Kep beach et l'île des lapins

Trip Start Jun 16, 2011
1
12
69
Trip End Nov 10, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Kep bungalows

Flag of Cambodia  ,
Saturday, July 16, 2011

Debout vers 7h30 ce jour là, nous allons prendre notre petit déjeuner dans cette jolie paillote sur pilotis (et avec petite vue sur la mer). Après que papa a expliqué à la cuisinière que les oeufs brouillés ne sont pas une omelette coupée en morceaux mais tout un art... (hihihi, je ne pouvais pas m'empêcher de raconter cette anecdote), nous finissons de nous préparer et à 8h30 pétantes, le tuk tuk nous attend.

Le programme du jour est on ne peut plus simple : il nous amène au quai, un bateau nous emmène sur l'île située en face de Kep beach (autrefois Kep plage, hehehe) et là, on glandouille jusqu'à ce qu'il vienne nous récupérer au même endroit à 16h. Dur dur. Oui, je me sens un peu coupable de ne rien foutre alors que tout mes ôtes attendent toujours les photos d'Angkor mais, rassurez-vous, ma culpabilité n'a pas duré longtemps... :-)

La mer est un peu agitée et les vents ne sont pas favorables à une traversée tout à fait paisible mais, tant bien que mal, et non sans adrénaline, on parvient à monter sur ces barques toutes fines, longues, dont le rebord dépasse de très très peu le niveau de l'eau... Mmmhhhh... Heureusement que l'eau est chaude et la perspective de tomber à l'eau n'est pas super effrayante non plus... La traversée dure 20 minutes et on arrive trempés sur l'île... Je crois que les conducteurs de ces petits bateaux le font un peu exprès... Ça doit les faire délirer de nous voir se prendre un retour de vague en pleine gueule :-)

On nous dépose sur la cote "sous le vent" (merci papa !) et on traverse l'île à pied, ce qui prend un petit quart d'heure. De l'autre côté, des hamacs en pagaille, un bar / restau, et même des massages pour qui veut. Des petits bungalows ont été construits et je vois quelques backpackers s'y installer pour y passer la nuit. Sympa !

Et là commence pour nous une dure, très dure journée à ne rien foutre :-) je me baigne tout de même (mais pas très longtemps) dans la mer, car c'est la première fois quand même ! Je fais un voeu donc... Pas de snorkeling pour moi contrairement aux promesses : l'eau est marron... Saison des pluies ? Vents ?

De retour sur la terre ferme - non sans admirer au passage l'anticipation de notre capitaine de barque sur les vagues qui nous arrivent dessus en travers. Il connait son métier, c'est clair - je demande au tuk tuk de s'arrêter devant... les restes de la maison de vacances des Boinnard en 1946-1949. La maison a été dépouillée de tout ce qui pouvait avoir de la valeur... Mais contrairement à ce que tous les guides de voyage disent, ce n'est pas l'oeuvre des Khmers Rouges mais bien celle des locaux qui, après la guerre, ou même pendant, ont récupéré tout ce qu'ils pouvaient pour le vendre et... survivre !

De retour à l'hôtel, on profite de la piscine, puis de l'apéro et on discute un peu avec Yan, le propriétaire des lieux, tombé amoureux du Cambodge est qui s'y est installé depuis trois ans, avec bonheur. Il nous parle alors de Jean-michel Filippi, ce Corse polyglotte d'une cinquantaine d'années, linguiste, ethnologue, personne fascinant à l'en croire. Il nous file son numéro et on se promet de le contacter rapidement. Ce type organise des tours de Phnom Penh appelées "déambulations Phnompenoises" où il nous montre ce que tous les autres guides ne connaissent pas. Ce type a formé la plupart des guides d'Angkor... Ça promet !

Bonne nuit !

Nadege

PS: bien sur, on n'a vu aucun lapin sur l'île des lapins ! Forcément !
Slideshow Report as Spam

Comments

mavonne on

c est si agréable de lire tes textes, et de découvrir ,en même temps ce pays dans les détails . et les cambodgiens,? quelle vie ont ils ,en général?c est sans doute pour la suite de ton voyage .
tu écriras peut être un livre au retour? ce serai chouette!!!

Gaelle35 on

Dis ! c'est le club med, ton expédition. Je pensais lire que tu avais des ampoules, qu'il faisait trop chaud, que ton père était insupportable.... C'est presque l'histoire de Martine sur les traces des Boinnards au Cambodge. Du fin fond de ta Bretagne, je t'envie car nous ici c'est la pluie, le froid et grise mine. Profites, mais n'oublies pas de nous faire profiter des belles images que tu prends car ca manque un peu d'images tout ca.... Parceque dans Martine, y a beaucoup d'images !!! Lol !! Kénavo. Bises !!!

nadegeb72
nadegeb72 on

Les photos arrivent !! Courage !

supet-toutounet
supet-toutounet on

On t'a pas dit pour les lapins ? Avec les Khmers rouges, la population cambodgienne affamée les a manges. Le peu de lapins qui a survécu a fuit vers le Vietnam voisin a l'aide de petits pédalos... Les "pédalos rabbit", l'équivalent des boat people : une tragédie dont on a très peu parlée...

Mini Me on

Je like le message précédent!

Ca me fait penser à une blague d'un film célèbre (ne cherchez pas dans Citizen kane....)
Pourquoi les éléphants d'Asie n'ont qu'une couille ? Parce que les boat-peoples utilisent l'autre pour faire un flotteur

nadegeb72
nadegeb72 on

Y'en a pas une pour racheter l'autre ! Bande de raclures ! Personne pour se soucier de ces petits toutounets ! Les pauuuuuuvres ! Vous êtes vraiment sans cœur...

supet-toutounet
supet-toutounet on

Je like aussi le message de Mini me.

nadegeb72
nadegeb72 on

Et ben ça ça m'étonne pas. Vous vous entendriez trop bien toutes les deux ! Faut que j'vous présente !

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: