungle. Le hasard des choses a fait que toutes les personnes qui avaient fait le premier tour faisaient aussi le deuxième, mais nous avons été coupés en deux groupes, les bateaux ne prenant pas plus de 8 personnes. Dans le mien j'ai retrouvé tous les copains, dans l'autre étaient le petit groupe de Néo-Zélandais et l'Anglais qui ont passé tout leur temps ensemble et sont restés entre eux pendant ces 6 jours.

Juste avant d'arriver au Río nous nous sommes arrêtés à Santa Rosa, un petit village où nous avons mangé. Dans la cour du restaurant il y avait plein d'animaux sauvages plus ou moins domestiqués, alors nous avons eu notre introduction à la jungle à ce moment-là! :) Mais toutes ces petites bêtes étaient adorables, alors nous avons pris d'excellentes photos. Par la suite nous avons rejoint le bateau et découvert l'autre côté de la vie sauvage: des tonnes de moustiques, dès la berge...

Une fois à bord, au lieu de foncer au camp nous avons pris notre temps, en suivant les méandres de la rivière et en s'arrêtant à tout bout de champ pour prendre des photos d'animaux sauvages. C'était absolument incroyable: partout où nous regardions il y en avait! Tellement en fait qu'à un moment nous avons arrêté de signaler les tortues, certains types d'oiseaux et les alligators, parce qu'il y en avait des floppées... Tout ce bout de chemin s'est fait sous un soleil impitoyable, mais nous gagnions en qualité de photos ce que nous perdions en confort.

Après une rapide installation au camp, dans des petites cabanes équipées de tous bords de toiles antimoustiques, nous sommes repartis pour aller observer le soleil couchant. Et là, énorme surprise: au milieu de la jungle se trouve un bar, le Sunset Bar, d'où nous avons regardé le soleil couchant! Inutile de dire que l'ambiance était au beau fixe, après tous ces jours dans le premier bateau et une trop courte nuit à Rurre... :) En rentrant nous avons pris notre temps encore une fois, mais là pour repérer les alligators de nuit: leurs pupilles reflètent la lumière juste dans l'axe dans lequel elles sont éclairées, donc avec des lampes frontales il suffit de balayer les berges et l'eau et on voit les points lumineux. Et vous savez quoi: il y a plein de gators dans la jungle... ;)

Le lendemain, le matin le programme prévoyait d'aller marcher dans des marais pour essayer de trouver des anacondas. Les marais étant infestés de moisissures qui peuvent provoquer une sérieuse infection si on a une plaie ouverte (merci les moustiques!), c'est impératif d'y aller avec des grandes bottes en plastique. Seul problème, il n'y avait pas ma taille bien sûr! Donc interdiction d'y aller, et le guide m'a déposé au Sunset Bar pour passer trois heures à les attendres. En fait je me suis bien marré. D'abord un guide d'un autre groupe a capturé un jeune anaconda (grand comme moi quand même), truc normalement interdit et que je n'ai vraiment pas aimé (j'ai même refusé la veille que notre guide aille capturer un jeune alligator pour qu'on puisse jouer avec...) mais le mal était fait, et la bestiole passait d'épaules en épaules. Elle était terrorisée (ils puent quand ils ont peur ou sont menacés), et elle cherchait un peu à se défendre mais surtout à s'enfuir. Au bout d'un moment ça a suffit, et un autre gringo et moi avons poussé un coup de gueule pour que le guide aille remettre l'anaconda là où il l'avait trouvé. Ensuite, tout le monde s'est amusé à titiller le poisson d'eau douce, et au milieu des poisson-chats pêchés nous avons attrappé des pirañas! Ça fait drôle de voir que les fameuses terreurs de la jungle sont des tout petits poissons, mais avec des dents très acérées... :)

Ironiquement, lorsque les autres sont revenus de la marche dans les marais, ils n'avaient vu aucun anaconda! Je pensais que celui que j'avais vu était le prix de consolation, mais non, j'ai bullé dans un hamac au frais et vu un anaconda quand les autres ont marché dans la boue et les nuages de moustiques pour rien... La vie est étrange parfois. :) Nous sommes tous retournés au camp, et après la douche et le repas nous avons payé nos respects à la tradition de la siesta. En soirée retour au Sunset Bar, puis repas spécial: c'étaient les 30 ans de Nathalie, alors elle a eu le droit à un gâteau en plein milieu de la jungle!

En rentrant du Sunset Bar au soleil couchant, je m'étais assis tout à l'avant du bateau, sur l'étrave, loin de tout le monde et je n'entendais rien à part le bruit de l'eau sur la coque. Les paysages étaient superbes, et dans ce calme incroyable je me suis retrouvé à méditer sur beaucoup de choses. Pour une (trop rare) fois, j'ai vraiment eu l'impression d'être en paix avec moi-même et tout ce qui m'entourait, j'étais heureux tout simplement. Il m'a semblé comprendre beaucoup de choses sur la personne que je suis, et ça a été le début d'une réflexion qui prendra certainement un moment.

Le dernier matin, nous nous sommes levés à 5h pour aller voir le lever du soleil. Le guide nous disait qu'il y avait trop de nuages, mais nous étions debout alors nous y sommes allés quand même. Nous n'avons rien vu, mais sur le chemin du retour il s'est mis à pleuvoir dru comme jamais: si vous vous souvenez du film Apocalypse Now, et bien c'était tout pareil. :) Après ça nous avons fait nos sacs, et pris tranquillement le chemin du retour: le soleil était revenu, et nous sommes retournés à Santa Rosa en voyant plein d'autres animaux. Et puis re-Jeep et re-nuit à Rurre, mais cette fois-ci j'ai pris un meilleur hôtel juste pour moi histoire de me détendre et d'être séparé du groupe, dont l'ambiance se détériorait. Le lendemain nous nous sommes tous retrouvés pour prendre l'avion pour La Paz, 45 minutes de vol au lieu de 18h de bus sur un chemin de terre dans les montagnes!

----------

We left the boat of the ride to Rurre a bit bitter: we had avoided the bus, but we hadn't seen much wildlife on the way and we were disappointed. Nothing had prepared us for the three days we were going to spend in the jungle, where we hit the jackpot!

The first day we started with 3 hours of Jeep on a smashed dirt road to reach the Río Yacuma where our boat was waiting to take us to the camp, deep into the jungle. Fate had it that all the people from the first boat tour were also on the second one, but we were split in two groups as those boats couldn't take more than 8 people. In my group I found all the friends, in the other were 4 Neo-Zealanders and one Brit who were traveling together and spent the 6 days on their own.

Just before reaching the Río we stopped in Santa Rosa, a little village where we had lunch. In the restaurant courtyard there were plenty of more or less domesticated wild animals, so we had our introduction to wildlife then! :) But all those critters were adorable, and we took amazing pictures. Then we reached the boat and got to see the other side of wildlife: tons of mosquitoes as soon as we reached the riverbanks...

Once on board instead of going straight to the camp we took our time, following the meanders of the river and stopping all the time to take wildlife pictures. It was incredible: anywhere we looked there were animals! So many in fact that at some point we stopped signaling turtles, some kinds of birds and the alligators as they were everywhere... We did all that trip under a merciless sun, but the pictures gained in quality what we lost in comfort.

After quickly settling down at the camp, in little cabins fitted on all sides with mosquito nets, we left again to see the sunset. And there, huge surprise: in the middle of the jungle is a bar, the Sunset Bar, from which we watched the sun setting! Needless to say the ambiance was really good, after all these days in the first boat and a too short night in Rurre... :) On the way back we took our time again, this time to see the alligators by night: their pupils reflect the light in the axis in which they are lit, so with frontal lamps you just need to scan the water and the shores to see tons of little luminous points. And you know what: there are tons of gators in the jungle! ;)

The next morning our program said we were going to walk into the jungle to spot anacondas. The marshes being full of fungus that can give us a serious infection if we have any open wound (including fresh mosquito bites), it's mandatory to go there wearing big rubber boots. But of course there were none in my size, so the guide dropped me at the Sunset Bar to wait for three hours. But actually I had quite a lot of fun there! First the guide of another group caught a young anaconda (as tall as me still), something forbidden that I really didn't like (I had even refused the previous day that our guide captured a young alligator for us to play with...) but the damage was already done, and the anaconda was going from shoulder to shoulder. It was terrified (they stink when they are afraid), and it was trying a little bit to fight but mostly to flee. After a while it was enough, and another gringo and myself got the guide to drop it back where he had found it. After that we fished in he river, and amongst the various catfishes we caught some pirañas! It's funny to see that the terror of the jungle is a tiny fish, but with very sharp teeth... :)

Ironically, when the others came back from their walk they hadn't seen any anaconda! I thought that the one I had seen was the second prize, but no, I chilled out in a hammock and seen an anaconda while the others were walking in mud and mosquito clouds for nothing... Life is strange sometimes. :) Then we went back to the camp, and after a shower and a meal we gave in to the local tradition of the siesta. In the evening we went back to the Sunset Bar and then we had a special meal: Nathalie was turning 30, so she had a birthday cake in the middle of the jungle!

On the way back from the Sunset Bar while the sun was setting, I had sat myself on the front of the boat, on the bow far from everyone and I didn't hear anything but the noise of the water on the hull. The sights were superb, and in the middle of this incredible quietness I found myself meditating on many things. For once I had the impression of being at peace with myself and my surroundings, and being simply happy. I seemed to me that I understood many things about the person I am, and it was the beginning of a train of thought that will take some time to pass by.

The last morning we woke up at 5:00 AM to see the sunrise. Our guide was telling us that there were too many clouds, but as we were up we still went. We didn't see anything, but on the way back it started to pour like crazy: if you remember the movie Apocalypse Now, well it was like that. :) Back in the camp we prepared our bags and went slowly back: the sun was out again, and we saw plenty of animals again before reaching Santa Rosa. Then Jeep again and another night in Rurre, but this time I checked in a nicer hotel, to be separated from the group in which the ambiance had started to deteriorate. The next morning we met again to take the plane back to La Paz, a 45-minutes flight instad of 18 hours of gruesome dirt mountain road!
Slideshow Report as Spam

Post your own travel photos for friends and family Pictures

Use this image in your site

Copy and paste this html: