Où la chance nous a souri

Trip Start Unknown
1
7
27
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Palestinian Territory  , West Bank,
Saturday, August 13, 2011

Ces derniers temps, j'ai retrouvé Servane, une amie française de Sciences Po. Nous avons décidé d'aller visiter ensemble Hébron (al-khalil de son nom arabe), ville tristement célèbre pour les vives tensions entre les Israéliens des colonies implantées en plein coeur du centre ville, et les Palestiniens concentrés dans les quartiers autour. Des tensions qui dégénèrent parfois en véritables massacres, comme celui perpétré par un docteur juif en 1994, contre des dizaines de musulmans qui étaient en train de prier à la mosquée. Encore plus choquant, est la stèle élevée en l'honneur de ce terroriste par les colons de la ville. Comme s'il était un héros, mort en martyre dans un acte de bravoure...

Nous sommes arrivées à Hébron sans connaitre personne ni savoir où aller, si ce n'est que l'on connaissait l'existence d'un certain Centre culturel français. Nous avons demandé notre chemin, et nous nous sommes retrouvées accaparées par un jeune homme franchement lourd, qui ne savait pas plus que nous où se trouvait ce fameux centre. Heureusement, nous avons eu la chance de tomber par hasard sur un petit groupe sympathique composé de deux Palestiniens et de leurs invités, une Allemande et un Étasunien. Non seulement ils nous ont délivré de l'emprise du "gros lourd", mais Mahmoud et son ami Shadi nous ont en plus fait visiter la ville, invité dans la famille de Mahmoud pour l'iftar (le dîner qui rompt le jeun chaque soir du Ramadan), et invité à dormir chez lui ! Tout fut délicieux, parfait, drôle, intéressant... Bref, je me suis vraiment amusée, et nous avons gardé contact. Youpi, de nouveaux amis !

Pour parler un peu de Hébron, il faut savoir que depuis le massacre de 1994, la mosquée a été coupée en deux : une partie juive (dans une mosquée !!!), et une plus petite musulmane. De plus, depuis la seconde Intifada (2001-2005), plusieurs rues palestiniennes du centre-ville ont été vidées de leurs habitants (dont la rue commerciale principale), et sont maintenant des zones tampons, vides et inquiétantes, où circulent de nombreux soldats israéliens et des colons armés. Les magasins palestiniens vidés de leurs propriétaires affichent porte close et sont tagués de croix juives et de "Free Israël". Une atmosphère... spéciale !


Slideshow Report as Spam

Comments

oumm on

très interessant, agréable à lire.
qq rmqs: 1. la mer morte est asséchée aussi par la Jordanie; coÏncidence, qd je suis rentrée , j'ai lu 1 dossier dans la revue Géo sur la mer morte et le projet de canal; je vais le photocopier et te l'envoyer (ou le scanner).
2. sur ta photo de blog, tu es plus découverte que les 1ers jours! et que tiens-tu dans ta main?
3. Hébron m'aurait stressée je crois.

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: