Retour à Dakar, Gorée et Lompoul-sur-mer

Trip Start Apr 30, 2010
1
13
19
Trip End Jul 30, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Pères Maristes

Flag of Senegal  ,
Wednesday, June 30, 2010

Lundi 28 juin 2010, Jour 60

Arrivées à Yendane, ce fut au tour de Stéphanie et Erika de monter dans le car. J'ai pu dire au revoir à Paul par la fenêtre, j’étais heureuse, car je n’avais pas pu lui dire au CEM. Je crois que le trajet s’est bien passé, j’ai dormi pour le plus long du trajet. Une fois à Thiès, nous sommes descendues en face des Délices pour une dernière fois. J’ai pris un pain au chocolat et un jus d’orange pressé. Nous avons ensuite pris 2 taxis (un pour Erika et moi et un pour Stéphanie et Fanny) pour nous rendre à la maison Mer et Monde. Les stagiaires étaient pour la plupart mi-heureuses, mi-tristes. Mélanie semblait avoir trouvé son départ très difficile… ça m’a rendue triste. Nous sommes ensuite montées dans un minibus vers Dakar avec Pierre. Je croyais que ce serait plus long et compliqué. Nous avons attrapé du trafic, mais ce ne fut pas si mal. Chez les pères maristes, nous avons simplement pris le temps de mettre nos maillots pour ensuite partir à la plage de Dakar. C’était beau! Les vagues y étaient cependant plutôt fortes. Je me suis beaucoup baignée, et ai mouillé mes cheveux sans vraiment le vouloir, moi qui voulais garder mes tresses le plus longtemps possible… Ce fut très drôle et agréable! Ça faisait tellement du bien de voir une grande étendue d’eau… Le Québec et ses cours d’eau me manquent vraiment.

Pendant que les stagiaires réunies en villages faisaient l’évaluation de leur stage, les autres relaxaient ou allaient nager et marcher. Nous avons pris le repas avec Julie : sandwich avec frites. Après, nous sommes retournées nous baigner Cynthia et moi pour une bonne partie de l’après-midi.

Une fois rentrés, les évaluations ont continué. J’ai été à l’épicerie Pridoux pour acheter raisins secs, petite barre de chocolat aux noisettes et macarons alors que Andrée-Anne se prenait une crème glacée. Nous avons ensuite fait route vers le cyber le plus proche sans trop savoir où il se situait. Nous avons un peu cherché. J’étais si heureuse d’avoir des nouvelles de Mathieu et de ma famille!

Nous sommes ensuite revenues. Au menu ce soir : yassa au poulet succulent! Et dodo tôt après des discussions très intéressantes avec Cynthia et Erika. Demain, visite de l’île de Gorée! J’ai vraiment hâte!

Mardi 29 juin 2010, Jour 61.

Visite de Gorée aujourd’hui! Je crois avoir bien dormi. Les ventilateurs ont sans doute aidé, tout comme les bouchons. Au réveil, Mélanie ne se sentait pas bien et a décidé de ne pas aller à Gorée, histoire de bien récupérer pour demain. Dommage, mais comme on aura sans doute le temps d’y retourner, je lui ai dit qu’il me ferait plaisir d’y aller à nouveau avec elle, et c’est bien vrai. C’est un si bel endroit!

Un minibus nous a amenées à l’embarcadère de la « chaloupe » : un traversier pouvant contenir au moins deux cent personnes. Une fois à l’île, nous nous sommes regroupés au resto Chez Tonton afin de commander notre repas du midi, après avoir rencontré notre guide. Puis, nous avons pris la direction de la Maison des Esclaves. En route, hormis nous faire un peu embêter par des vendeurs ambulants (comme pendant toute la durée de la journée d’ailleurs), nous avons vu une statue dédiée à la mémoire des esclaves et le village artisanal. Dans la Maison des Esclaves, nous avons pu assister au commentaire plus qu’intéressant d’un guide qui nous a présenté les différentes parties de la maison et parlé des diverses personnalités venues se recueillir ici, dont Jean-Paul II et Nelson Mandela. Nous sommes évidemment passés par la porte du voyage de non-retour. Troublant et émouvant. Difficile d’imaginer que juste au-dessus de ces cellules autrefois bondées d’êtres humains arrachés à leur famille vivaient paisiblement et sans remord d’autres êtres humains venus marchander… 

Nous avons ensuite poursuivi notre route, pour nous rendre entre autres à la cathédrale Sant-Charles-Borromée, là où Jean-Paul II a demandé pardon pour la participation des catholiques dans ce fléau. Nous sommes ensuite passées dans l’allée des baobabs tricentenaires pour nous rendre au sommet du Castel afin d’y admirer la vue et le canon anti-navire à portée de 14km. On ne pouvait visiter le dessous à cause que des Baye Fall y habitent. Ils faisaient exposer leurs œuvres très originales en matière recyclée et peinture. Nous avons aussi visité des hommes qui font les « toiles de sable » dans leur atelier. C’était très impressionnant!

Nous avons ensuite pris quelques photos du magnifique panorama avant d’entamer la descente par un escalier de pierre sans rampe. Nous avons ensuite été prendre le repas Chez Tonton à deux pas de l’embarcadère. C’était très bon! Des chats étaient assis à mes pieds et attendaient que j’échappe de la nourriture. Un homme est venu nous jouer de la kora et chanter .Nous sommes ensuite allées faire un peu de magasinage. Fanny a acheté une toile magnifique à côté du canon. J’ai acheté une décoration murale peule et un foulard pour Laurie et des boucles d’oreilles pour elle, Dré et Laurence. Une fois retournées en bas, Fanny et moi avons été nous tremper les pieds près de l’embarcadère. Des enfants très mignons sont venus nous parler et nous avons discuté un peu en ramassant des coquillages. Puis, nous avons repris la « chaloupe » et sommes partis. Au moment de quitter le quai, des jeunes se sont accrochés au bord du bateau (trop près des hélices à mon goût) pour se faire tirer hors du port et revenir à la nage. Ça m’a un peu stressée… 

De retour à l’embarcadère, nous avons repris le minibus pour revenir aux Pères Maristes. De là, j’ai été faire quelques achats au Pridoux d’en face et ai été au cyber avec Cynthia et Erika. À notre retour nous attendait un succulent plat de pâtes que nous avons dévoré avant d’aller terminer d’Emballer nos trucs. En soirée il y a eu un orage plutôt fort qui a un peu retardé mon heure de dodo. J’espère que je serai en forme pour demain! Beaucoup de transport au programme!


Mercredi 30 juin 2010, Jour 62 

Ouf! Réveil un peu difficile! L’orage de la nuit passé n’a pas aidé à bien dormir…tout comme les troubles digestifs. Je me suis donc levée à 5h, puis à 6h et ai encore été un peu malade. On a terminé de plier bagage et on est descendues dans la cour pour y attraper deux taxis qui pourraient nous emmener à la gare pompier. Lorsque ce fut fait, trouver un 7 places ne fut pas une mince affaire. Nous avons eu affaire à des rabatteurs qui gonflaient de beaucoup les prix. Lorsque tout fut négocié, on est montées dans le 7 places et avons mis le cap sur Kébémer via Thiès. Nous nous sommes arrêtées en route dans un Shell pour acheter de quoi déjeuner. Nous avons tous un peu dormi, même le chauffeur je crois… À Kébémer, ne trouvant pas de téléphone pour appeler l’oncle d’Anémone qui devait venir nous chercher, nous avons pris un taxi 5 places (à noter que nous étions 6…) sur lequel nos bagages ont été attachés plutôt « louchement »… Malentendu avec le chauffeur, celui-ci avait compris Lompoul et non pas Lompoul-sur-Mer, 2 villages situés à 7 km de distance. Petite mésentente. Un homme (Paco) vient nous aider et nous explique le malentendu, car le chauffeur ne parle que wolof. Tout est bien qui finit bien, on arrive et on retrouve l’oncle d’Anémone. Le responsable de V.I.T.E.L. (où on logera deux nuits) est arrivé rapidement avec deux charrettes : une pour les bagages et une pour nous. Le trajet s’est bien fait même si notre cheval semblait être un peu essoufflé. Une fois arrivées, nous nous sommes assises pour discuter avec nos hôtes et avons ensuite pris nos cases avant le dîner. Nous avons joué aux cartes et relaxé après le repas avant d’aller à la plage. Pour s’y rendre, on devait passer par une forêt de résineux composée majoritairement de filaos. C’était là un spectacle étrange, on avait l’impression de se retrouver un peu au Québec, même si on voyait souvent des cactus et des crabes nous observer à travers les monceaux d’épines tombées au sol.

La plage était magnifique. Sable fin, crabes à profusion (dont certains très gros!), coquillages, vagues ni trop douces ni trop fortes, eau claire… On s’est jetées à l’eau rapidement! Pour en sortir presque aussi vite! Du moins, après quelques minutes, on a vu de TRÈS grosses méduses qui nageaient autour de nous. On a donc préféré aller s’asseoir ou ramasser des coquillages. 

Ce soir, au menu : brochettes de lotte sur salade et frites. Après le repas, nous sommes restées un peu discuter et j’ai été me coucher au son des vagues…. J’étais plutôt fatiguée! Demain : désert, dromadaire et djembés!




Jeudi 1er juillet 2010, Jour 63 

Nuit un peu courte… j’ai beaucoup parlé avec Erika quand elle est rentrée se coucher. On s’est levées pas trop tard pour pouvoir aller assez tôt au désert avant que la chaleur ne devienne trop étouffante.

Le désert est très beau! Nous avons fait une petite promenade à pied à travers les dunes pour ensuite escalader la plus haute d’Entre elles. Le panorama y était superbe! Nous en avons profité pour relaxer et prendre quelques photos. Nous sommes ensuite redescendues pour aller voir un puits mauve et ainsi constater que l’eau n’est vraiment pas loin sous le sable. Nous avons ensuite refait route vers l’entrée du désert où sont venus nous rejoindre deux jeunes garçons avec leurs dromadaires. Et c’est parti pour la randonnée! Ça a été très agréable! Mais disons qu’un dromadaire, ça flatule, ça éructe et ça défèque pas mal… C’est étrange aussi la façon dont le dromadaire se relève une fois son passager installé sur son dos…. Disons que le cavalier n’a qu’à bien se tenir! Bref, ce fut bien plaisant! 

Après le désert, nous avons repris le 4x4 pour retourner à V.I.T.E.L. L’après-midi a été très relaxe! On a joué aux cartes, siesté, écrit, discuté… les vacances, quoi!  En soirée son arrivés trois musiciens (dont Paco) pour faire un concert/cours de djembé. Ce fut agréable, mais bref dans mon cas, car j’ai été malade. Espérons que ça ira mieux demain, car je crois que la route pour Saint-Louis sera un peu longue.
Slideshow Report as Spam

Comments

Papounet on

Bonjour,

Je suis bien content d'avoir de tes nouvelles et de voir que tu peux relaxer et te payer un peu de bon temps avant de revenir.

Ouvre grands tes yeux, tes oreilles et ton coeur !

Bisous,

Papounet

Môuman on

bonjour Anne-Marie !

Ton téléphone a fait très plaisir à ton père pour son anniversaire. Est-ce que ton orteil est maintenant guéri, j'espère qu'il n'y a pas d'infection. J'avais déjà vu des photos de l'île de Gorée. cela semble très joli. Plus qu'un mois avant ton retour, tu as peut-être droit maintenant à de l'électricité et à l'eau courante ce qui sera maintenant un luxe pour toi. Il ne te manque plus que ton lit, ton chum et la bouffe de maman. À bientôt et sois prudente, tu vas rapidement constater que vous êtes des cibles intéressantes pour vous faire vendre plein de choses. Amuse-toi bien et reviens nous en forme

Moûman avec de gros bisous XXXX

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: