Gizmo Kota Kinabalu

Trip Start Sep 26, 2007
1
30
43
Trip End Mar 01, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Malaysia  ,
Thursday, January 17, 2008

Kota Kinabalu, que tout le monde abbrévie KK, est une charmante petite ville sans aucun intérêt historique. Les alliés, histoire de bouter le Japonais dehors ont utilisés la technique de la carpette de bombes. Fort efficace, mais comment dire, pas vraiment chirurgical. Résultat, rien d'authentique a KK, que du béton.

Mais KK a un aéroport, a 100 mètres du centre ville. Outre les nuisances sonores et autres effluves de kérosène, les avions amènent, grâce aux compagnies low-cost locales, un flux ininterrompu de voyageurs Coréens, Chinois, Japonais, Australiens et j'en passe.

KK est donc un 'hub' touristique, tête de pont vers la découverte du reste de Bornéo, qui propose a travers une myriade d'agences de voyages de merveilleux packages, que l'on grimpe, plonge, bronze, tout est bon.

Nous sommes en Malaisie, pays développé, et nouvelle destination d'un nouveau tourisme, le low-cost asiatique! Les nouveaux riches asiatiques voyagent un maximum et sont très attachés a leur apparence. Ainsi, voyager en low-cost mais loger au Sheraton et commander la meilleure bouteille de Cognac leur convient parfaitement.

L'impact de ce nouveaux-riche toursite nous laisse un sourire jaune. Toutes les agences se sont mises d'accord pour un prix minimal, et ce qu'importe l'activité, de 40 euros par personne. Ce qui n'est en rien proportionnel au reste des dépenses qui correspondent généralement au tiers du prix de l'Europe.

Imaginez une agence de voyages qui vous propose, ce meme sourire aux lèvres, un week-end dans les ardennes, logement et nourriture non compris, pour l'équivalent de 500 euros par couple pour 3j/2n.

Futurs visiteurs de KK, vous êtes donc prévenus.

Vous l'aurez compris, on a pas trop découvert la région, a part une ballade sur le superbe mont Kinabalu (sommet a 4km du sol), et les îles paradisiaques toutes proches.

L'hôtel ou nous avons séjournés était franchement sympa, l'ambiance en ville amusante et la nourriture succulente, nous en avons profité une dizaine de jours.
Slideshow Report as Spam

Post your own travel photos for friends and family More Pictures

Comments

joanis
joanis on

De bien belles image mais ...
Vous êtes du genre à faire de la gondole si vous allez à Venise, comment être d'accord ?
moi qui vomis si seulement j'entends le mot barque.

C'est donc la fin des vacances. Déjà ! allais-je dire. Car il vous est arrivé si peu de choses (ou bien vous ne nous les avez pas encore dites), car je compte pour rien ces visites à des grottes d'un Han asiatique, pour rien aussi ces marches en des ponts suspendus, qui évoquent plus Walibi qu'un danger quelconque, pour rien ces grands zoos qu'il vous plaît d'appeler Parc (hé quoi ! nos parcs sont moins naturel ?, nos arbres sont en plastique ?), pour rien ces plongées au bord d'une mer transformée en piscine gratuites pour riches oisifs, et je préfère oublier ces trajets fait en pousse-pousse ...(je pense trop aux moteurs, centaures aux yeux bridés qu'entrave un attelage barbare).

Les vacances sont finies, fini les hôtels et leurs somptuosités, car peu importe la taille et peu importe le nombre d'étoiles, le luxe est de ne pas changer soi-même ses draps sales et de pouvoir récriminer à souhait au comptoir du réceptionniste. Fini cette bonne conscience tordue qui voudrait que l'on rende service aux peuples en difficultés en dépensant sur chez eux l'argent de nos allocations. Fini la vie de touriste et son inconscience, et son inconséquence, fini ce qui a été un peu comme la récompense faite à ces cadres, travailleurs et dociles, qui gagnent un voyage de dépaysement, tout compris et rien à comprendre.

Et bienvenue dans la jungle, dans la vraie jungle que sont Bruxelles et sa région (la banlieue de Bruxelles est la Belgique). Ici on ne vous fait de cadeau parce que vous venez de loin, au contraire. Ici on fait du quotidien, du déjà vu, de l'ordinaire, et c'est à chacun d'en faire des merveilles. Ici nos clochards ne sont pas folkloriques, nos pauvres ne sont pas émouvants, nos miséreux nous font changer de trottoir, et l'odeur des excréments humains choque nos narines pourtant déformées par l'attaque journalière de mille gaz polluants. Ici est la jungle, ici pas de pardon, pas d'excuses, pas cérémonies, et au collier de la vahiné est fixé une lourde laisse métallique. Ici est la jungle, ici est l'aventure, le péril est à chaque regard, le risque dans chaque rue, et l'accident n'est qu'une question de temps, et il viendra, et on le sait. Et aucun vaccin ne nous met à l'abri, et aucune assurance ne viendra nous chercher, et la fosse et grande, et les lions on (toujours) faim, et notre chair leur tendre, et il est si difficile de ne pas tomber.

Mais peut-être qu'après tant de repos c'est ce à quoi vous aspirez.
Que c'est le coup de marteau qui rend agréables les moments de pause.
Que c'est le bout du doigt que le yoyo doit toucher s'il veut redescendre.
Que c'est la boucle du Yin, ou le toboggan du Yang.
Mais que sais-je ?

Et bien je sais que tout ça vous le saviez déjà, que je n'apprends rien à personne,
je sais que je confonds avoir des aigreurs (je viens de recevoir une facture) et avoir une opinion, qu'il vaut mieux dire ça que du mal de son voisin, que la nuit tous les chats sont gris et que tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle casse.
Et, telle la cruche, je me casse.
En tout cas, bienvenue chez vous.

pvdyck
pvdyck on

Re: De bien belles image mais ...
M'enfin ! Mais pas du tout!

Nous ne sommes pas en vacances, les vacances c'est ponctuel, elles ont une fin et il faut revenir. C'est comme les conges payes, cette avancee sociale qui permet au dur travailleur de respirer avant de replonger dans une dure annee de labeur!

Que neni! Nous sommes en vo-ya-ge.

Et quand on est bien dans sa peau, voyager, c'est être ailleurs, ce n'est plus être loin (dixit... Isabelle Adjani, sic).
Et nous voyageons tel Louis Aragon : La vie est un voyageur qui laisse traîner son manteau derrière lui, pour effacer ses traces.

Rassures-toi, nous n'en laisserons pas ;-)

P&G

joanis
joanis on

Re: Re: De bien belles image mais ...
' Répondre de bonne foi à des insinuations d'une
évidente mauvaise foi ne peut être qu'une ruse. '
Yvan Le Paisible.

Je m'incline devant Aragon (ce qui n'est pas sans risque).

Si tu pouvais me rapporter un fusil, ou une machette bien aiguisée, ce serait sympa.
J'ai des envies de meurtre, de décapitation, en particulier
sur les joggers en parc et sur les cyclistes de trottoir
(mais la vraie liste serait trop longue).

Et bon voyage :)

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: