Death Valley : désert, silence et hot springs

Trip Start Sep 28, 2011
1
18
34
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , California
Monday, November 7, 2011

De Bryce Canyon nous sommes partis car ils annonçaient de la neige, de Las Vegas nous partons car on veut profiter d'une journée nuageuse pour avance un peu.

We are the SUNSEEKERS!

Ça fait déjà plusieurs fois qu'on fait ça et il y a deux avantages : on ne perd pas une journée ensoleillée en roulant et, comme c'est nuageux ou il pleut, il ne fait pas très chaud dans le camion, donc pas vraiment besoin de faire fonctionne l’air climatisé.

À 80 milles de Las Vegas se trouve une des places les plus chaudes de la planète : Death Valley. Les moyennes en été sont entre 110-120 F, avec un record de 134 Fahrenheit. Quatre rangées de montagnes gardent la pluie sur la côte pacifique et conservent la chaleur dans la vallée (qui descend à 100 m en dessous du niveau de la mer. Il pleut mois de 2 pouces par année dans cette région – résultat, à part quelques oasis, paysage lunaire. (après avoir été sur Mars en Utah, nous voilà sur la lune).

À peine entrés dans le désert, nous sommes témoins d’un accident : une voiture qui a capoté. Nous sommes la troisième voiture qui arrête pour porter assistance. Mihai utilise les compresses stériles et le désinfectant que nous avions achetés après le petit accident de Filip lorsqu’il s’est blessé au nez. Le conducteur, qui roulait seul, est entré sur l'accotement et il a trop tiré le volant pour redresser. Il a été chanceux, il s’en sorte avec deux égratignures seulement. Pas plus que deux mètres plus loin il y a une croix, pour quelqu’un moins chanceux… Welcome to Death Valley…

Après cet accueil un peu macabre et en voyant le paysage aride, nous nous sommes dit que nous n’allons pas rester longtemps dans ce parc car n’y il y a pas grande chose à part des montagnes, des roches et du sable. Et voilà que 5 jours après nous sommes encore là. Car a Furnace Creek, au beau milieu de nulle part il a y a un camping avec une piscine à l'eau de source chaude (hot mineral spring water pool). L'eau est bonne à boire, en fait, c’est la seule source d’eau disponible dans ce oasis (qui a même un terrain de golf irrigué avec l’eau de la piscine). La piscine a une température parfaite, avec un bord de la piscine qui permet à Filip de jouer debout pendant des heures.
Pendant ce temps nous on reste au soleil ou on se beigne. Même Fiona se beigne pour la première fois!!! il fait 25C à midi, c'est idéal pour ne pas trop se bruler. C'est la meilleure piscine dans laquelle j'ai nagé car il n’y a pas de chlore donc on n’a pas mal aux yeux et la température de l’eau est idéale, juste assez chaude pour être bien. Alors chaque matin nous allions à la piscine jusqu'à midi dans ce oasis, par la suite, un petit dodo dans le camion pour Filip pendant que nous roulions vers une place à visiter. En fait je me rende compte que dans toutes les hôtels ou on a reste les piscines et les spas était vides, comme celle-ci. Devinez pourquoi ? Mais oui, c'est encore notre amie la télé.  Pourquoi nager quand on peut zapper et rester au sec...merci encore.

Les paysages semblent être sur la lune, extraterrestre, il faut venir voir, les photos ne peuvent pas rendre les couleurs :

- Zabriskie point (d’après le nom de celui qui a eu l’idée de transformer ce site ou l’industrie minière a échoué en attraction touristique, et le nom d’un célèbre film sur la musique de Pink Floyd; des dunes de sable endurci qui changent de couleur dans la lumière du lever ou du coucher du soleil)

- Dante’s view (on monte à 1500m pour un vue d’en haut de toute la vallée et du lit d’un ancien lac – maintenant un désert de sel, tout blanc).

- Des noms inspirants comme devil’s golf course ou devil’s corn field.

- Badwater – un ruisseau plein de minéraux dans lequel il n’y a aucun poisson ou plante, juste une ou deux espèces de non vertébrates, à côté d’un désert de sel le fond d’un ancien lac asséché). C’est en même temps le point le plus bas des États-Unis (environ 300 pieds en-dessous du niveau de la mer).

- Le cratère Uhehebe, entouré d’un désert de pierres noires. Et la pleine lune…magnifique (mais on n’était pas déjà sur la lune???)

- Artist’s drive et la palette de l’artiste : un chemin étroit de quelques miles vers une montagne multicolore, un autre spot à voir au crépuscule.

- Et, au beau milieu du nulle part, Scotty'S Castle, un très beau château avec une histoire mystérieuse, construit dans la période le la ruée vers l’or. Les chiens dans les photos sont des coyotes! (se promenaient dans le camping, très calmes et sages…jusqu’à ce qu’un d’eux voie Filip courir… j’ai vu ses oreilles se dresser…il s’imaginait peut-être déjà son souper. Mais j’ai fait un peu de bruit et il est parti).

Nous voyons beaucoup de gens qui font le tour en vélo, par exemple, des gens partis d'Oregon très loin. Tout mon respect, je ne suis pas encore prêt à pédaler chaque jour pendant des heures et dormir dans une tente... Peut-être un jour on va faire un tour du monde en vélo pour une nouvelle aventure. En tout cas ils ont l’air très en forme. Et ils apprécient autant que nous la piscine chaude…

Au début novembre, chaque année c’est le festival des 49'ers (fortyniners – en la mémoire de gens qui ont essayé de passer par ici en 1849 pour arriver plus vite sur la côte; un d’entre eux a failli mourir, et ils ont nommé cet endroit Death Valley). Le camping est plein. Je me rende compte que l’âge d’or sait profiter vraiment du temps qui leur reste. Les gens heureux que ne sont pas encore dans un fauteuil roulant – ils font de la danse en ligne, du 4X4, du golf et des réunions avec des amis, des parade de costumes de chiens, mini-golf, tout est permis pour avoir du fun. Ils roulent d'un festival à un autre. Je n’ai vraiment pas hâte d'être vieux, mais lorsque je serai vieux j’espère pouvoir faire comme eux, avoir encore de l’énergie pour voyager et s’amuser.

Cristina a été saisie par le silence du désert. Un silence qu’on ne retrouve pas ailleurs : pas un bruit, pas un oiseau, pas de bruits de vent dans les arbres, pas d’animaux…silence total. (enfin, les 10 minutes pendant lesquels les deux enfants dorment…). Et des étoiles…

Très beau souvenir!
Slideshow Report as Spam

Post your own travel photos for friends and family More Pictures

Comments

daria.murgu
daria.murgu on

Je ne peux m'empêcher de constater que le camion est plus présent, de tous les angles, dans la dernière série de photos. Seriez-vous en train de développer une relation du genre la tortue et sa carapace avec ... a-t-il un nom? Sinon, pour respecter la tradition Nana pourrait le baptiser La Tortue ou mieux encore Tzestoasa.

Panaitescu familiy on

Ma bucur ca ati mai scris. Chiar ma gindeam pe unde mai umblati...Peisajele sint in continuare extrem de impresionante, iar Lupii mari si mici par toti in mare forma. Drum bun mai departe si sa va ginditi din cind in cind la cei ramasi pe banchiza canadiana :)..

loupsvoyagent
loupsvoyagent on

Il a un nom, Incognito!

Sandra on

Ce frumos! Nu-mi mai gasesc cuvintele ... de fapt am ramas fara. Combinatia jurnal de bord + poze reuseste sa ma transpuna si pe mine pentru cateva minute in locurile astea ireale. Iar Mihai este un povestitor fantastic. Da, dupa cum v-ati dat seama, abia acum am ajuns si eu in Death Valley ... cand voi tocmai ce-ati ajuns in Florida.

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: