American Dream

Trip Start May 25, 2010
1
18
128
Trip End Sep 29, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , New York
Monday, May 31, 2010

Pour pouvoir prétendre au statut de vrai touriste, il nous restait à visiter l'un des monuments les plus connus de la planète : la statue de la liberté. Donc, une fois encore, le réveil a sonné tôt car la file d’attente (encore !) peut s’avérer assez longue pour monter dans le ferry. Effectivement, on a du attendre plus d’une heure au soleil avant d’embarquer sans oublier un passage par un contrôle de sécurité digne de l’aéroport (la paranoïa ne s’arrêtera sans doute jamais…).

Bonne nouvelle pour les fauchés ! Ca ne coûte que 12 $ pour le ferry aller-retour, l’accès à Liberty Island et à Ellis Island, l’île des immigrants, et son impressionnant musée. D’abord, quinze minutes de ferry (oulah ! ça tangue... hein) avec une vue imprenable sur la statue et la skyline de New York puis tout le monde débarque au pied de la fameuse dame. Certes, la sculpture est belle (évidemment, c’est français) mais, à part si on y monte, on fait le tour de l’île en 20 minutes puis on repart dans le ferry pour Ellis Island.

 Cette fois, la visite est vraiment passionnante. L’ancien bâtiment qui « accueillait » ou rejetait les immigrants, maintenant transformé en musée, permet de comprendre l’anxiété des nouveaux arrivants, qui pouvaient être renvoyés chez eux si ils étaient jugés trop faibles ou « non conformes ». A travers les nombreuses salles pleines de photos, documents, témoignages et objets divers donnaient vraiment l’impression qu’il s’agissait d’un centre de tri… Et, étonnamment, aucune nuance ou presque dans les commentaires. En bref, les Etats-Unis ont toujours été d’une générosité sans pareille car ils n’ont rejeté que 2% des gens arrivant à Ellis Island. Sans vraiment se poser de questions sur la séparation des familles ou sur l’argent et les sacrifices que leur avait couté le voyage. De même, le musée évoque le principe des quotas discriminatoires (les asiatiques étaient systématiquement refusés pendant plusieurs années) mais aucune volonté de s’en expliquer. Malgré ça, le tout était aussi immense qu’intéressant notamment une carte interactive affichant le nombre d’Américains originaires de chaque pays. Et une base de données permettant de chercher ses ancêtres passés par l’île. Je vous le dis tout de suite, y a pas eu de Tremblin… Et vu l’accueil qu’ils font aux nouveaux immigrants, il ne devrait pas y en avoir non plus dans le futur. Mais, comme après cette journée fatigante, on a mangé un très bon steak sur Times Square, je les pardonne. Ca ira pour cette fois…

Julien
Slideshow Report as Spam

Comments

malo78 on

Beau gosse Julien !!

Naddeldine on

Good to hear from u, love the pics!

roadtripusa2010
roadtripusa2010 on

On fait ce qu'on peut ^^

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: