Manif palestinienne, la sortie du vendredi aprem

Trip Start May 17, 2012
1
8
9
Trip End May 28, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Palestinian Territory  , West Bank,
Friday, May 25, 2012

Le patron de la guesthouse à Jifna te dit que, chaque vendredi, il y a des manifestations dans certains villages palestiniens contre les murs israéliens. Et il emmène régulièrement ses clients (il nous facture le déplacement bien sûr et comme il est très remonté contre les israéliens…)
Andy, l'autre routard dans la guesthouse est partant donc Yallah… Bon, tu sais pas trop à quoi t’en tenir. T’as pris ton passeport et comme il fait chaud t’es en sandale et t-shirt… La vraie tenue du touriste de base.
Le village qui manifeste chaque semaine est Bilin. Le point de rendez-vous est dans le hall du principal manifestant. Il y a les drapeaux, les posters pour le boycott, la panoplie. On doit être une quinzaine d’étrangers. Pendant que les palestiniens sont à la prière de 13h, un gars nous explique comment ça se passe en général et ce à quoi il faut faire attention.
On va être face à un mur de béton de 10 mètres de haut avec des barbelés et des militaires israéliens en haut du mur.
Alors, les risques :
-  Ils vont lancer des fumigènes, donc dès qu’on entend un tir, regarder en l’air pour repérer vers où ça tombe car si on se le prend sur le crâne, ça va mal finir. Si on se retrouve dans la fumée, on va se sentir mal pendant 5 minutes. Il ne faut surtout pas boire, se toucher les yeux. Il faut attendre ou faire signe à quelqu’un pour qu’il vienne vous déplacer. Mais au bout de 5 minutes ça va mieux. Ah ouais quand même…

- Ils envoient, sous forme de jet, un liquide chimique qui pue comme c’est pas possible. Le gars de la guesthouse t’a raconté qu’un de ses clients s’en est pris dessus. Aucun bus ni taxi voulait le ramener. Il a dû se laver 10 fois, se raser les cheveux. 3 semaines après, sa caméra sentait encore. Bon faudra éviter car toi, tu t’en vas dans deux jours, donc impossible de prendre l’avion.

- Si ça dégénère trop, ils tirent avec des balles en caoutchouc...ils sont sensés tirer en dessous de la taille… Sympa. Personne ne parle, la plupart vient pour la première fois et se demande ce qu’il fait là.

- Ne jamais se mettre sur la même ligne entre un militaire et un palestinien, s’il rate son tir, il peut te toucher.

-        L’arrestation par les militaires. En principe, sur ce site, ça ne se fait plus depuis 1 an, car les militaires sont en haut des murs et ne peuvent descendre facilement côté palestinien mais, au cas où, le gars explique : si tu te fais arrêter, tu refuses de répondre à la moindre question, même à la couleur de ton t-shirt, tu refuses de signer quoique ce soit. S’ils te frappent ou t’insultent tu demandes à le faire noter. Mais surtout essayer de prévenir qqun que tu as été embarqué. Toi, ça va, il y a le patron de la guesthouse qui est là et qui sera au courant. En théorie, les étrangers arrêtés sont gardés 5-6 heures et puis sont libérés.
Après toutes ces réjouissances, on monte dans les voitures pour s’arrêter à 200 m du mur et on commence à se diriger vers le mur. Tu regardes autour de toi, la plupart des étrangers ont des kéfiés pour se protéger le visage des fumigènes, deux gars ont des casques de l’armée et deux autres des masques à gaz et ils sont tous en basket… Effectivement tu fais touriste… 
Tiens, une ambulance arrive, au cas où….
Les palestiniens crient des slogans en anglais qu’on reprend mollement, nous, on est plutôt en train de regarder le terrain et de se demander ce qu'on fout là. Effectivement avec les sandales ça va pas être top pour courir si nécessaire.
Il faut savoir qu’avant le mur en béton, il y avait un mur de barbelés qui était 300 m plus proche du village et c’est suite aux manifestations que le mur en béton a été mis plus loin. Il y aussi parmi nous des israéliens qui sont contre les colonies.
Les palestiniens brandissent des drapeaux et nous demandent de rester prés d’eux. Alors effectivement tu veux pas rester loin car tu es quand même venu pour les soutenir mais d’un autre côté comme tu ne sais pas comment ça va se passer, t’as pas envie d’être en première ligne. On se rapproche des barbelés, ça crie, ça menace. En face, en haut du mur, il y a 2 militaires tous les 100 m protégés par des plaques en plexi transparent, plus leur bouclier.
100 m derrière de jeunes enfants israéliens regardent ce qui se passe. C’est l’attraction du vendredi. Pareil pour les militaires, en semaine personne alors que le vendredi il va y avoir du sport… Mais si on se met à la place des gamins, ils voient quoi, des palestiniens qui viennent les provoquer et jeter des pierres et des étrangers qui sont aussi contre eux. Donc en grandissant… Elle est pas finie cette guerre…
Finalement un militaire balance un fumigène et tout le monde recule. Certains palestiniens sortent d'énormes frondes et commencent à lancer des pierres. La réplique n’attend pas, les fumigènes fusent, toi tu regardes en l’air pour éviter de t’en prendre un sur le crâne. Tu comprends mieux les mecs avec les casques et les masques à gaz. Finalement tu te prends un peu de fumigène dans la gueule et effectivement, t’es pas bien. Un gars te dit de venir près de lui car c’est dégagé mais comme t’as les yeux qui te brûlent et qu'en plus il faut se rapprocher du mur…. Mais quelques minutes après, ça va mieux.
Tu regardes derrière toi, le mec qui fait le brief avant est tranquillement derrière, bien hors de portée. Ouais on est la chair à canon…   
A 100m, tu vois un grand jet d’un liquide marron qui passe par-dessus le mur israélien. Les palestiniens reculent. Quand l’odeur arrive jusqu’à toi, tu comprends qu’il va falloir clairement éviter cette saloperie.
Il y a une dizaine de palestiniens avec des frondes, des jeunes de 20 ans.
Tous les étrangers sont derrière ces gars. Toi t’es derrière l’un d’eux  (pas dans la ligne de mire du militaire, t’as bien noté la leçon) sauf que le palestinien rate complètement son jet de pierre avec sa fronde (c’est pas une petite fronde, c’est le truc super dangereux et les cailloux qu’il balance sont pas des gravillons) et la pierre part dans ta direction. Tu la vois au dernier moment, ben oui tu regardais plutôt les militaires israéliens, elle t’arrive droit sur la tête. Elle passe à 2 cm de ton œil gauche… Enorme frayeur. A 2 cm près, soit tu étais aveugle, soit mort !!!
Cendant tout le reste de la manif, tu as surveillé les gars avec les frondes. Vraiment une énorme trouille.
Ça va durer 1h30, il y a des fumigènes un peu partout, parfois ça prend feu. Les palestiniens se déplacent pour tester les différents militaires. De toute manière c’est sans issue mais ils peuvent pas arrêter sinon les israéliens diront qu’ils ont laissé tomber.
On est reparti, (on pensait que c’était fini) les palestiniens s’attaquaient à un autre endroit. Faut bien que chaque militaire ait sa petite dose d’adrénaline…. 
Il suffit de taper sur internet 'bilin protest’ et tu peux trouver des vidéos…

Ricardo vatenguerre
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: