Au revoir Tibet !

Trip Start Sep 10, 2010
1
39
55
Trip End Feb 07, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of China  , Tibet,
Thursday, October 28, 2010

Ce matin, première chose à faire, des courses pour le train ! Julien avait repéré un supermarché pas loin à 15 minutes de marche, on y cours donc. Quelques fruits frais et surtout secs dont les chinois rafolent (raisins, prunes ...), des barres chocolatées pour l'énergie et mon lait adoré et on est reparti pour attendre Tsam et le chauffeur à l'hotel. 12h30, le chauffeur est là mais pas de Tsam en vue. On commence à s'inquiéter, notre train quittant Lhassa à 13h10 ... 12h45 le chauffeur à l'air de s'inquiéter aussi et l'appelle en l'engueulant au téléphone. 12h55 elle arrive enfin pleine d'excuses mais franchement on ne voit pas comment excuser un tel retard en début d'après-midi... Le chauffeur trace comme il peut pour nous faire gagner du temps, grillant même un feu rouge sur un grand carrefour... 13h06 on arrive au point de contrôle de sécurité, on déballe au plus vite nos affaires, une femme nous passe au scanner je la préviens que j'ai des couteaux et que je suis pressé. Elle comprend alors qu'on est en retard et abandonne le contrôle pour nous laisser attraper notre train. Je ne vois qu'Oliver devant moi courir, je me dis alors que Julien est déjà devant. Impossible de courir plus de 20m avec mon énorme sac à dos et la haute altitude... Si je fais une enjambée de plus je sens que mon coeur va céder... Je vois les agents de chemins de fer me faire signe "par là, par là, dépêchez vous !" . Une idée me traverse l'esprit et m'inquiète, l'allée est grande, si Julien avait été devant nous, on le verrait courir nous précédant, ou alors il est très rapide... On voit alors le train et un seul des wagons ouvert, le contrôleur nous faisant signe d'activer le pas, mais sincèrement c'est impossible, je souffre comme si j'avais couru un sprint sur 400m... Une fois à bord avec Oliver on tente d'expliquer au personnel d'attendre parce qu'il manque notre ami québécois. Il attend une bonne minute sans trace de Julien... Je me dis qu'il doit être à bord et de toute façon le contrôleur ne peut plus attendre il ferme alors les portes et donne le signal de départ...

Direction notre wagon, le n°4. Traversée des allées difficile avec ma carapace sur le dos. Ca en fait marrer quelques-uns d'ailleurs. A l'arrivée dans notre compartiment aucun trace de Julien... Avec Oliver on sait pas quoi faire, on essaye alors d'expliquer la situation à l'agent de bord sans trop de succès... L'espoir que Julien soit à bord diminue de minutes en minutes, scrutant les extrémités pour voir ses cheveux débarquer... On s'énerve alors contre Tsam qui a vraiment dépassé les bornes sur ce coup... Un grand manque de responsabilité qui nous dépasse... On n'est pas les premiers à prendre ce train qui part tous les jours à la même heure, et c'est pas un train Montpellier-Lunel sur 15km qui repassera dans une heure... Non c'est un train qui roule sur deux jours pour quitter le Tibet pour lequel on n'a alors plus de permit de visite... J'espère alors que le pauvre Julien resté au contrôle sera pris en main par Tsam et n'aura pas de problème pour ce séjour prolongé, notamment auprès des autorités ...

 
Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: