Au Brésil / Across Brazil

Trip Start Oct 01, 1988
1
44
89
Trip End Ongoing


Loading Map
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Brazil  ,
Monday, January 10, 2005

Nous voici de retour à l'aéroport. D'un coté la société pour laquelle je travaille essaie de tout faire pour que nous puissions entrer au Brésil. De l'autre le responsable du Département de l'Aviation Civile fait tout ce qu'il peut pour nous virer. Les choses ont un peu changé depuis hier, nous ne pouvons toujours rentrer au Brésil et en plus nous devons retourner à Margarita. Bon d'accord, il y a pire comme destination. Mais ce n'est toujours pas là où je veux aller. Et ce type me pousse dans le mauvais sens. Est-ce que je vous ai déjà parlé de mon problème avec l'autorité? Si vous voulez que je fasse quelque chose pour vous, vous demandez gentiment. Donnez-moi des ordres et la guerre vient juste d'être déclarée. On dirait bien que mon nouvel ami n'a pas encore lu ce que je suis en train d'écrire et veux jouer « A qui sera le plus bête ». Voyons si je me souviens de ma période militaire... Les gentils me disent qu'ils ont besoin d'une heure pour arranger le coup. Malheureusement, mon nouvel ami de l'Aviation Civile voudrait bien que j'aie décollé il y a deux heures. Je n'ai plus trop le choix. Je ne peux pas retarder plus notre départ. Que voulez-vous, on ne gagne pas à tous les coups... Allons-y.

Par un coup heureux (ou malheureux, je ne saurais dire) le moteur ne peut pas fournir toute la puissance au moment du décollage. Je n'ai pas d'autre choix que d'avorter celui-ci et faire une inspection de celui-là en espérant trouver le problème (pourvu que ce ne soit rien!). Dans le temps qu'il faut pour inspecter le moteur, appeler Ottawa pour quelques conseils et expliquer à mon nouvel ami qu'il a perdu au jeu du plus bête, un pilote militaire apparaît et m'explique que la seule façon pour moi de voler au Brésil, c'est qu'il monte à bord pour la traversée. Bienvenue à bord dans ce cas. Vous êtes mon nouveau meilleur ami!

Il nous faut quand même avoir le papier qui dit que nous sommes autorisés à voler au-dessus de ce pays chaud et humide. Et il fait chaud et humide ici, croyez-moi! Adalberto, mon nouveau meilleur ami, est un pilote militaire. Il pilote normalement un Tucano (c'est un avion). Comme il est le seul à parler anglais, il a été envoyé auprès de nous pour la durer de la traversée. Adalberto est très utile et nous n'aurons probablement pas à prétexter de fausses pannes moteur pour rester ici. Oooops, est-ce que j'ai dit ça à voix haute?

On passe la journée à l'aéroport. Au cas où le papier arriverait plus vite que prévu. Finalement nous décidons de retourner à l'hôtel. Une agréable promenade jusqu'au Rio Negro. Un bon dîner. Profiter de la vie et relaxer, il y a pire... Je pourrais être au milieu du Kalahari ou de retour à Montréal.






And we're back at the airport. On one side the company I work for is pulling all the string they have to get us in. On the other one, the Civil Aviation officer is pushing us harder and harder towards the border. Things have changed a little we're still not allowed into Brazil but now we can only go back to Margarita. Well, there's worse destination. But it's still where I want to go. And that guy is pushing me the wrong way. Did I tell you before I have a little problem with authority? You want to do something, you ask politely. Give me an order and you just raised hell. It looks like my new friend doesn't know that but want to play "dumb and dumber". Let see if I remember my military training.
I'm told, by the good guys, they need one hour more to get me what I want. But my new friend from Civil Aviation wants me airborne two hours ago. I have no choice and no more option. I can't delay it any longer I have to take off. Well I can't win every time. It's time to go.

Oddly enough we experience an engine power lost on the take off roll. I have no choice but to abort the take-off and inspect the engine to see what's wrong. By the time I have a close look at the engine, call the company for advise and explain to my CA friend he lost the game, a military pilot shows up and tell I can fly over Brazil if he's on board. Well, welcome on board then. You're my new best friend.

We still have to get a paper saying we're allowed to fly over this hot and humid country. It is hot and humid here, believe you me! Adalberto, it's my new best friend, is a military pilot. He usually flies Tucanos, but being the only one speaking English he's been assigned to us for the duration of our trip across Brazil. Adalberto is very helpful and we probably won't need to fake a mechanical problem to stay here. Oooops did I just say that aloud?

We still spend the day at the airport waiting. In case that paper comes quicker than expected. Finally we decide to go back to the hotel and enjoy the remaining of the day. A nice walk along the Rio Negro. A nice supper. Let's just kick back and enjoy life. I could be in the middle of the Kalahari or back in Montreal...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: