Un genre de " Bagdad Café "...

Trip Start Aug 06, 2010
1
19
23
Trip End Oct 08, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
A 70 km au nord le lond de la route, à Lamhiriz exactement

Flag of Western Sahara  ,
Wednesday, September 8, 2010

Nous nous souviendrons longtemps de cet endroit !
D'abord à cause de l'arrivée douloureuse car précédée de 100km parcourus de nuit et à 30 km/h, autant dire 3h30 avec un bruit de vieille machine rouillée !!! Là c'est grave.
Beaucoup de stress, de pressions et d'inquiétude, surtout pour Charlo qui a assuré. Pas de panique mais de l'efficacité.




Ensuite, car nous sommes restés 8 jours perdus dans ce désert avec les personnes locales, et profitant des services du Grand Hôtel BARBAS : Wifi, épicerie et les hommes (personnel et touristes). Ahhh les sahraouis...

Il était impossible de parcourir les derniers 100km avant la frontière avec le cams. Par chance, un mécanicien s'est établi ici (sûrement le seul dans le périmètre !) - plutôt bricolo que mécano nous l'apprendrons mais bon et investi - c'est Mohamed-Ali. Nous, on préfère resté dans ce village qu'aux alentours de l'hôtel. et c'est ainsi que nos coeurs se souviendront de Hassan, Abdellah et Belaïd...

Pour résumer la durée de notre séjour, il faut savoir que la pièce défectueuse (l'engrenage entre les deux arbres à transmission) est partie en Mauritanie pour racheter la même, que le vendredi c'était l'Aïd El Fitr, la fête de fin de Ramadan. Et Sidina, le mauritanien, nous a annoncé 250€ pour la pièce seulement ! Escroc !! Alors on a dit non car la prix, le vrai, c'est 150DH (=15€). Du coup la pièce est revenue le mardi et nous l'avons envoyé à Dakhla avec l'arbre (et Charlo !) pour réparation.




L'aventure humaine fut (une fois de plus) très riche ! Ici, au village, on sent les liens qui unissent les gens... Mohamed-Ali et Belaïd travaillent ensemble au garage et ils y habitent :
 - Mohamed-Ali dort dans sa caravane devant le garage
 - Belïd dans la mezzanine aménagée dans l'atelier.
Mais pour les repas, ils se regroupent avec Abdellah, qui tient l'épicerie d'à côté, et Hassan qui habite le village de pêcheurs à 20 km. Il revient manger, voire dormir le soir, il fournit de temps en temps le poisson (Bonito, loup, langouste...).
C'est une société organisée et qui tourne. Une expérience unique et rare, où nous avons été accueillis comme des rois !!

A préciser que du lundi au dimanche, et du matin au soir, ils boivent du thé, non pas à la menthe, mais nature et fort...

Là, chaque jour, nous nous retrouvions le soir à 6 autour de la table branlante, telle une famille (avec une seule femme mais bon...). Nous n'avons jamais mangé autant et d'aussi bon tajines : à la chèvre ou au chameau (première qualité disent-ils quand ça vient du Maroc). Seuls Med-Ali et Hassan connaissent le français. Belaïd le Timide et Serviable arrive à suivre mais Abdellah "le jeune, agité et bavard" nous annonce d'entrée : "Moi, pas le français !" et visiblement les français ce n'est pas son truc, il s'en fout !! ... Bientôt il changera.



Un soir, Charlo a l'idée de sortir le jeu "JUNGLE SPEED". Pas besoin de parlerla même langue, juste à comprendre les règles. Merci à Hassan l'interprète ! Et là ce fut une grande partie de rigolade. On aurait cru que les règles aurient été plus périlleuses à appliquer, on se demande même s'ils n'ont pas percuté plus vite que nous au début !! Belaïd est assez réactif, Hassan doute beaucoup, il réfléchit trop et Abdellah est surexcité et heureux comme un gosse ! "Qu'est ce qu'ils sont touchants..."






Le mardi 14 septembre, Charles doit partir à Dakhla pour faire du change et contrôler ce qui s'y passe, il faut les faire accélérer !!!
Départ à 13H30 dans un taxi Mercedes mauritanien. Dedans ils sont 7, Charles à l'avant entre  le chauffeur et le passager, il a les fesses sur l'accroche de la ceinture, et c'est parti pour 300kms ! L'arrêt prière lui soulage les fesses, complètement endolories !!!
A chaque contrôle de police, un passager descend et remonte après le contrôle... Six dans la voiture ça passe ! Du moment qu'il n'y a que deux personnes à l'avant !!
Arrivée à 17H : mission change et hôtel...


Le mercredi 15 septembre, réveil à 8H30, il faut courir pour trouver la nouvelle pièce du cams. Après avoir récupéré la pièce chez Jaoued, l'ami mécano de Med-Ali la veille, Charles commence sa tournée des garages (ça change des bars). Retour bredouille chez Jaoued pour savoir si l'arbre, qui est parti la veille de Dakhla, est arrivée. Pas encore !!! Charles saoule Jaoued pour aller chez le tourneur dès que l'arbre sera là. C'est chose faite !!
Le rendez-vous est pris à 1h du matin avec Faraji, le gérant de l'hôtel, pour rentrer à Dakmar. à minuit et demi, Charles le contacte et Faraji lui dit être déjà passé au point de rendez-vous, na pas l'avoir vu et qu'il restera la nuit ici. Charles lui doit rentrer alors Faraji l'emmène au point 40, le carrefour à 40 km de Dakhla, où se trouve la route du sud. Il est 1h du matin et Charles y restera 2 heures à attendre qu'on le prenne. Ce sont les gendarmes qui lui tiennent compagnie et qui font le lien avec les voitures pour qu'on le prenne ! Enfin, un partner sans siège à l'arrière accepte. Très bien, enfin Charles pourra dormir !! Le repos du guerrier... Il n'arrivera à Dakmar qu'à 6h du matin...



Mel, pendant ce temps là, passera le temps et les heures à l'hôtel Barbass : wifi, rencontre avec des espagnols vendeurs de poisson et Laïla "l'interprète-secrétaire" des espagnols, ainsi que Naïma l'assistante de direction de l'hôtel. Enfin des femmes ! Elle dormira avec Laïla à l'hôtel : douche chaude et repas de langouste au programme. C'est autre chose ! Mais l'inquiétude est là car le duo "Mel-Charlo" est séparé... Trois repas par jour pour n'offenser ni les espagnols ni les gars nos hôtes !! Elle leur ramènera Laïla un soir, ce qui fera le bonheur de Belaïd et Abdellah (!!) qui ne doivent pas souvent avoir des invités féminines et deux d'un coup !! Respect et servitude sont leurs mots d'ordre ! Les filles se prennent presque pour des princesses...
Dans l'ensemble, à l'hôtel comme au village, tout le monde s'inquiète pour nous et veut nous aider. Du coup, Mel connait tout le monde !!
 - Luis et Carmello les deux espagnols qui sont avec Laïla,
 - Le petit Redouane de 15 ans, fils de la femme de ménage qui ne parle pas français mais n'arrête pas de parler,
 - Mohamed, Fal, Bejar : les serveurs ou personnel de l'hôtel...

Quand le duo se retrouve, c'est le soulagement ! Et enfin le cams va pouvoir être réparé.


Nous avons telllement entendu parler de la pêche et de la magnificience des plages locales que dès que le cams fut prèt nous y sommes allés avec Med-Ali et deux de ses amis. Séance plage/thé/Skimboard et baignade !!! On y rencontre Hassan, c'est son fief, il nous offre une langouste : énorme !! On l'embarque dans le cams à l'arrière, trop marrant...

Huit jours plus tard, les aurevoirs sont nostalgiques. Bien que ce soit impossible, certains ont cru (voire espéré) qu'on allait s'installer ici...




De quoi nous souviendrons-nous ?
 - la gentillesse, la sensibilité de nos hôtes : Med-Ali, Belaïd, Hassan et Abdellah, On se reverra inch'allah. On était chez nous quoi !
 - Hassan, en particulier sa nature et son intelligence ! Il est d'une bonté... Et qu'est ce qu'il peut raconter comme connerie... Une fois, nous lui demandons :
" - Qu'est ce que c'est ces trucs collés au plafond ? des espèces de nids avec des trous ? - Je crois que c'et des guêpes. Et tu vois, il y en a avec plusieurs trous et d'autres avec juste un trou. C'est comme les hommes, il y en a qui ont une grande maison et d'autres pas très riches en ont des toutes petites..." Il en a de l'imagination !! Il est si calme, c'est apaisant, on se sent bien en sa compagnie.
 - de la taille des langouste.
 - de la manière dont les sahraouis traitent le matériel... Ils cassent tout !
 - de la vie en communauté : il y a pleins de souris !
 - de la douche chaude pour Mel.
 - de cette impression constante que le temps s'est arrêté !

Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: