Halloween party

Trip Start Sep 10, 2010
1
41
55
Trip End Feb 07, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed

Flag of China  , Sichuan,
Sunday, October 31, 2010

Ce matin je fais la connaissance de Maxime, un français de Besançon qui voyage lui aussi seul. On décide d'aller un peu visiter la ville, notamment la vieille ville et la grande statue de Mao au sud de l'auberge, un peu fatigué des temples... Les vieilles rues sont plutôt jolies mais j'ai encore la nostalgie des hutongs de pékin qui pour moi restent ce qu'il y a de plus beau et de plus authentique. La statue de Mao est à quelques kilomètres de là au sud, on traverse donc une bonne partie de la ville en discutant de notre France qui nous manque un peu des fois et de ce qu'on a chacun expérimenté au cours de notre voyage.

Grand et fier, Mao est là, dominant une grande place-carrefour, au centre de la ville. Quelques photos et on repart un peu au hasard, carte et boussole en main. Maxime me propose de se retrouver après son futur trip au Tibet dans la province du Yunnan pour faire la randonnée des gorges du saut du tigre, réputée pour ses incroyables paysages. J'avoue qu'il me donne envie le byzantin. Je ne sais toujours pas ce que je fais dans le mois à venir... Est-ce que je trace sur le sud-est asiatique sans médocs en sacrifiant une bonne partie de deux supers provinces de Chine, ou est-ce que je profite de mes 90 jours de visa pour en voir un maximum de ce pays que j'adore, traçant ensuite sur le Japon. Plus je réfléchis, plus le temps avance et plus je penche vers la deuxième solution, fidèle au précepte d'Oliver : The plan is "There is no plan !" - le plan c'est "il n'y a pas de plan !" Et j'adore ce précepte ! Cette randonnée me botterait donc bien.

Le soir, à l'auberge, c'est halloween party avec concours de Hot Pot... Alors j'explique le principe : il s'agit de s'enfiler le plus vite possible un bol de bouffe extra épicée et ce, bien sûr, avant les autres... Comme tout le monde s'en doute, je ne m'y risque pas, mes papilles de français trop fragiles pour ça ! Maxime lui, très fier, s'y aventure, respect... L'ambiance est super sympa. Quel bonheur de les voir tous galérer, souffrir et rougir, excepté le hollandais gagnant, qui dort d'ailleurs dans notre chambre, gros bucheron insensible et alcoolique qui se goinffre d'épices comme si c'était des friandises.

Plus tard je rencontre une des participantes, Mélanie, une bordelaise avec qui on s'amuse à critiquer un vin d'appellation Sauvignon qui n'est en fait "qu'un" vin du Chili ... on croirait presque qu'on est français des fois ... La soirée continue dans la terrasse couverte où il fait plutôt bon - je rappelle pour les nuls en géographie comme moi que Chengdu est en zone sub-tropicale, il fait donc plutôt bon toute l'année. Je fais la connaissance des compagnons de voyage de Mélanie : Cherry, une irlandaise d'une cinquantaire d'année (c'est marrant de se dire qu'on est deux "jeunes" français à voyager avec deux "vieux" irlandais) et Vincent, un néo-zélandais comme d'habitude super cool, marrant et parfois incompréhensible ! Sa mère l'a d'ailleurs rejoint en Chine pour qu'ils voyagent ensemble, chose que je trouve super touchant. Tout fier, je leur file quelques conseils pour le voyage au Tibet, eux qui hésitent encore. "You are my man, this is my man" qu'il me dit, l'ayant convaincu de prendre le train dans tous les cas, avec ou sans permis, les contrôles ne se faisant qu'aux auberges et hotels de Lhasa. Bon finalement il décide de prendre un permis pour pas inquiéter sa mère mais je suis content de leur avoir redonné goût d'aller voir cette région magnifique.

Il est tard, Maxime me parle d'une petite promenade le lendemain matin en campagne autour de Chengdu. Bien motivé par voir un peu de nature, on s'inscrit tous les deux puis direction au pieux...
Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: