20 novembre au 5 decembre

Trip Start Unknown
1
14
22
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Mexico  , Colima,
Saturday, December 5, 2009




Phrase classique de Laurelie: a San Diego, une employee de l'hotel ou nous residons passe a cote d'elle et lui caresse les cheveux. Laurelie commente: he, la madame elle m'a flatte comme un chien! Nous avons bien ri.


20 novembre


Apres avoir passe avec succes les douanes a Tijuana et les tracasseries administratives (carte de touriste et permis d'importation temporaire de vehicule), nous voila de l'autre cote de la frontiere. Quel contraste. Un autre monde, tel que nous l'avons laisse il y a exactement cinq ans, avec deux enfants en moins. L'ordre dans le chaos. La desorganisation organisee.


La route sur la carretera transpeninsular est parfois rapide parfois lente. Construction, points de controle et de fouille de l'armee, etc.


Nous roulons comme cela jusqu'a San Quintin ou nous campons au bord d'une immense plage deserte aux vagues dechainees. Laurelie s'amuse a creuser de gros trous dans le sable avec la "pelle de grand" que papa a apporte. Ce soir, pas de feu car pas de bois a bruler. Seule la lueur blafarde de la nouvelle lune nous eclaire mais c'est bien suffisant. Nous sommes maintenant la ou le temps n'a pas d'importance.


Sur la plage, Laurelie s'amuse a faire des chateaux de sable et de coquillages et Emile decouvre cette matiere fascinante et ses qualites gustatives. Nous bouffons deux poulets cuits BBQ a la mexicaine: achetes sur la rue et servis avec tortillas et sauce tomate piquante. Mmmm quel delice et quel reconfort.


22 novembre


Apres notre deuxieme nuit ici, nous partons pour le Parque Nacional San Pedro Martir. Il est situe au nord-est a moins de 200 km mais plus de 5 heures de route. Situe en moyenne a 2700 metre d'altitude, le parc se compose de forets de pin principalement, le tout dans un cadre accidente et rocailleux. Vraiment hors des sentiers battus. Impossible de s'y rendre sans avoir son vehicule. Nous decidons de paser la nuit dans le camion car le temps s'annonce froid. Effectivement, il a fait frette. -8 degres C. Les enfants n'ont pas eu froid, Annie leur a concocte une combinaison multi-couche -75 degres. Nous avons ete un peu moins choyes.


Au petit matin (5h30) nous avons fait dejeuner Emile et Laurelie au chaud dans le camion et sommes ensuite partis dans une randonnee en famille dans le parc. Le sentier aller-retour de 2h15 nous a mene a un point de vue magnifique sur les montagnes et vallees environnantes.


23 Novembre


Nous voila revenus au camping El Pabellon a San Quintin et nous continuons demain un peu plus vers le sud, tres probablement Catavina et les centaines de kilometres de desert tres peu peuples de la peninsule. Un arret de plusieurs jours a Bahia de Los Angeles est aussi prevu.


24 Novembre


Trouvons un ranch avec camping a Catavina. Nous mangeons au petit resto familial de l'endroit. La region est unique en son genre. Montagnes rugueuses et amas de pierres immenses sur fond de graviers et de sables. La vegetation de ce coin se compose en general de grands cactus (cardon) et autres especes endemiques comme des arbres elephants et autres cirios. Apres y avoir passe la nuit et bien dejeune, nous poursuivons notre chemin pour atteindre Bahia de Los angeles.


25 Novembre Bahia de Los Angeles


Apres avoir analyse en profondeur les options qui s'offraient a nous en matiere d'habitation et qui cadraient dans notre budget serre de nomades economes, nous optons encore pour un sympatique camping aux places limitees. Nous sommes du cote de la mer de Cortez, il fait plutot chaud en soiree et notre tente est montee sous une palapa a environ 15 metres de la mer.


Les ressources dans une region comme celle-ci sont plutot rares. Rien n'y pousse. Tout ou presque vient d'ailleurs. Ailleurs, quand on est ici, c'est beaucoup, beaucoup d'heures de route dans un desert ou plusieurs villages situes sur la carte ne sont plus en realite que des groupuscules d'habitations en ruines. Le desert. Pas de telephone. Pas d'essence pour 316 km. Ton cellulaire fonctionne pas. Oublie ca. Arrange-toi avec tes troubles. Manques pas d'eau. Fais le plein.


C'est en effet tres loin mais aussi tres beau. On est entoure de montagnes acerees, de la mer et plusieurs iles rocheuses et volcaniques parsement l'horizon. De l'autre cote de la mer, on voit le continent et d'autres regions qui nous acceuilleront plus tard.


26 novembre


Toujours Bahia de Los Angeles. Une belle journee pour tous. Nous nous incrustons un peu dans cet endroit particulier. Faisons faire notre lavage qui sera pret pour demain tard dans l'apres-midi (on verra bien!). Allons jouer dans un parc avec Laurelie et faisons quelques achats. Chateaux de coquillages et land art avec ce qu'on trouve autour de nous. Observation de pelicans qui plongent sans cesse pour attraper du poisson.


Notre tres sympatique hote Antonio reste piege sur le toit d'une des maisons. Nous lui apportons une echelle pour l'aider a redescendre. Plus tard, il nous rapporte un enorme poisson. Souper delectable et memorable. Sculpture sur pierre pour Mathieu et seances de lecture pour Annie. Laurelie fait un mobile en coquillages perces avec Annie. Emile joue aussi dans le sable avec des coquillages. Il adore les manipuler. Il manque quelquefois peut-etre d'un peu d'attention mais sa soeur prend tellement de place...


Oui, nous nous incrustons et decidons d'y passer (au moins) une nuit de plus. On y va au jour le jour mais ici on se plait bien et le enfants aussi.


27-28 Novembre Bahia de Los Angeles


Nous avons maintenant des voisins sympatiques avec enfants (3), ce qui fait la joie de Laurelie.


Nous poursuivons notre vie de famille en voyage avec ses hauts et ses bas, la routine habituelle, quoi!


Notre depart de Bahia de Los Angeles tombe a point: en ce 28 novembre, il vente pas mal (presque une tempete de sable!) et il fait frais.


Avons quitte Bahia ce matin et sommes maintenant a Santa Rosalia, a premiere vue une belle petite ville portuaire aux maisons de bois mais sans plus. Avons marche un peu dans les rues principales et avons mange (trop) dans un resto familial.


29 Novembre Santa Rosalia - La Paz


Nous serons ce soir a La Paz. Laurelie a pris l'habitude de se reveiller a cinq heures et de reveiller tout le monde, avec tout le branle-bas de combat que cela cause. Nous esperons que cela changera.


.


Nous sommes arrives a La Paz a la noirceur ce qui encore une fois n'est pas conseille surtout pour les gens qui cherchent des sites de camping qui n'existent plus... Les rues sont peu ou pas eclairees, nous sommes fatigues, les enfants ont faim, la conduite erratique de certains ajoute au stress bref nous avons pris une chambre d'hotel, question de terminer en facilite et en douceur cette journee ereintante. Nous avons fait environ 550km aujourd'hui (Santa Rosalia-La Paz). La route entre Santa Rosalia et Loreto est absolument spectaculaire. Un relent incessant de virages vertigineux dans un environnement qui allie vegetation semi-desertique et subtropicale. A gauche, la mer et a droite les pics aigus de la Sierra de la Giganta. Fabuleux. Et on s'est aussi paye un exces de vitesse. Policier corrompu. Nous propose de payer cash ''on the spot'' mais preferons aller le payer au poste, question d'avoir un beau recu en souvenir!


 


30 Novembre Todos Santos


On pourrait qualifier notre excursion a Todos Santos de mesaventure mais on s'en sort plutot bien finalement. Voici tres brievement la description des faits: apres avoir passe trois heures a chercher le camping ''parfait'' sur le bord de l'ocean mais sans aucun resultat, nous restons bien pris dans un piege de sable gorge d'eau (enfonces jusqu'aux essieux). Resultat: une grosse heure de creusage intensif et tout le tralala. Un autre hotel nous aura fait un grand bien.


1er Decembre Traversier La Paz-Mazatlan


La traversee de 14 heures s'annoncait penible dans la grande salle commune (environ 200 places) avec Annie en migraine, Laurelie totalement hors de controle et Emile qui ne peut pas dormir. Nous avons regle notre probleme de promiscuite en prenant une cabine, ce qui s'est avere un excellent choix compte tenu des circonstances. Apres une bonne nuit, nous arrivons a Mazatlan. Nous avons perdu environ deux heures a chercher du gaz propane (il n'y en avait pas au Home Depot!) et un filtre a diesel (il n'y en avait pas au departement des pieces au concessionnaire GMC!). Cela resume bien que rien ici n'est acquis. Parfois il y a des champs plein de bananes et de mangues et personne n'en vend. BREF, on se rend sur la Mex 200, route mythique qui longe la cote du Pacifique jusqu'a l'extreme sud du pays.


2 Decembre Chacala


On s'arrete ici par hasard mais quel bel endroit pour se remettre des emotions et de la route... Une petite plage (1km de long) dans un village de pecheur avec de petits restos tout autour. nous y campons deux jours sous la palapa d'un de ces restos. Le proprios sont tres amicaux et adorent les enfants. Laurelie s'en donne a coeur joie dans le sable et Emile est bien a l'abri dans sa poussette. Nous avons decide de lui donner un "break'' de jouer par terre car il a des infections benignes dans les yeux et atyendons que les medicament prescrits par un medecin rencontre quelque part sur la route fassent effet.


5 Decembre Cuyutlan


Notre arret ici est plutot fonctionnel: menage, lavage, etc. Dans ce village populaire aupres des familles mexicaines de la region (Colima). Les yeux d' Emile vont beaucoup mieux, il fait tres chaud et humide mais curieusement nous pensons deja au chemin de retour a la maison, qui s'amorcera dans plus ou moins deux semaines. Nous avons fait 10000 km. Notre chambre d'hotel ici est tres petite, elle donne sur la rue principale et nous avons eu droit hier soir a une fanfare (imaginez coucher les enfants) accompagnee de petards (de veritables bombes!) qui ont recommence precisement a six heures le lendemain matin. In the U.S.A., think big. In Mexico, think loud.


Nous allons continuer sur la Mex 200 jusqu'a Maruata, ou nous sommes venus il y cinq ans et ensuite on verra. Oui, nous prevoyons toujours rouler jusqu'a Oaxaca mais seul le temps nous le dira. Merci de nous lire, notre prochainhe entree devrait se faire vers le 10-12 decembre...

Peu de temps... photos peut-etre plus tard!
Report as Spam

Comments

crouzatier
crouzatier on

MES AMIS !!!! Je suis tellement ravie de vous lire que j'ai lu d'un seul trait tout ce que vous venez d'ajouter. Wow !!!! Je m'ennuie soudainement beaucoup beaucoup de vous 4... une petite larme... Je suis pleine d'admiration, vous êtes des cowboys téméraires, des aventuriers audacieux.
Vivez à 100 milles à l'heure... Wow !!! Vous vous créez des opportunités incroyables... Mel xxx

dianevilleneuve on

Tres heureuse d'avoir de vos nouvelles.... J ai l'impression que ce que je vis
en Haiti , c est d la ptite bière.....Nous vous embrassons tous les 4.
Diane et Antonio

Annick on

...

Annick, Marc-André et Alexia on

C'est bon d'avoir de vos nouvelles! On devient addict à vous suivre...votre silence nous rend encore plus alléchantes vos aventures. Ça nous fait rêver et on hâte de vous retrouver.
Bisou Laurélie et Émile, Annie &Mathieu xx

marieve on

moi je continu de vous lire attentivement et je reve de vivre ca un jour ! : )

Marie on

Je vous aime!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: