Vivien au Tibet

Trip Start Sep 10, 2010
1
35
55
Trip End Feb 07, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of China  , Tibet,
Sunday, October 24, 2010

Je tire un peu les rideaux et reste bouche bée. Dans l'obscurité du matin, de la neige, partout de la neige, des montagnes imposantes, une ambiance de monde à part, la sensation d'être arrivé sur une autre planète. Le noir des roches et le blanc vif des flocons alternant dans les montagnes y est pour beaucoup. Je me lève donc en précipitation, prends mon appareil photo et me dirige dans un compartiment à côté un peu plus tranquille où je pourrai admirer au calme les paysages défilant. Le soleil se fait sentir par des lueurs au loin. Là, le train entre dans une brume dense où j'entrevois par moment quelques campement chinois, drapeau rouge planté au sol. Je souris en m'imaginant voir le Yéti sortir de ce rideau blanc. Le paysage est déjà tellement beau et jesuis excité en pensant au soleil qui va se lever d'une minute à l'autre. Comme s'il n'avait jamais été présent, le brouillard, lui, disparait et les premiers rayons de soleils illuminent le sommet des montagnes et les vastes étendues enneigées. La scène est extraordinairement belle, la plus belle même que j'ai jamais pu voir de ma vie, indescriptible ; même les centaines de photos que je prends ne donnent qu'un vague aperçu de ce que je ressens à ce moment. Une grande sensation de bien être, comme si le train n'était plus là, dégustant chaque sommet, chaque lac gelé, chaque animal que la vue peut m'offrir...

Un léger sifflement constant détourne un peu mon attention. Les chefs de wagons ont ouverts les bouches d'oxygène. Je me demande alors à quelle altitude nous sommes et c'est les petits écrans d'informations qui me donnent la réponse : 4800 mètres... Ouaw, sur le coup j'ai comme un petit sentiment de fierté, je suis dans le train le plus haut du monde et je réalise la chance que j'ai d'être là, au milieu des fières montagnes tibétaines...

Je passe quasiment la journée entière assis là, à la fenêtre, à contempler ce spectable dont je ne veux louper aucune miette. Je veux l'apprécier jusqu'à m'en lasser complètement, ce qui n'arrive d'ailleurs pas ... c'est tellement magnifique ... Je n'aime pas dire ça, mais sur le moment la Mongolie me paraît maintenant un peu fade à côté...

La nuit approche et on ne sait pas à quelle heure on arrive. L'attente est plutôt ennuyante, Lhassa pouvant se montrer à n'importe quel détour de montagne.

Arrivés on rencontre notre guide, Tsam, une très mignonne Tibetaine qui nous accompagne en voiture jusqu'à notre auberge où l'on retrouve Julien ... Je ne tarde pas à dormir, fatigué par le voyage et le changement d'altitude...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: