Reykjavik nous voilà !

Trip Start Aug 31, 2012
1
14
Trip End Sep 16, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Switzerland  , Geneva,
Friday, August 31, 2012

Pour la deuxième fois consécutive, départ en vacances immédiatement après le travail. L'occasion de réitérer le mix particulier du costard avec les sacs à dos de voyage :). Sauf que cette fois-ci, je ne partais pas seul mais avec un ami, Grégory !

Départ pour l’aéroport dans les temps, check-in largement à l’heure, tout se passe bien jusqu’au moment où nous sommes dans l'avion. Le commandant annonce environ 30 minutes de retard, pour cause de surcharge de trafic aérien au-dessus de la France. Je commence à stresser car nous avons environ 2 heures pour la connexion à Heathrow, et comme nous avons achetés des billets  avec des compagnies différentes pour la partie Genève – Londres de la partie Londres – Reykjavik, elles ne sont évidemment pas garanties !

Nous arrivons à Heathrow, toujours avec 30 minutes de retard. Bagages récupérés rapidement, contrôle des passeports sans encombre, changement de terminal en douceur, nous finissons par faire le check-in avec Icelandair 1 heure avant l’heure limite. Tout va pour le mieux ! Nous avons même le temps de nous payer une petite bière dans un pub du terminal. Nous finissons par nous diriger vers la porte d’embarquement qui est bien cachée dans un dédale de corridors tous plus sujets aux courants d’air les uns que les autres. On profite pour manger un sandwich car la compagnie ne propose des repas que contre paiement, low-cost oblige.

Finalement, nous nous envolons pour Reykjavik. Je ne saurais vous décrire le vol. Cinq minutes après le décollage je me suis endormi, et je ne me suis réveillé que lorsqu’une hôtesse redressa mon dossier sans aucune délicatesse, 10 minutes avant l’atterrissage ! Arrivés à l’aéroport, nous prenons un bus qui fait le tour des hôtels de Reykjavik comme Gudmundur, le propriétaire de l’appartement que nous avions loué, nous avait conseillé. C’est finalement vers les 01:30 du matin que nous arrivons à l’appartement. Gudmundur nous attend, comme convenu, et comme il nous avait prévenus par sms, il est « merry » (comprenez qu’il n’a pas bu que de l’eau minérale depuis le début de la soirée). Il nous explique d’ailleurs bien comme il faut éviter de faire du bruit par égard pour les voisins, juste avant de claquer la porte avec fracas !

L’appartement est bien, spacieux. Mais nous ne pouvions pas arriver et aller nous coucher. Donc direction le centre-ville qui est à 5 minutes à pied. Sur les conseils de Gudmundur, nous cherchons les bars et discos à l’oreille. Les endroits où il se passe quelque chose s’entendent à plusieurs dizaines de mètres ! Nous commençons par une espèce de petite maison sur un étage qui distille une musique électronique de qualité (et sans rapiner sur les décibels). Premier contact un peu rugueux avec les autochtones. Ils sont très « merry » et ont une tendance assez prononcée pour faire sauter votre verre (et son contenu) ainsi que de vous danser sur les pieds. Et il n’est surtout pas question de montrer qu’ils sont désolés d’une quelconque façon. Vers les 3 heures le bar ferme et nous descendons un peu plus Laugavegur, la rue principale. 2 discothèques plus tard (une, le Lebowsky est assez vide, l’autre le Vergamot à l’ambiance déchainée) nous décidons de continuer jusqu’au bout de la rue. Nous mangeons un hamburger préparé dans une camionnette installée sur la place et tapons la discute avec des jeunes locaux, dont un qui venait de se coller le visage dans sa gaufre à la chantilly. Une expérience assez intéressante (je parle de la discussion évidemment !).

Finalement, il est 04:30, les boîtes ne laissent plus rentrer personne, nous rentrons à l’appartement et allons-nous coucher. Ca fait plus de 24 heures que nous nous sommes levés, la journée fut chargée et la nuit déjà bien remplie !
Slideshow Report as Spam

Comments

Oncle Paul on

Merci pour le récit et les premières impressions de REIJAVIK. iL VOUS FAUDRA DES
NERFS BIEN ACCROCHES POUR LA SUITE. b
Bye bye et trouvez le temps de dormir une bonne nuiy !
O.Paul

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: