Taman Negara, first experience in the jungle

Trip Start Sep 03, 2006
1
17
50
Trip End Jul 21, 2007


Loading Map
Map your own trip!
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Malaysia  ,
Thursday, December 7, 2006

Arrivée en pirogue

Taman Negara signifie "Parc National" en malais. Ce parc dans la jungle tropicale est chaudement recommande par notre guide de voyage. Nous prenons donc le bus jusqu'a Jerantut ou l'on peut remonter la riviere en bateau, jusqu'a Kuala Tahan, ville d'entree du parc.
C'est a Jerantut que nous gouterons pour la premiere fois les fameux  roti canais(sortes de crepes indiennes fourrees) dont les malais font souvent leur petit dejeuner. Miam! Y'a bon banania!

Nous enbarquons sur une longue pirogue motorisee par un hors-bord. Il faudra trois heures a bonne allure pour remonter les 60Km qui nous separent des restaurants flottants et autres ghesthouses en bord de riviere ou nous allons sejourner. Cette partie de Kuala Tahan est on ne peut plus calme et parait loin de tout...le stress n'est pas arrive jusqu'ici ;-)

Excursion dans la jungle humide

Nous nous levons trop tard pour aller faire le canopy walkaway. Ce complexe de passerelles reliant les cimes de quelques arbres a 30 - 40 metres du sol, ferme a midi car on est vendredi, et la malaisie est un pays musulman. Du coup, nous partons pour un trek simple et court...d'apres le semblant de carte photocopiee que nous avons en notre possession, en fait il nous faudra trois heures pour en venir a bout sans que cela soit bien plaisant. La temperature est suportable, mais avec l'humidite, la pluie qui rend les sentiers glissants et le fait qu'ils montent et descendent sans cesse, la marche n'est pas facile. De plus on ne sait jamais ou on est: les reperes visuels sont innexistants, la vue etant bouchee par la vegetation fournie. tout est vert avec de larges feuilles et les arbres sont tellement grands qu'on en appercoit que les troncs! Sans boussole il est facile de ne plus savoir dans quelle direction on avance (nous avions un temps nuageux aui plus est).

Enfin, il y a les bebetes qui vous considerent soit comme un repas de choix, ou comme un intru a faire deguerpir. Avec les sangsues, nous sommes clairement dans la premiere categorie! Et Il y en a a foison! Non seulement elles sont degoutantes mais elles nous ralentissent: verifier toutes les 30 secondes qu'une sangsue n'est pas en train d'escalader votre chaussure en direction de votre mollet appetissant, ca consomme pas mal de temps;-) Cela n'enpechera pas Patrick de se faire ponctionner... La sangsue ne survivra pas au couroux du donneur de sang. Pour les termites, on tombe dans la deuxieme categorie. Elles sont omnipresentes, bien occuppees a reduire en bouillie le bois qui jonche le sol... sauf les soldats qui entourent la colonne principale des ouvrieres et vous font comprendre au bout d'un moment qu'il faut circuler.

Cette premiere experience de la foret n'est pas tres positive.Nous sommes tentés de repartir des le lendemain. Qui plus est, il y a une coupure d'eau a l'hotel qui risque de durer. Finalement on s'est dis qu'il fallait persévérer et partons chercher un seau d'eau directement dans la rivière!


Et un peu de speologie pour finir

Nous avons bien fait de rester! Le lendemain, Le simple fait de ne plus avoir a faire attention a son chemin, en suivant un guide local, fait tout parraitre beaucoup plus leger et plaisant. il ne reste plus qu'a se concentrer sur les details de cette fougere bleue, sur les bruits qui trahissent la presence d'un singe ou d'un oiseau, regarder passer les maintes colonnes de fourmis ou de termites et realiser que la pluie est sufisament chaude pour qu'elle ne soit plus desagreable.

Un des meilleurs moments sera la visite d'une grotte "HLM pour chauve-souris". Non seulement il etait chouette de voir ces petites bebetes volantes de pres, pendues au plafond, mais la visite s'est averee bien plus epique -et donc fun- qu'escomptee. Ah! le charme du
tourisme dans les endroits ou les ravages de la securite a tout prix ne se sont pas encore fait sentir! Oh le bonheur de crapahuter sur ces rochers glissants dans le noir alors qu'en Europe cette grotte aurait tout simplement ete fermee au public pour "raison de securite" a moins qu' on y construise un escalier en beton au normes avec rambarde et eclairage... Vers la fin de la visite, le guide me montre une petite faille au dessus d'un cours d'eau peu profond  en contre-bas, hauteur sous plafond 1 metre et me dis que c'est par la qu'on sort, et je rigole bien a sa bonne blague. C'est par la qu'on est sorti...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: