Welcome to the Jungle!

Trip Start Nov 13, 2008
1
28
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  ,
Thursday, January 8, 2009

Welcome to the Jungle!

----------

Le Nord de la Bolivie touche le bassin Amazonien, donc il y a a possibilité d'aller faire un tour dans la jungle. Ça me tentait bien, jusque là je n'avais fait presque que de la haute altitude, et en tout cas jamais de jungle. J'ai croisé trois françaises (Nathalie, Jenny et Juliette) qui voulaient faire la même chose, alors nous avons parcouru les agences et elles ont négocié dur pour deux virées successives: d'abord une descente en bateau jusqu'à Rurrenabaque (Rurre pour les intimes, à la limite entre la montagne et la jungle), puis un raid de 3 jours dans les pampas à partir de Rurre.

Nous étions censés partir de La Paz le 4 janvier, mais à cause de pluies et de coulées de boue sur la route nous ne sommes partis que le 5 au matin, et tout a été décalé d'une journée. Le bus nous prenait à l'auberge à 5h15 du matin, et bien sûr je me suis rendormi après mon réveil, et je ne suis sorti du lit qu'à 5h20... Heureusement mes bagages étaient presque prêts, donc après ce petit coup d'adrénaline nous nous sommes retrouvés dans le bus pour 8h de route jusqu'au point de départ du bateau. Ça peut paraître long, mais à côté des 18h de bus entre La Paz et Rurre, 8h c'est des caouettes... :)

Une fois le bateau rejoint, le reste de la journée a été relativement tranquille, à part quelques passages un peu mouillés. Jenny et moi étions tout à l'avant, juste derrière le tas de bagages recouverts par une bâche, et nous avons passé la plus claire partie de notre temps planqués sous la bâche, à tenter d'éviter la flotte que l'étrave et le vent nous envoyaient. :) En soirée nous avons mouillé à côté d'un banc de sable sur la rivière, où nous avons soupé puis glandé autour d'un feu de camp, avant de dormir sous les tentes.

Le lendemain, autre virée en bateau pendant laquelle nous nous sommes arrêtés à un village local pour déposer des paquets. Il y avait un nombre de papillons incroyable, et ça a été notre introduction aux moustiques! Un peu plus tard arrêt à nouveau dans un village, mais cette fois-ci c'était notre lieu de dodo pour le soir, la rivière étant trop haute pour dormir sur une autre berge. Après le repas de midi (comme ça français et québécois comprendront ;)) sous un cagnard impitoyable, c'est parti pour une virée dans une forêt humide et étouffante, pour aller pêcher des pirañas. Pas de bol nous n'avons absolument rien eu, mais Susan, une adorable Néerlandaise, a malencontreusement pris un hameçon dans l'oeil: coup classique, hameçon pris dans la branche, on tire dessus, et c'est la voisine qui se le prend dans la figure... Les guides n'ont pas bronché, rien à foutre, et de toute façon ils n'avaient même pas de trousse de premiers soins même à bord du bateau. Coup de bol j'avais la mienne avec moi (intuition quand tu nous tiens, je ne l'ai jamais pour les sorties à la journée d'habitude) alors j'ai servi de médecin de jungle pour nettoyer tout ça. Enfin nous sommes rentrés, et mes vêtements étaient absolument trempés des pieds à la tête...

Le dernier jour il y avait en cours de route une dernière virée dans la forêt, à laquelle je ne suis pas allé parce que je n'avais plus de vêtements secs, et puis ça ne me tentait pas, alors je suis resté à voir l'équipage du bateau pêcher, et à buller pendant quelques heures. Après le repas nous avons fait le dernier petit bout en bateau, le plus beau à mon goût, et tout de suite en sortant d'une gorge profonde dans les montagnes nous sommes arrivés à Rurre. Déposer les affaires à l'hôtel, prendre une méga-douche (qu'est-ce que nous étions sales!), déposer tout ce qui pue à la laverie, et hop direction les bars! :) C'est ça les marins...

----------

The North of Bolivia lies on the edge of the Amazonian basin, and it's possible to go for a ride in the jungle there. I wanted to do it, as I had almost only done mountain stuff up to then. I met three French girls (Nathalie, Jenny and Juliette) who wanted to do the same thing, we went around the travel agencies and they bargained hard for two tours back to back: first going down by boat to Rurrenabaque (Rurre for the friends, at the foot of the Andes and in front of the jungle), then a 3-day raid from Rurre into the pampas.

We were supposed to leave on the morning of the 4th of January, but because of mudslides on the road we only left on the 5th, and everything was pushed one day back. The bus was leaving from the hostel at 5:15 AM, and of course I fell asleep again after my alarm clock and woke up only at 5:20... Thankfully my stuff was almost ready, so after that adrenaline rush we rode the bus for 8 hours to go to the boat departure point. It may seem long, but compared to the 18 hours of bus from La Paz to Rurre, it was peanuts. :)

Once in the boat the ride was nice, but a bit wet. Jenny and myself were on the front row, just behing the pile of bags covered with a plastic tarp, and we spent most of our time hiding under the tarp, trying to dodge the drizzle that the bow and the wind were sending us. :) In the evening we stopped at a sand bank in the middle of the river, where we had dinner and then enjoyed a campfire before sleeping under the tents.

The next day we stopped during the boat ride at a tiny local village to drop some parcels. There was an incredible number of butterflies, and we got formerly introduced to the pleasures of being buffets for mosquitoes! A bit later we stopped at another village, but this time it was our sleeping place for the next evening: the river was too high and we couldn't sleep on the next sand bank. After lunch under a hammering sun, we headed off for a walk in a wet and suffocating forest to go fishing for pirañas. Bad luck we didn't catch anything, but Susan, a lovely Dutch girl, unfortunately caught a hook in the eye: classical setup, hook caught in branches, we pull on the line, and it's the next person who gets it in the face... The guides didn't move, didn't care, and anyway they didn't have a first aid kit even on the boat. Luckily I had mine with me (good intuition, it's the only time ever I have carried my kit on a small walk like that) so I became a jungle doctor to clean up the mess and patch up Susan. Finally we went back, and my clothes were soaked from head to feet...

On the last day there was a final walk in the forest where I didn't go, as I didn't have any spare dry clothes, and anyway I didn't feel like it, so I stayed with the bat crew watching them fishing in the river and wasting time for a couple of hours. After lunch we went for the last boat ride, in the nicest area of the trip, and immediately coming out of a deep gorge we reached Rurre. We dropped our stuff at the hostel, took a long shower (we were really dirty!), I dropped at the laundry everything that was wet, dirty or stinky (i.e. pretty much everything), and we headed for the pubs! :)
Slideshow Report as Spam

Comments

julilipe87
julilipe87 on

Un petit coucou !
Dans ce post, on remarque bien l'âme de marin qui est en toi. :D

caecyll
caecyll on

hum
Ouais, marin d'eau douce en l'occurence

antoniaz
antoniaz on

Lots of innuendo
Hey JF,

Under the tarp, long hot shower, all those girls ...

Sounds like you're having lots of fun.

;-)

terredeshommes
terredeshommes on

Re: Lots of innuendo
Quite some fun, yes indeed. :) But you're in a very special mood when you're travelling, so don't let your imagination run wild!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: