Expo western à Liberia et visite du volcan Arenal

Trip Start Jul 05, 2010
1
6
12
Trip End Aug 13, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Costa Rica  , Alajuela,
Sunday, July 18, 2010

Nous voici donc à La Fortuna, village touristique qui sert de base pour l'observation du volcan Arenal. Mais avant, un petit compte-rendu de la visite au volcan Rincón de la Vieja et de la fête à Liberia se doit.

Le parc Rincón de la Vieja était superbe : très peu de touristes et plein de choses à voir. Situé au nord de Liberia, c'est un parc qui entoure le volcan qui s'élève à une hauteur de 1 916 mètres et qui est entré pour la dernière fois en éruption en 1998. Par contre, nous avons été extrêmement déçues, car nous voulions faire l'ascension vers le cratère pour pouvoir voir à l'intérieur. Malheureusement, à cause du temps trop nuageux, nous n'avons pu le faire car nous aurions pu nous perdre à cause de la mauvaise visibilité. Déception immense. Mais nous avons quand même profité des sentiers menant à des fumerolles, c'est-à-dire des vapeurs sulfureuses chauffées par la lave et s'échappant du sol en fumée ou bien dans des flaques d'eau ou de boue bouillonnantes. C'est un phénomène très intéressant, et un peu puant à cause de l'odeur de soufre! Les multiples couleurs du sol étaient également spéciales, car il regorge de minéraux divers à cause du volcan. Nous avons également fait la rando jusqu'à une chute, que nous avons atteinte sous des trombes d'eau. Donc, pas de baignade possible, malheureusement (le courant devient trop fort). Mais le décor était, encore une fois, enchanteur : une cascade blanche vrombissante projetée dans un trou d'azur, entouré d'une végétation luxuriante qui se penche sur ce petit trou de paradis, comme pour protéger son secret. Combien de fois j’ai regardé autour de moins en n’y croyant pas, tellement ça ressemble à un dépliant d'agence de voyages vendant le rêve.

Après être revenues à Liberia, tremblante de froid pour ma part, nous sommes allées célébrer avec les Costa Ricains à l'Expo de Libéria. L'Expo était comme les foires comme nous avons dans les petites villes ou villages par chez nous. Après avoir rencontré Fred, un ami de l'école primaire et secondaire, nous nous sommes arrêtés dans un bar avec des trophées de chasse pas du tout tropicaux sur les murs, ou un homme en chapeau de cowboy faisait de la promotion pour la bière Imperial (très populaire au Costa Rica), avec deux filles en petits costumes aux couleurs de la bière. Tandis qu'il animait un petit jeu avec les clients (motivés par les casquettes, t-shirts et bandanas en prix, ainsi que par le taux d'alcoolémie dans leur sang), les filles dansaient et allaient voir les clients. C'était une drôle d'ambiance. Nous avons ensuite continué notre chemin vers l'Expo de Liberia, ou tout se passe pour les célébrations de l'annexion de la province de Guanacaste au Costa Rica (elle faisait autrefois partie du Nicaragua). Après s'être arrêtés pour acheter une bière (une Imperial, bien entendu!) au dépanneur et jaser avec quelques Ticos (surnom des Costa Ricains), nous sommes arrivés à une foire ou se côtoyaient des parties de Bingo dans un stade avec des centaines de personnes qui jouaient en même temps, des expositions de chevaux, des manèges bringuebalants, et des bars extérieurs devant lesquels des filles habillées très légèrement se trémoussaient au son de la musique, afin d'attirer les clients sous leur tente. Bizarrement, pas grand monde entraient dans les bars, et restaient plutôt dans la rue, à boire leur propre alcool et à regarder les filles danser. L'ambiance était un peu étrange. Fred et moi avons fait un tour d'autos tamponneuses, question de retourner en enfance, et c'était vraiment le fun! Ce fut une soirée assez calme, mais bien intéressante.

Le lendemain, Camille et moi sommes parties vers La Fortuna, destination que nous voulions éviter au début, à cause du trop-plein de touristes. Mais comme nous n'avions pas pu voir le volcan Rincón de la Vieja à cause des nuages et que nous voulions absolument voir un volcan pendant ce voyage, nous sommes venues voir le volcan Arenal. C'est un volcan très actif, qui entre en éruption plusieurs fois par jour. Tout de suite en arrivant nous sommes parties en tour guidé, car il n'y a pas d'autre moyen de se rendre au mirador d'observation sans voiture. J'ai regretté la première partie, constituée d'une marche guidée dans les bois. Ce n'est pas très agréable de marcher avec 12 autres touristes qui voulaient s’arrêter à tout bout de champs pour photographier n’importe quoi et poser mille questions idiotes (ouf : je devais le sortir de mon système. Mais au fond je les aime ces touristes. Si si!). Au moins nous avons vu des singes-araignées, très mignons en pirouettant d'une branche à l'autre, aidé de leur longue queue. Nous avons également vu un toucan, des serpents, des singes hurleurs (reconnaissables à... leurs testicules blancs parmi une fourrure noire, eh oui!) et quelques oiseaux.

Puis, nous sommes finalement arrivés au mirador du volcan, après une marche qui m'a semblé interminable à cause des multiples arrêts que nous avons faits. Le volcan s'élevait, majestueux, devant nous, avec sa forme conique presque parfaite, et son sommet dans les nuages. Nous avons attendu près d'une heure afin d'attendre que les nuages partent et qu'une éruption survienne afin de voir la lave et les roches être propulsées du cratère. Pas de chance... nous pouvons par contre y retourner ce soir, gratuitement, afin de réessayer. Nous avons terminé la journée en beauté dans des bains thermaux du Resort Baldi. Que de luxe! Plusieurs bassins nous attendaient, alimentés par des chutes, des jets et des bouillons d'eau volcanique riche en minéraux et délicieusement chaude. Nous étions entourés de verdure, dans une eau d'où la vapeur d'échappait, comme dans un rêve. Mes muscles endoloris par les nombreuses randonnées m'ont généreusement remercié! Aujourd'hui, je relaxe encore, afin d'essayer de calmer ma petite fièvre et mon rhume débutant, car demain, on fait du rafting! Yay!

P-S : Si vous croyiez que le Journal de Montréal est un journal médiocre qui ne sert qu'à véhiculer des bêtises, vous seriez surpris des journaux ici. Il y en a des bons, comme La Nación, mais par contre, la qualité d’autres laissent dangereusement à désirer. Sur la page couverture du Teja, par exemple, une photo d'un gars mort battu, avec que les yeux censurés (comme si ça changeait quelque chose), côtoie une photo d'une femme en string et petite camisole. Les pages sont parsemées de photos presque pornographiques. Disons que ça surprend, au début! Ils ont le don de captiver leur lectorat, il faut croire.

Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: