Bidonvilles de Kampala

Trip Start Sep 07, 2012
1
25
30
Trip End Feb 22, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Uganda  ,
Thursday, January 3, 2013

Imaginez vous descendre les marches de l avion et deja, au contact de l air, vous sentir loin loin loin. Malgre qu on arrivait d un pays voisin, on avait l impression de mettre les pieds a l autre bout du monde. Des qu on a pique notre tente sur le terrain de l hotel, des singes, des oiseaux qui rient "a la Guillaume" et d immenses, pour ne pas dire geant (1,5 metres de haut, 3,5 metres les ailes ouvertes (!!) et 20 livres) nous ont accueilli a Entebbe. A l aeroport, on avait remarque que 80% des vols etaient des Nations Unies et on a aussi constate leur presence sur les routes en plus de la police armee jusqu aux dents. On se sent reellement ailleurs!

Centre de rehabilitation:
Plusieurs animaux blesses, n ayant plus de maman etant jeunes ou ayant ete pris aux griffes des braconniers ont ete accueillis au centre de rehabilitation. Ayant un peu l allure d un zoo, ce centre nous a entre autres fait tomber nez a nez avec des hyennes, des lions et des leopards. C etait cool de les voir d aussi pres, mais on appreciait grandement le grillage qui nous en separait.

Kampala, c est tout un bordel au coeur de la ville. Leurs cours de conduite doivent reellement diverger des notres... s il y en a.

Bidonville:
Ayant explore le centre de la ville et ayant constate que malgre le chaos, c etait assez securitaire, on est alle se mettre les pieds dans les bidonvilles de la capitale. Non non, pas seuls, on y est alle avec une association qui travaille dur a ameliorer leurs conditions de vie. C etait disons, capotant! C est exactement ce qu on s imaginait des bidonvilles, des maisons miniatures sans electricite faites de boue et de tole rouillee, qui accueille des familles de plusieurs enfants n allant souvent pas a l ecole et travaillant dans les rues a des ages reellement trop jeunes. Lors de fortes pluies, des maisons sont innondees, on en a vu quelques unes. Rats, VIH, prostitution et crimes sont tous habitants du quartier. C est ici l endroit no 1 de la prostitution de Kampala. Les enfants nes de mere prostituee ne connaissant evidemment pas leur pere et naissent souvent avec le VIH. Ils grandissent en voyant leur mere au travail, elle ne met qu un petit rideau entre les enfants et l endroit ou elle ramene les hommes...
Le cout d une prostituee: 2000 Shillings
Le cout d une biere (500ml): 3500 Shillings
2600 Shillings = 1 CAN$
Une femme doit donc au minimum coucher avec 10 hommes par jour pour faire survivre sa famille.
Souvent des enfants sont retrouves abandonnes dans les rues, car les meres prostituees accouchent d enfants non desires ayant comme pere l un de ses clients inconnus... Heureusement, des gens au grand coeur accueillent ces enfants et s en occuppent. Les enfants qu on a rencontres etaient tellement souriants, ils nous touchaient et nous serraient tres fort les mains. Ils ne voulait plus nous lacher, c etait vraiment touchant. Sophie a eu les larmes aux yeux a quelques reprises.

Tam-tam:
Mise en garde, ce paragraphe ne mentionne en rien que nous sommes doues au tam-tam!
On s est rendu dans un autre quartier de Kampala ou la vie est un peu plus facile. Le centre Endere nous a enseigne le tam-tam, Ye!
Local: un amphitheatre a nous seuls
Prof: un gars tellement doue qu il est invite a des shows de tele au Kenya.
Instrument: un pis un autres tam-tam de tous les genres.
On a appris quelques trucs de bases, c etait genial. Notre prof avait l interieur des mains dur comme de la roche, nous comme des fesses de bebe... On a bien ressenti nos 2 heures de tam-tam... dans nos mains.
Slideshow Report as Spam

Comments

Julie on

C'est touchant!!!
J'aurai aussi versé quelques larmes je pense!

Denise on

Hello vous deux,
Pas grand chose à ajouter. Quellle est votre prochaine destination?

petitexpress
petitexpress on

Un dernier stop en Ouganda et apres, le Kenya!

isa !!! on

Le rire à la Guillaume m'a tellement fait rire.... mais le reste est un peu moins joyeux.... Tout un dépaysagement!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: