Trek de santa cruz***

Trip Start Mar 02, 2010
1
69
85
Trip End Oct 09, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Peru  ,
Sunday, September 5, 2010



english
german
espanol


Notre trip est de faire le fameux trek de santa cruz dans la parc national  Huascaran, à travers la cordillère blanche. Bon, on a reussi à louer une tente pour un prix dérisoire auprés d'une agence de voyage..  ( 5 e la journée ) et on a fait les courses et récupérer un bruleur pour faire notre popotte. On part demain matin à 5 h30, ben oui, on tombe toujours sur des supers horaires pour les connections en bus.. Le plus gros probléme dans l'immédiat et de réussir à faire de la place dans notre sac à dos car au bout de pratiquement 6 mois notre 55 litres est plus que limite..Ben oui, les filles ça entassent !  Mission presque réussie, l'hotel nous garde des affaires.. On part donc la tête dans le cul,  le paysage  à l'approche du village est superbe, un arc en ciel  surplombe les lacs que l'on croise sur notre passage, magique ! Malheureusement, la "route" est plus qu'atroce et les vitres dans un état lamentable, donc pas moyen d'immortaliser la scène. Le bus nous dépose donc au village, c'est à dire 3 maisons.. On arrive quand même à taxer un peu d'eau chaude histoire de se prendre un café, et on en profite pour nous faire expliquer la route. Ben oui, c'est bien de jouer aux héros, mais niveau orientation, on est pas encore au top. La ballade nous mène jusqu'au poste de contrôle qui nous permettra d'acheter  l'entrée au parc national. Hors de prix ( 35e) mais valable 1 mois ! Ca nous fait une belle jambe, dans 1 mois on sera dans l'avion ! J'ai cru qu'on allait passer outre le contrôle mais il ne faut pas rêver ! Nous croisons des groupes en agence assez importants, genre une dizaine de personnes.. Bon déjà, si on se perd, il suffira de suivre les autres ! lol.  L'intérêt de partir avec une agence, c'est que tu ne t'occupes de rien, ni bouffe, ni sac... Sinon, il y a des  locaux qui proposent de vous louez des mulets pour 25 e par personne, solution qu'on laisse de côté, mais qui avec le recul aurait pu être intéressante... Le premier jour de trek se passe tranquillement, et on atteind le site de campement à la fin de la journée. Plutôt crade en fait, c'est dommage, et le pire je crois c'est l'attaque de sand flies au montage de la tente.. On se vide nos litrons de rouge afin d'alléger nos sacs.. Euh, titia ne passera pas le repas !  Vivement demain !
















Le lendemain, tout le monde est déjà parti, les mulets ont piétiné notre vaisselle, la journée s'annonce ensoleillée. On nous a dit qu'il fallait compter dans les 4 heures pour monter jusqu'a Punta Union, à  4760 m. Sans compter les nombreux arrêts photos et autres, euh, on mise sur au moins 6 heures .. Le début n'est pas surprenant, et le peu de gens que l'on croise en sens inverse nous annonce des durées de plus en plus longues.. On commence à regretter amèrement nos mulets ! On arrivera finalement en haut, moi au bord de la mort, sachant que la ceinture de mon sac vient de me lacher.. les derniers mètres sont vraiments trés durs ! Bon, je déteste l'endurance, je n'ai plus d'épaules, marcher, j aime, mais monter c'est autre chose, les agressions de sand flies me font des " ampoules"  un peu dégueulasses.. Mais le paysage est vraiment sublime et on est vraiment contentes d'être arrivées en haut !!  On redescend tranquillement et on plante finalement la tente hors de l'air de  camping. trop mortes ! Une bonne nuit et c'est reparti. 
















Là commence pour moi la partie du trek la plus agréable, les paysages sont somptueux, ca descend doucement, on retrouve la végétation et les oiseaux, oh yeah!  Malheureusement, on se prend la saucée, qui dure et dure, donc on avance pas beaucoup. Il faut avouer  qu'on est pas super équipées.. et du coup, toujours pour les photos ca ne donne pas grand chose. Mais les paysages sont vraiment impressionants. Algues roses, chevaux sauvages, lacs turquoises, le rêve. On atteind cette fois le dernier campement, où l'on peut acheter des bières !!! oui ! Soirée fiesta entre nous, le proprio du campement nous laisse accés au bar pour faire notre popotte !  Ce que je regrette c'est que l ambiance dans les camps, c'est pas ça.. Les gens sont morts le soirs, ils se couchent à 20h pour se lever en forme le lendemain à 6h, donc, c'est sur, tu ne trek pas pour faire la teuf !  Il est clair que je ne passerait jamais par une agence de voyage, car du coup, tu ne peux pas t arréter quand tu veux.. Enfin,  pour nous, bonne soirée, même si entourées d'une multitudes de pinces oreilles, ce qui nous fait dire que l'on ne vivra jamais ici. C'est beau, mais beaucoup trop d'insectes à mon goût !

Fin du trek, le lendemain dans l'apres midi, qui répond enfin à nos questions : aurions nous du le commencer dans l'autre sens ?  La réponse est non, faites comme nous, car la première journée nous aurait découragée pour la suite : un chemin escarpé, pleins d'éboulis sablonneux qui grimpe et grimpe ... et aucune possibilité de camper avant d'atteindre le premier site..  Une rencontre sympathique à la finale qui nous offre notre future compagne de voyage pour les 2 prochaines semaines.
Retour en taxi collectifs et bus jusqu'à huaraz où l'on n'arrive même pas à négocier avec notre hôtel pour prendre une douche, alors qu on y a quand même passé 4 nuits..No comment!  De toutes façons, aprés 3 nuits de trek, on n'est plus à une nuit prés. On décolle le soir pour de nouvelles aventures.
Slideshow Report as Spam

Post your own travel photos for friends and family More Pictures

Use this image in your site

Copy and paste this html: