Huayna Potosi

Trip Start Oct 02, 2008
1
8
38
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  ,
Friday, December 5, 2008

Je rencontre mon guide, Teo,  devant l agence et fait mon sac avec l equipement de l agence, piolet, crampons, sur-pantalon, veste et c est partit en voiture. On s arrete faire des courses pour les 3 jours de bouffe et j achete du chocolat et des feuilles de coca.
On roule 1 h jusqu u premier refuge a 4700 m ou je serai seul a dormir avec mon guide. Ici en hiver, tout est complet alors j ai plutot de la chance surtout que le temps est bon. Apres le dejeuner, on part s entrainer sur la partie basse du glacier situe a 4800 m. La marche avec les crampons se passe bien et Teo me fait descendre en rappel un petit mur que j escalade, plutot fun mais crevant.
On prend un petit cafe en rentrant et je commence  a sentir la fatigue et un mal de tete. Je vais m allonger super fatigue mais je ne trouve pas le sommeil. J ai le mal de l altitude et ca fait mal.Allonge, je me sens mal et je pense meme qu il faudrait que je redescende a La Paz. Finalement je sors marche parce que la position allongee ne m est pas d un grand secours. Je vais admirer la montagne tout en machant  des feuilles de coca dont je tire le jus aigre.
Apres diner je me sens un peu mieux mais, allonge, j ai bien du mal a trouver le sommeil. Je dormirai finalement de minuit a 7h du mat. La douleur est toujours presente mais plus faible. A 9 h, on commence la marche jusqu au second refuge a 5130 m. La marche se fait bien malgre le backpack charge et juste avant d arriver mon guide "demande" une pause. J en avais besoin egalement mais c est plutot bon signe sur ma condition physique. Sur les 2 h prevus pour rejoindre le refuge, on en aura mis 1h 1/2. Il y a un peu de monde la haut et 4 personnes ont rejoint le sommet dans la matinee dont 2 japonais qui auront mis 7 h. Ils ont ete courageux mais sont completement extenues au retour. L un d entre eux ne pourra rentrer en portant son sac. Leur guide me dit qu il s est caille les miches pendant l ascension tellement c etait lent et il me rassure qu avec le rythme que j ai eu pour monter jusque la, je devrais pouvoir rejoindre la cime. Mon mal de tete par contre ne me rassure pas. Il augmente toute l apres midi et je ne peux m allonger sans me sentir mal. Alors je marche un peu, regarde le glacier au soleil, boit beaucoup d eau et de mate de coca et mache enormenent de feuille de coca. Malgre ma douleur, j ai le moral et me sens physiquement bien. Cependant il y a quand meme des risques de faire l ascension alors que je souffre deja du mal des montagnes. Mon guide est assez optimiste, on peut grimper si la douleur n est pas trop forte mais si je commence a avoir mal a l estomac, il faudra descendre, les vomisssements ne sont pas de bons signes. Au diner, a 5 h de l apres midi, je me sens legerement mieux, surement grace a la coca et pense dormir un peu.
En fait c est l enfer de dormir a cette altitude avec l echeance de la grimpette qui doit commencer a 1 h du matin. Il est vraiment difficle de penser a autre chose et le mal de tete se fait fort 2 h avant de se lever. Je pense alors que mes chances pour demain sont faibles et je parvient a dormir une heure. On prends le petit dejeuner a minuit et debout je me sens un peu mieux et je prends un cachet de paracetamol que m offre l autre guide de la journee qui acompagne un polonais.
Tout est pret, on sort, lampe frontale sur le bonnet et on marche jusqu au glacier. Une fois les crampons au pied, on commence. Comme hier la marche se fait bein et en 1 heure, on est a 5500m.
Avant d attaquer un pente serree qui doit nous monter de 150 m, je me renseigne avec mon guide si c est un probleme d avoir mal a la tete. Si j ai de l energie et que je ne sens pas de vertige, ce n est pas tres grave.Je suis a l ecoute des premiers symptomes mais tout va bien. Je marche a mon rythme et ne suis essoufle seulement losrqu il faut passer des crevasses ou des pentes serrees. L escalade n est pas technique mais il faut parfos avoir le coeur accroche quand on n a pas l habitude de marcher avec des crampons sur un glacier.Meme si je suis encorde a mon guide, je n ai pas envie de deraper alors certaines parties me font me prendre a deux fois quand le chemin est etroit sur une arrete ou trop pentu. Apres 2 h on est a 5700 m et le seul probleme est la douleur quand je me penche pour prendre ma bouteille d eau dans mon sac. La marche se fait plus lente vec des pauses plus frequentes mais j impose mon rythme au guide. Il reste deux heures de marche dans le noir. Pendant les pauses, on eteint les lampes et on regarde les etoiles et les lumieres le La Paz, la bas tout en bas. Le temps est parfait, il n y a pas de vent mais il fait froid alors je ne m arrete pas tres longtemps et je bouge mes doigts de pied qui menacent de se congeler. L experience de marcher sur un glacier la nuit est exceptionnelle. La surface n est pas facile mais presente des formations de glaces jolies que j ecrase. Au passage des crevasses, parfois sur un pont de glace, autrefois sur par un grand pas ou un saut, on apercoit des stalactites.
Le final est lent, et une partie nue, sans neige, ou l on doit marcher sur la terre et les roches est pentue et impressionnante. Apres ca, une pause s impose et on peut enfin eteindre les lampes. Encore 50 metre dans la neige compacte et on est au sommet a 6088 metres. Il est tot et le soleil n est pas encore leve. On est partit  a 1h15 et il est 5h20. Quatre heures et cinq minutes, c est plutot bon pour avoir grimper 954 m a cette atitude. D ici,, outre les lumieres de La Paz, on voit  le sommet Illimani (6400m), la cordillera real et le Lac titicaca. Ailleurs, c est une mer de nuage. Une fois le soleil sortit, on commence la descente et il fait chaud ce qui ramolit la neige et facilite la marche. En 1h15, on est au refuge. Il est 7 h du mat et apres un soupe, je fais une sieste d une demi heure avant de continuer la descente vers le premier refuge d ou l on revient a La Paz...
Slideshow Report as Spam

Comments

bendu91
bendu91 on

On a Marché Sur la Glace
Sympa les photos. Tu as planté le drapeau une fois arrivé tout la haut ?

perkele_kylma
perkele_kylma on

Respect
Poutache ça claque.
Tu aurais du prendr eun coup de Vodak Hanoi pour le mal de crane

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: