Shiraz

Trip Start Oct 10, 2011
1
25
64
Trip End Mar 26, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
chez Farzaneh & Co

Flag of Iran  ,
Monday, December 5, 2011

Arrivée à Shiraz jeudi 1er après une (courte) nuit de bus.
Couchsurfing d’avant-dernière minute trouve grâce à l'aide d'Issa, chez trois jeunes étudiantes.

Shiraz est le cœur de la culture perse depuis plus de 2000 ans. Connue comme la Maison de la Connaissance, la Cité des Roses et la Cité des Jardins, Shiraz est devenue synonyme d’éducation, de rossignols, de poésie et de vin. C'est vraiment une ville vraiment agréable.
Elle fut la cité la plus importante du monde islamique médiéval et la capitale de l'Iran durant la dynastie Zand (1747-1779).
C'est une ville de poètes et y reposent 2 parmi les plus célèbres d'entre eux : Hafez et Sa'di. Leurs tombes sont des lieux de pèlerinage pour de nombreux Iraniens, qui s'y recueillent avec un immense respect et admiration.

Grâce à la complicité de Farzaneh, revêtue d'un tchador (blanc a fleurs - et non, ils ne sont pas forcement tout noirs), j'ai pu pénétrer l'enceinte d'une mosquée comme je n'en avais jamais vue. Les murs de toutes les salles sont couverts de mosaïques composées de milliers de morceaux de miroirs. C'est tout simplement hallucinant.
Shāh Chérāgh est un monument funeraire et une mosquée abritant la tombe des deux frères Ahmad et Muhammad, fils de Mūsā al-Kādhim et frères de Alī ar-Ridhā. Ils trouvèrent refuge dans la ville durant la persécution abbasside des musulmans Shia. Shāh-é-Chérāgh signifie "Roi de la Lumière" en persan.

La ville est aussi entourée de magnifiques montagnes. Grâce a un autre couchsurfeur, qui m'a spontanément contactée, j'ai eu la chance de gravir l'un d'eux. Ebrahim parle très bien français, et a une culture très riche sur son pays. Il fait partie d'un groupe de randonneurs et c'est avec 20 d'entre eux que nous avons passé une magnifique journée. La descente s'est terminée dans la fraîcheur nocturne, mais j'en conserverai un très bon souvenir, grâce a la magie du lieu et a la gentillesse de toutes ces personnes.
Pendant les pauses, mes compagnons reprenaient l'exemple du célèbre jeu télévise produit dans leur ville. Le premier lance un vers de poème, la lettre finale de celui-ci déterminant la première du prochain vers. Celui ou celle qui trouve un vers correspondant le récite. Et ainsi de suite. Ils ont une connaissance impressionnante des poèmes iraniens. Des leur jeune age, j'ai pu constater, car un garçon d'environ 10 ans, venu avec son père, nous a tous épatés.


Mouharram
Le mois de mouharram est le premier mois du calendrier musulman et un des plus importants, notamment pour les chiites. C'est l'un des quatre mois sacrés de l'islam et il n'est pas rare de lire que c'est le plus sacré (haram voulant dire interdit). Cette année, il correspond a la période du 26 novembre au 25 décembre de notre calendrier.

Différentes "manifestations" ont lieu pendant cette période.
La Passion d’al-Husayn est le récit du martyre en 680 à Kerbala d’Husayn ben Ali, second fils d’Ali ibn Abi Talib et de Fatima, fille de Mahomet. La théologie chiite a développé un martyrologe à partir de cet événement qui est commémoré annuellement par une fête le 10 muharramà. Cette fête est l’occasion de manifestations de  mortification, en particulier l’autoflagellation avec les mains, parfois avec des chaînes (ce qu'on a vu, mais sans violence envers eux-mêmes) ou des lames de rasoir. De jeunes garçons participent également, en fin de procession.
Cette Passion fait également l’objet de représentations théâtrales analogues à celles des mystères (ou passions) de la passion du Christ, appelées tazieh en Iran et jouées dans des endroits créés spécialement à cette fin.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: