Aventures boliviennes / Bolivian adventures

Trip Start Nov 13, 2008
1
25
65
Trip End Jul 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  ,
Tuesday, December 30, 2008

Aventures boliviennes
Bolivian aventures

----------

Lors du voyage de Puno à Copacabana, j'ai enfin passé la frontière Pérou/Bolivie. J'étais tellement juste pour le visa du Pérou que le garde frontière péruvien a été vérifier dans un calendrier que Novembre compte seulement 30 jours! Après ça le passage en Bolivie a été du beurre, et moins de 10km plus loin je me retrouvais à Copacabana.

La ville en soi est assez merdique, sa seule raison d'être touristiquement est que c'est le point de départ pour aller visiter la Isla del Sol, l'Île du Soleil, très proche. Selon une des variantes du folklore Inca, c'est sur cette île que sont surgis des eaux Manco Kapac et Mama Ocllo, enfants du dieu Viracocha et fondateurs de la dynastie Inca (mais il y a d'autres versions). Il y a quelques ruines Inca, mais surtout c'était là que je voulais fêter le jour de l'an. Manque de bol, en arrivant c'est la galère pour trouver une chambre à cause du nombre de touristes, et j'apprends que non seulement c'est la même chose sur la Isla del Sol, mais qu'en plus il va y avoir une énorme rave le 31 au soir! Après avoir maudit pendant une demie-heure les connards et leur musique de merde (les goûts et les couleurs ça ne se discute pas), mon plan réveillon passe à l'eau (littéralement, il pleuvait à seaux) et comme il n'y a pas de distributeur de billets et que je suis limite fauché je décide de partir à La Paz dès le lendemain. Comme le bus est dans l'après-midi, ça me laisse le temps de visiter l'île le matin, ou du moins c'est ce que je croyais...

Le plan le lendemain, c'était de partir pour l'île à 8h30, retour à 12h30, et bus à 13h30. Premier souci, le bateau sur lequel j'étais était en fait une limace aquatique, et nous ne sommes arrivés à l'île qu'à 10h, d'où départ à 11h pour rentrer à temps. Une heure, ça m'a juste laissé le temps de monter au sommet de l'île via les Marches Incas, et de prendre quelques photos (le lac est vraiment joli). Après ça retour, et là c'est devenu beaucoup plus marrant. :)

Notre bateau devait s'arrêter dans une autre petite crique de l'île pour prendre deux personnes. Nous arrivions à proximité de la jetée quand le catamaran qui y était a commencé à reculer pour en partir. Aucun des deux pilotes ne regardait quoi que ce soit, et nous nous sommes faits éperonner! Le trou dans la coque était au-dessus de la flotaison, nous aurions très bien pu repartir, mais les deux pilotes se sont mis à s'engueuler pour déterminer le coupable. 45 minutes plus tard, rien n'étant réglé, l'ensemble des passagers en a eu vraiment marre alors nous avons décidé d'occuper de manière forcée le catamaran (de luxe) jusqu'à ce que nous soyions reconduits à Copacabana.

Là tout d'un coup les choses ont commencé à bouger, et notre pilote nous a promis de nous faire venir un autre bateau avec 2 moteurs pour rentrer plus vite à Copacabana (nous étions plusieurs à avoir un bus à 13h30). Il était là 15 minutes plus tard, et alors que nous étions dans ce second bateau et que nous quittions enfin le quai, ni notre nouveau pilote ni celui de notre ancien bateau ne regardaient quoi que ce soit, et nous avons failli nous faire éperonner par notre ancien bateau! C'est passé à quelques centimètres...

Encore mieux, le deuxième moteur hord-bord refusant de fonctionner, le pilote a commencé à mettre son nez dedans en laissant le bateau aller n'importe comment. J'ai fini par prendre la barre moi-même pour qu'on puisse aller un tant soit peu droit, et globalement en direction de Copacabana! Évidemment avec tout ça nous ne sommes pas arrivés à temps, j'ai raté mon bus confortable, et il a fallu que j'en prenne un autre, une épave, pour aller à La Paz. Et devinez quoi: pendant que je faisais les agences, il pleuvait!

20 minutes après être partis de Copacabana, dans une petit côte le moteur du bus a rendu l'âme (je ne plaisante pas!), et le mécano a débarqué, couvert de cambouis et clé à molette en main, pour nous dire qu'il fallait attendre un autre bus. Celui-là fonctionnait, et nous avons pu nous rendre à La Paz, enfin. Le voyage est bien sympa parce qu'il faut d'abord passer le détroit de Tiquina, le point le plus étroit du lac (c'est toute une opération, regardez les photos), et ensuite la route se passe dans l'altiplano, à 4000m d'altitude, et c'est vraiment beau. Mais j'étais content d'arriver... :)

----------

During the trip from Puno to Copacabana I finally crossed the Peru/Bolivia border. I was so tight with my Peruvian visa that the Peruvian border guard went to check in a calendar that November only has 30 days! After that crossing into Bolivia was easy peasy, and less than 10km further I was in Copacabana.

The town itself is crappy, its only meaning on the gringo trail is that it's the departure point to the Isla del Sol, the Island of the Sun, really close. In one of the variants of the Inca lore, it's in that place that Manco Kapac and Mama Ocllo, children of the god Viracocha and founders of the Inca dynasty, surged out of the water (there are other versions). There are a few Inca ruins, but mostly it was the place where I wanted to welcome the New Year. Bad luck, arriving there it's a pain to find a room because of the number of tourists, and I learn that it's the same thing on the Isla del Sol, and even more that there's going te be a massive rave party there in the evening of the 31st! After cursing for half an hour those bastards and their shitty music (tastes and colors...), my New Year's Eve's plan goes under (at that point it was under the water; rain was pouring) and as there is no ATM there and I was broke I decided to head for La Paz on the next day. The bus leaves in the afternoon so that leaves me some time to visit the island, or so I thought...

The next day's plan was departure for the Isla del Sol at 8:30 AM, back at 12:30 PM, and bus departure at 1:30 PM. First issue, the boat I was on was actually a nautical slug, we only reached the island at 10:00, which meant we had to leave at 11:00 to be in Copacabana on time. In one hour I only had time to go up to the top of the island on the Inca Steps and to take a few pictures (the lake is really beautiful). Then we headed back, and it became much funnier. :)

Our boat had to stop in another little harbour on the island to pick up two people. We were getting near the pier when the catamaran that was there started backing up to sail. None of the two pilots were looking anywhere, and the cat spured us! The hole in the hull was above the waterline so we still could have sailed back, but the two pilots started arguing to determine the responsibility. 45 minutes later we were still there, and we, the passengers, started being really pissed off, so we decided to forcibly occupy the (luxury) cat until we had a boat to take us back to Copacabana.

Suddenly things started to move, and our pilot promised us to get a twin engine boat, to go back faster to Copacabana (we were a bunch having buses at 1:30 PM). It was there 15 minutes later, and as we were in that second boat and finally leaving the pier, neither our new nor our old pilots were looking around and our old boat almost spured us! It was only a matter of centimetres...

Even better, the new boat's second outboard engine wasn't working, so the pilot started working on it, leaving the boat to go anywhere it pleased. I actually had to take the helm myself to try to sail on a straight line, and roughly in the direction of Copacabana! Obviously after all that we didn't get there in time, I missed y comfortable bus and I had to take another one, a piece of junk, to go to La Paz. And guess what: as I was going around the agencies, it was raining!

20 minutes after leaving Copacabana, going up a little hill the bus engine broke (I'm not kidding!), and the mechanic came in, covered in grease and a wrench in his hand, to tell us we had to wait for another bus. That one was working, thankfully, and we managed to get to La Paz. The ride is actually very nice as we first have to cross the strait of Tiquina, the narrowest part of the lake (an adventure in itself, check the pictures), and then the rest of the ride is up high on the altiplano, 4000m high, and it's beautiful. But I was happy to be there at last... :)
Slideshow Report as Spam

Comments

caecyll
caecyll on

Hi hi
Hi hi hi ... gloup

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: