Pacific

Trip Start Aug 12, 2010
1
12
13
Trip End Aug 28, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Canada  , British Columbia,
Friday, August 27, 2010



Victoria, indique la fin de la Transcanadienne 1, se situe au sud de l'île de Vancouver. Je fais le tour du petit port, mais impossible de me contrôler, je sais que la fin de mon voyage est à 5h de là, à Tofino, où je pourrais me plonger dans le Pacifique.


Je me pose au Starbucks, depuis que je n'ai plus mon iPhone je pense que j'ai visité tous les Starbucks possibles histoire d'avoir une connexion internet, un canapé et un café (medium frappucino chocolate chip soy milk no whip cream!)


Les routes de l'île sont neuves, et la vitesse agréable, cependant, arrivè au milieu du parcours, la pluie commence à tomber, et je m'arrête, au bord d'un lac. Devoir faire une pause si près du but est frustrant cependant je reconnais sans le moindre doute qu'il y a des pires spots pour faire une pause.


Entre deux nuages je repars, cependant la pluie revient et je dois faire un autre stop. Il est 17h et je suis à 2-3h de route, il faut que je traverse l'île d'est en ouest. Cela représente pourtant moins de 200km, mais la route est une vieille route repavée peu praticable. Je ne passerai pas mon après-midi à chiller sur la plage, mais l'océan sera toujours là.


Au premier rayon de soleil, je suis en train de foncer vers mon objectif :-)


Le sentier est un vrai bonheur, pas de voiture, pas de moto, je suis seul sur cette route humide et je m'en donne à coeur joie. On est encore en bord de falaise, et je ne m’en lasse pas.


Mon idée est fixe, alors je ne m'arrête pas ... et puis j'arrive du côté ouest de l'île, mais l'océan se fait désirer. La route est un peu éloignée de la plage, mais à quelques km de Tofino, je commence à entendre les vagues et à apercevoir les reflets de l'eau au travers des arbres.


Un panneau indique des prix pour un hôtel pas cher, alors je retarde mon arrivée sur la plage pour prendre une chambre, car nous sommes en haute saison et je préfère dormir sur place. Renseignement pris, la plage est à 8 min à pied, et le vol des motos est fréquent.


Je marche sur les derniers mètres ... après ces 5500 km et des poussières, il est 20h30 un jeudi soir, je me dirige vers la plage ... je longe la route, tourne, traverse un parking et entre les arbres, une petite lueur de reflet de soleil éclaire l'allée ... mes pieds sont sur le sable, et je ne peux que rire, le bonheur m'envahis en regardant l'immensité de mon accomplissement roulant dans les vagues, je ris à gorge déployée, la mer est là, à porté de main, des gens font un feu, et d'autres marchent. Tout le monde est bien couvert, car il fait froid, et je me dirige vers l'eau, c'est marée basse alors je traverse sur le sable gris foncé, j'enlève mes vêtements en me disant que mon père ne s'est jamais baigné dans le pacifique, je jeté mes affaires sur le bord d'un rocher et je cours vers l'étendue d'infini devant moi ... l'eau est glacée (13 degrés Celsius ) mais je suis trop heureux pour m'en soucier. Chaque mètre marque la fin. Première vague sur mes genoux, alors je continue, deuxième vague sur mon torse, je frissonne, mais j'aperçois la vague, celle dans laquelle je vais plonger, celle pour quoi je suis venu aussi loin de moi et de mon monde, elle s'approche, l'écume éclate sur les bords gauche et droit, je me place au milieu et je plonge en même temps pour me laisser porter .... de la tête au pied, je suis dans l'océan, dans cette seconde de bonheur qui échappe à tout, j'ai lâché toutes mes chaînes, il ne reste rien, juste moi au milieu du pacifique, le seul d'ailleurs à être au milieu de l'eau à cette heure et cette température. La vague me pousse vers le bord et je ressors en courant, frigorifié, j'attrape les premières personnes venues et leur demande de faire une photo :-)


Il me nomme officiellement la personne la plus courageuse de la plage, et me demande ce que je peux bien faire là, "I crossed Canada on my bike", "really ?", "Laurie is coming from Quebec here and done it" ... Je regarde Laurie, (des Français partout !!! franchement) et elle n'a pas l'air d'une bikeuse du tout, mais quelques questions plus tard, elle l'a traversé en vélo !!!! je suis sincèrement impressionné, et c'est elle qui prend la photo, en criant " He cheated! His bike had an engine :-) "


Je me rhabille, et je reste un peu sur le bord de plage. Je suis un glaçon sur pâte qui ne peut s'arrêter de rire. Et dire que l'on se stress, la vie est tellement simple, il faut juste la prendre, il n’y a rien d'autre qui importe que ça, l'océan devant soi, et des rêves pleins la tète .... je ris encore sur le retour dans le ferry vers Vancouver, et me connaissant, je vais rire encore longtemps!







 
Slideshow Report as Spam

Comments

sirine.kassam on

Merveilleux !Merci!
merci pour tous ces partages!
je t'embrasse
maman

Delphine Moret on

Génial de t'avoir suivi !!
bien hâte de te voir

bises

Nadine on

Wao Bon retour à la maison..Et Merci encore..

Seb on

You made it!
Bravo et merci pour le voyage par procuration.

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: