La Côte d’Azur, un petit rappel de mon enfan

Trip Start Oct 17, 2009
1
116
119
Trip End Jul 31, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Dans la famille

Flag of France  , Provence,
Sunday, July 25, 2010

Bonjour,

Après une nuit dans le train, dont le confort était très bien, je suis arrivée à Mandelieu La Napoule pour passer quelques jours sous le chaud soleil du sud de la France. Pourquoi c'est un rappel de mon enfance ? Tout simplement parce que j’ai passé à quelques reprises durant mes vacances d’été, des temps merveilleux avec mes grands-parents et la famille.

Jour 275:

Après un transfert de train à Saint-Raphaël, je suis arrivée vers les 7 :30 am à Mandelieu La Napoule où ma marraine et mon parrain m’attendaient impatiemment. Les retrouvailles, cela faisait plus de 5 ans que nous nous étions vus, se sont fait sur une terrasse avec un petit déjeuner classique : baguette et café. On ne se tanne pas d’un classique pareil ! Par la suite, on s’est dirigé à la maison qui est « sous haute surveillance » de ma tante et mon oncle avec les multiples travailleurs sur le chantier pour donner un look extraordinaire et moderne de leur nouvelle acquisition. Pas besoin de vous dire que la vue de la mer à ses hauteurs est à couper le souffle !

Comme c’est le capharnaüm dans la maison, on a dîné et soupé à la même terrasse que le matin, non loin de la résidence. Depuis le début des rénovations, mon oncle et ma tante sont pratiquement des membres du personnel du resto tellement qu’ils connaissent leurs vies au quotidien. Vraiment, ce fut une belle journée pour se mettre à jour sur nos histoires et renouer.

Jour 276:

Lorsqu’on parle de la Côte d’Azur, on pense automatiquement aux plages. Donc, après mon levé, je me suis dirigé à la plage pour aller « frire » sur le sable. J’ai arrêté à la boulangerie pour me prendre un sandwich et l’épicerie pour des gâteries pour me soutenir un peu. Direction : La Raguette ! Bon, certains rigolos ont rebaptisé les écriteaux de la plage en rajoutant un « B » avant Raguette, mais le lieu est loin d’être enflammé – c’est très familiale. Par contre, la vue est intéressante avec le Château de la Napoule sur le bord de la mer.

Comme dans mon temps, le vendeur (je devrai dire la délicieuse vendeuse) du journal « Nice Matin » fait ça tourné à toutes les heures pour nous vendre un exemplaire ainsi que Monsieur « Mariette ». L’histoire des « Mariettes » fait avant tout référence à mon enfance. Tout simplement, ce Monsieur vend des arachides enrobés qui sont délicieuses. Malheureusement, ce n’est plus le même homme, mais elles sont toujours aussi bonnes. Les commentaires pour les vendre sont toujours aussi savoureux : « Manger des mariettes, ça fait bronzer ! » ou « C’est moi qui les faits, c’est moi qui les vends, mais c’est ma femme qui bouffe tout le pognon ! ».

Après avoir pris des couleurs, disons que je ne me suis pas trop méfié des rayons de soleil, on en a profité pour aller souper à la Marina. Encore une fois, un excellent « spot » pour profiter de la vue sur le bord de la mer avec une ambiance « lounge ». Et que dire du repas. J’ai du rencontrer les plus grosses crevettes de ma carrière de mangeur… Des « Brontos Gambas » qui ont du être élevés avec des stéroïdes ? Avec la sauce et les légumes, un délice !

Jour 277:

Question de ne pas perdre le travail débuté la veille concernant mon bronzage, ma marraine et moi avons profité de la plage privée située à côté de la Marina pour relaxer, se saucer et lire sans tracas. Une vraie vie de « pacha » sur chaise longue et parasol. La plus grande préoccupation de la journée fut de savoir à quel moment nous allions manger ? On ne peut qu’apprécier ces bons moments, surtout avec ma nouvelle « amie » vendeuse de maillots de bain pour femme… En effet, elle a du se balader 10 fois devant moi durant la journée, avec un nouveau modèle sur le dos… ou sur la peau ! Bref, le « business » du maillot semble bien se porter dans le coin, malgré la tenue légère de certaines personnes…

Jour 278:

Comble de joie, et pour ne pas faire trop différent de mon activité principale, j’ai retrouvé mon cousin Sam et ses enfants à la plage. Pas besoin de vous dire que c’était un choc de voir les enfants qui ont grandis depuis la dernière fois que les ai vu (On devrait bannir les vitamines « Pierrafeu »). Que ce soit la recherche de coquillages, la capture de poissons, l’érection d’un château de sable ou bien une partie de ping pong sur la plage (une table de ping pong était le sable), j’en ai profité pour passer du temps de qualité avec ma lointaine famille. Malgré que les enfants aient trouvé que j’avais un drôle d’accent, je me suis amusé comme un petit.

Comme toute chose à une fin, j’ai du préparer mes bagages en fin de journée et me diriger à la gare pour ma prochaine destination. Malgré les travaux de la maison et le travail de supervision nécessaire pour ne pas faire de bêtise, je dois souligner que ma marraine et mon parrain ont été supers durant mon séjour. Je ne pense qu’à y retourner prochainement afin de les retrouver sur le bord de la piscine en leur cuisinant un petit barbecue… Merci de votre accueil.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: