Santiago

Trip Start Aug 13, 2005
1
2
9
Trip End Sep 10, 2005


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Chile  ,
Tuesday, August 16, 2005

Bon donc on est bien arrives, le decalage horaire n a pas ete facile a digerer, surtout avec 20 heures de voyage dans les jambes.
On est arrives tout tranquilous a notre hostel diņanche matin, tout pres du centre et pqs cher, mais un peu crados quand meme. Tout de suite apres, balade a pieds en ville, cest plutot calme normal pour un dimanche matin. Sur la Plaza de arņas en plein centre, on tombe direct sur un concert de musique militaire, une bonne vieille ambiance a la tintin et les picaros.
Sinon c est une ville plutot sympathique, tres europeenne pour le centre, avec des banlieues un peu crados quand meme, genre pays de l est. Sinon tout est plutot propre pour de l amerique du sud, un seul truc bizarre : le nombre de chiens errants, partout meme en plein centre ville, mais ca ne semble gener personne.
Arret dans le quartier "boheme" de Bellavista, pour boire une schopp dans un ptit boui-boui, la biere est a 10 000 pesos (10 F, pour un litre) (oui oui, on la boit un litre a la fois).

Grimpette en funiculaire en haut du cerro San Cristobal, avec une belle vue sur la ville, puis grimpette a pieds sur le cerro St Lucia, autre belle vue sur la ville, la nuit.
...et puis dodo, parce qu on est bien morts tous les 3 (apres quand meme une bouteille de vin pour 20 F descendue a 2 avec Olivier au bar de l hotel.

Hier, lever tot pour partir, euh, on savait pas encore trop ou, a l exterieur de la ville. On finit par atterrir dans une reserve nationale 20 km au sud, a Pirque, par divers metros et bus, et d un coup on est dans le trouduc du ņonde, on coise sur la route des gauchos en poncho sur leur cheval, tout un programme. Et puis on marche quelques kilometres sur un sentier dans le parc et on se rend coņpte qu en ce 15 aout on est tombes en plein milieu de preparatifs pour une procession dans les montagnes, avec messe au bord du rio mapocho au bout du sentier. Et on croise donc beaucoup de gens venus la pour ca - et pas d autres etrangers que nous de toute la journee. Le bus du retour est plus complique a attraper, on marche pas mal, puis on arrive en ville. Le soir, on s arrete dans une petite fuente de soda, un fast food local ou le temps s est arrete aux annees 50. La serveuse et les cuistots sont fascines par la telenovela qui passe dans le poste, c est rigolo alors on y reste un bon moment.

... et puis ce matin, on part en avion pour le nord, Calama puis San Pedro de Atacama.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: