De la grande petite visite

Trip Start Unknown
1
19
25
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , Indiana
Monday, August 6, 2012

Je vous écris en me sentant privilégiée par la vie, vraiment. Franchement, je me trouve très chanceuse d’avoir des amis qui prennent de leurs «vacances/congé parental» pour venir passer du temps avec moi et découvrir ma nouvelle ville. Et honnêtement, chapeau à Ge et Fred d’avoir trimbalé le petit Antoine dans cette aventure. OK, assez les adverbes! Ge, tu as vraiment détonné sur moi!

Ce n’était pas de la visite ordinaire. Recevoir des amis et de la famille, je suis prête anytime! Recevoir un petit bout de chou de 4 mois demandait par contre un peu plus de préparation, question que ce soit sécuritaire et confortable. Mais bon, mon collègue Barney fut généreux avec son parc, j’ai trouvé une petite chaise vibrante usagée en très bon état et à la dernière
minute un siège d’auto rose et fleuri, mais béni par Jésus (anecdote : je voulais passer prendre le siège d’auto trouvé sur Craig’s list le mercredi soir vers 17h30-18h, mais inculte que je suis, c’est l’heure de la messe du milieu de semaine!). Fred ne semble pas sûr de la féminité du siège d’auto pour son très viril Antoine… Alors, j’étais prête! Direction aéroport, déjà émue de
revoir Antoine pour une 2e fois. Mais qu’il a grandi! Je suis en amour! La seule chose qui manque : la valise d’Antoine… Au moins, les amis se sont rendus, et ont fait leur connexion, sur la peau des fesses, en courant dans l’aéroport de Toronto, et Antoine a très bien réagi à son baptême… de l’air. Un vrai champion.

Les amis simili-installés qu’on repart aussitôt, en espérant qu’Antoine ne tache pas un de ses 2 cache-couches avec lesquels on devra survivre pour plus de 24h. Destination Creation Cafe (là où les rampes d’accès pour handicapés et poussettes sont sans issue), c’est le début de 4 jours intensifs de terrasses. La température est superbe, même un peu trop chaude, mais Fred est heureux : on est en vacances! Et la friture commence : pickles frits en entrée et bière locale en apéro, mais drink virgin pour virgule. On digère en marchant le long du canal, vue sur le centre-ville, dégustation de succulents pop sicles-hors-dimension-qui-dégoûtent en prime. Fred et moi on se bidonne bien des autres vues choquantes (obèse américaine qui déborde de son fauteuil roulant, cellulite pendante de tous bords,...) mais Ge n’y voit que du feu. Déformation professionnelle, elle est trop respectueuse d’autrui. ;-) Une chance qu’il n’y avait pas d’insectes, pour réaliser 2 minutes plus tard que Ge se fait carrément manger partout. Retour à la Place Melrose pour attendre la valise qui n’arrivera jamais ce soir là, mais ça, on ne l’a su qu’à minuit
trente. Fred tente de converser avec la madame d’Air Canada pour comprendre qu’il pourra acheter pour 50$ de brosses à dents pour Antoine. Quelle compensation!  
 
Pour vendredi, on décide de s’immerger dans la culture Hoosier (qualificatif des gens de l’Indiana) et d’aller à la foire annuelle de l’état (Indiana State Fair). En gros, c’est une foire typiquement américaine, avec des manèges, jeux d’arcades, agrémentés d’animaux de ferme, de tracteurs et des aliments les plus bizarres qu’on peut frire (par exemple, du beurre frit, des
oréos frits, des snickers frits,…). Il fait très chaud mais par chance, ils sont équipés d’une super roulotte d’allaitement de luxe climatisée avec couches gratuites. On se tape des patates déroulées en tranches avec une drill, puis évidemment frites, et des pogos (corn-dogs) de 12 pouces chacun. On sent qu’on peut rouler au lieu de marcher. Ge et moi on se challenge à un jeu de gun à l’eau pour un toutou/chapeau ridicule puis on se gave d’une flush full sucrée. Quel super timing car c’était le premier vendredi du mois = First Friday Food Truck Festival (festival des restaurants mobiles). On adore vraiment le concept! Au menu, chicken spice wraps, spicy shrimp curry, tacos au poulet tandoori, au flank steak (sans mangue!), végétarien et aux boules frites de lentilles, accompagnés d’une bonne bière froide et de cupcakes. Un urgent numéro 2 coulant nous force Ge et moi à prendre les grandes mesures en plein air, mais quelle équipe du tonnerre nous faisons! La valise arriva enfin à 23h30… Longue mais tellement
agréable journée! 

Déjeuner au Good morning Mama’s cafe, terrasse agréable, et repas de «trucker» pour Ge qui doit «dealer» avec ses allergies. Et après-midi relaxe sur le divan à écouter les olympiques pendant la pluie. C’est bien de relaxer avec les amis et Antoine qui est un ange. Direction Mikado pour du japonais en soirée avec un serveur aux airs hautains qui sue vraiment trop… Dégustation de saké non concluante pour Fred. Les entrées sont classes mais les repas nous déçoivent. On aurait dont dû prendre des sushis…  

Dimanche, on se réveille de notre nuit la plus mouvementée de notre vie, et je ne parle pas d’Antoine. C’était l’orage le plus intense qu’on ait connu. Les éclairs étaient forts et le tonnerre était près de nous et sans arrêt. Le gazon est bien reconnaissant par contre. On n’est bien sûr PAS allé à l’église. Ge était bien déçue… ;-) Dîner de bouffe méditerranéenne en terrasse à Broad Ripple, entrée d’olives chaudes et pita : délicieux! On relaxe ensuite à la fameuse piscine de Place Melrose mais pauvre petit Antoine est encore trop petit pour les plus petites couches de piscine, format américain bien sûr. Dernière terrasse entre amis, on se dirige au Bru Burger sur Mass Ave pour d’excellents burgers et bières Blue Moon. Antoine me fait l’honneur de sa plus longue jasette. On connecte vraiment au niveau intellectuel lui et moi. Un de nos voisins de table nous fait aussi part de ses bruits de digestion. Quelle grâce! Le pire, c’est que c’est normal ici. Pas de «oups, je m’excuse!»  

 Bref, je me suis drôlement plu pendant ce long week-end. Je me suis attachée au merveilleux, souriant et si mignon Antoine qui, je le sens, sera un très bon voyageur, au bonheur de ses parents. J’ai jasé, ri et tellement apprécié le temps de qualité avec Ge et Fred. On a eu une abondance de terrasses et d’«estie qu’on est ben». Je me sens choyée de vous compter parmi
mes amis, Ge et Fred, et vous êtes les bienvenus quand vous voulez!
 
Autres faits cocasses :

- Un bébé de 4 mois dans un lavabo pour le bain, ça finit en position recroquevillée.

- La débarbouillette pour les fesses peut aussi servir à essuyer le visage de régurgis. 

- Ce n’est pas grave de faire mal à un bébé pour le changer… (on aurait plutôt dû entendre : tu ne peux pas lui faire mal en le changeant!)

- Le casque en moto, on peut aussi le tenir sous son bras et décider de le mettre qu’en cas d’accident (photo à l’appui).

- Un lion, ça ressemble à un soleil, surtout sur un mobile.

- Des nouveaux parents, ça peut être vraiment trop créatifs, même quétaines : vous leur demanderez de vous chanter leur chanson… Je n’en dis pas plus.

- La mentalité dans la restauration américaine, c’est qu’ils veulent vous servir vite. Donc ne pas s’insulter si le serveur vous offre une boîte pour votre doggy bag alors que vous avez encore une bouchée en bouche.
 
- Question inhabituelle pour nous, québécois : la cuisson de votre hamburger?
Slideshow Report as Spam

Comments

Geneviève, virgule on

Hey Julie, il me semble qu'on avait un deal: ce qui se passe à Indy restait pas à Indy??? Je fais référence à notre super chanson! Au moins tu as respecté nos droits d'auteur :)

Mom on

Très mignon le p'tit Antoine! Belles photos...j'aimerais bien entendre la chanson...
Bisous

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: