Petite ballade en campagne

Trip Start Sep 10, 2010
1
42
55
Trip End Feb 07, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed

Flag of China  , Sichuan,
Monday, November 1, 2010

Deux vans nous attendent ce matin pour aller nous ballader dans la campagne environnante. Le réveil à 8h fait un peu mal, d'autant plus que je j'ai pas pu dire au revoir à Oliver qui est parti encore plus tôt. Ca me fait bizarre... Bien que ce soit moi qui avait tendance à mener notre petit groupe, je me sens comme perdu ... J'ai moins de motivation à me bouger, je dois reprendre l'habitude à le faire uniquement pour moi ...  

Le gérant de l'auberge, Mix, vient avec nous. Un bon gars qui ne veut absolument pas se considérer comme un guide mais plutôt comme un local qui nous fait découvrir sa région. J'embarque avec Maxime, Mélanie et le couple d'espagnol dont j'ai malheureusement oublié le nom... (Je vais les appeler Juan et Juanita jusqu'à ce que ça me revienne parce que j'aime pas ne pas donner de nom). Donc, Juan, dans le van me montre ma poche à couteau et me demande - enfin il me fait signe, il ne parle apparemment pas très bien anglais - s'il peut jeter un oeil. Je lui file donc mon Skeletool de Leatherman qu'il scrute méticuleusement avant de me le rendre et tendre son pouce en lançant un "good" avec son touchant petit accent espagnol. Il me dit qu'il en a un aussi, mais un plus gros... hum ... Vraiment brave ce gars. Un couple vraiment charmant. Les véhicules s'arrêtent pas loin d'une villa typique chinoise où quelques-uns profitent des toilettes avant une longue marche à travers les sentiers.

La première chose frappante c'est le changement de végétation par rapport aux régions que j'ai visitées avant. Le climat sub-tropical y est surement pour quelque chose. Il n'y neige quasiment jamais et la plupart des arbres restent vert en automne. Mix nous raconte d'ailleurs que lorsqu'il était petit leur école avait fermé pour que les enfants profitent de l'un des très rares jours de neige à Chengdu. En contre-bas du sentier, une rivière coule et quelques petites barques en bois s'y promènent. Plus loin j'aperçois enfin l'un des emblèmes incontournable de la Chine que je m'impatientait de voir : du bambou ! Ca dépayse complètement de se retrouver au milieu de ce type de végétation quasi unique au monde. Des néfliers, ou du moins quelque chose y ressemblant fortement, parsèment également le chemin.

Au bout de notre route, on s'arrête dans un village à l'allure bien campagnarde, Luodai. Comme toujours les gens sont super heureux de nous voir arriver et Vincent, le néo-zélandais, va s'asseoir en compagnie de quelques-uns pour s'amuser avec eux. Mix nous propose alors plusieurs restaurants qu'il connait et nous conseille. Celui que l'on choisit en premier a apparemment fermé, on en pique donc un autre qui a l'air très sympatique. Mix commande pour nous sept plats pour chacune des deux tables - on est quatorze en tout. Tout simplement délicieux ! L'un des meilleurs repas que j'ai pu faire durant mon séjour en Chine. Leur porc finement coupé et fri aux poivrons verts ou aux échalottes valent vraiment le déplacement au Sichuan.

Reparti, on s'en va vers ce qui ressemble à la partie touristique de la ville qui me fait beaucoup penser à Pingyao, des petites batisses traditionnelles mais chiques longeant la rue principale. On se pose dans un parc où l'on boit tous un thé au jasmin. Là je continue un peu ma discussion avec le couple d'espagnol. Ils m'apprennent qu'ils viennent du Yunnan et qu'ils ont pris la route depuis Shangri-la en bus, apparemment bien agitée mais vraiment sympa.
On décolle pour aller visiter une petite exposition d'artistes peintres locaux que je trouve plutôt bizarre à vrai dire.

La fin de la journée est là, on rentre à l'auberge. J'y retrouve Julien qui est enfin revenu de Lhasa dont il me raconte la suite de ses aventures, apparemment pas très jouissives ... Avec Maxime on réserve le tour de panda pour le lendemain. Deux gars de l'auberge, un américain et un hong kongais nous proposent d'aller diner dans un resto qu'ils connaissent... On tombe dans un endroit très chique qui inquiète notre porte monnaie à tous les trois. La nourriture y est bonne, enfin apparemment, je ne peux apprécier réellement qu'un seul plat, tout le reste étant trop épicé pour mes papilles.

De retour à l'auberge, chacun est parti un peu dans son coin, internet et dodo en ce qui me concerne...
Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: