The famous "No man's land" !!!

Trip Start Aug 06, 2010
1
20
23
Trip End Oct 08, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Dans une station service

Flag of Mauritania  ,
Friday, September 17, 2010

Aujourd'hui, les derniers kilomètres marocains, la frontière, le No Man's Land, la frontière mauritanienne et de la route !!

D'abord nous arrivons sans encombres à la frontière, ce qui est une bonne chose et un bon signe pour nous ! Encore ici, c'est le bordel !! Et en 1h30 les formalités de sortie sont réglées.



Ensuite, nous nous retrouvons face au No Man's Land. ça y est nous y sommes. Cette piste de 4 km maximum et qui n'appartient à personne, donc tout est permis, nous effraie. Pourtant c'est vide sauf les véhicules qui, comme nous, traversent la frontière. Aucune route n'est dessinée. Nous demandons malgré tout à des ivoiriens rencontrés 100 mètres plus tôt de bien vouloir nous attendre. C'est vide mais tout peut arriver quand même !

La piste c'est quoi ? C'est une ou plusieurs routes formées à force de passage, qui alternent les trous et les bosses, c'est de la vraie rocaille ! Les ivoiriens sont supers, ils s'arrêtent même pour attendre qu'on arrive à leur niveau. Et eux, ils ne nous ont rien demandé d'ailleurs !! En chemin, on se fait accoster par des maures ou sahraouis qui te proposent le change : on a autre chose à faire que taper la discut', on trace !

Donc, c'est la frontière mauritanienne ! ça fait déjà 2 heures que nous sommes dans un coin, patience !! Le poste de gendarmerie, puis de police et enfin les douanes et l'assurance. Tiens c'est le moment de faire du change. Moktar, rencontré par l'intermédiaire d'un français, lui-même rencontré quelque mètre plus haut avec son fils de 5 ans, il nous propose un meilleur taux que dans le bureau de change. On accepte quand soudain apprend que le bureau n'a pas apprécié et nous a balancé à la gendarmerie, m... ! On "accélère la marche" pour éviter les problèmes. Maie aie, le gendarme arrive et nous demande de la suivre. On obtempère et on retrouve Moktar. On se demande ce qui va nous arriver... Le chef arrive, il engueule Moktar : "- C'est la dernière fois, je te préviens !", leçon de morale pour nous aussi. Moktar ment et dit que l'argent est déjà parti au Maroc, qu'il ne l'a plus, et c'est fini ! On est soulagé et Moktar jubile : "On l'a bien baisé cet enculé ! haha, il est là dans ma poche l'argent !" dit-il à propos du gars du bureau. Nous on n'est pas trop fier...


En tout cas, ça y est, on a réussi à passer le Maroc où nos souvenirs foisonnent !! Les paysages changent et l'état des routes avec... Suite aux fortes pluies, la route est cassée.

Nous décidons de nous arrêter dans une station service pour la nuit. L'épicier n'est pas très commode, ça commence mal les contacts, les blancs ne doivent pas être trop appréciés...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: