Following the exhibition

Trip Start Sep 13, 2012
1
27
33
Trip End Jan 10, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Albania  ,
Thursday, December 13, 2012

Il y a quelques semaines, à
LOJA, nous avons accueilli une exposition qui fait le tour des Balkans.
CULTURE OF REMEMBRANCE. Loja, en collaboration avec une organisation de
Sarajevo, ont organisé cette exposition à laquelle photographes mais aussi
simples citoyens étaient invités à participer. L’objectif de l’exposition est
le partage de souvenirs de chacun durant les périodes de guerre (principalement
dans les pays de l’Ex-Yougoslavie.) L’expo présente donc 46 photos avec textes
explicatifs de bons ou mauvais souvenirs, mais pour la plupart très touchants.
Bujar, Arta et Culi on d’ailleurs leur place dans l’exposition, avec 3 belles
histoires ! (voir description des photos pour les détails).

Avant de venir à Tetovo,
l’expo à commencer son périple à Sarajevo, puis Belgrade. Il était prévu
qu’elle passe aussi par Prishtina et Tirana… et ce fût justement pendant mon
séjour à l’extérieur de la Macédoine, quelle belle coïncidence ! Donc le
mercredi durant mon séjour au SkenaUp festival, l’exposition arriva avec Bujar,
Culi et Blerim au National Theater, je leur prêtai donc main forte  pour le montage ! Quel plaisir ce fût de
retrouver mes collègues au cœur de Prishtina ! J’étais aussi contente de
me sentir utile ! Pour l’ouverture, un bus a été organisé pour que toute
l’équipe de Loja puisse se joindre à nous et passer la soirée à Prishtina.
Arta, Dimce, Elona, Claire… étaient de la partie !

Plus tard dans la semaine,
j’ai démonté l’exposition à l’aide des gardiens du Théâtre. Bujar devait
récupérer le tout le vendredi pour monter l’expo à Tirana, Albanie, durant le
week-end… Et qui est-ce qui a finalement suivi l’expo… et oui ! Votre
humble narratrice s’est retournée sur un 10 cents quand Bujar lui a offert de
suivre l’expo jusqu’à Tirana !! Quelle chance quelques semaines avant mon
départ de pouvoir plonger quelques jours en Albanie !

Vendredi soir nous arrivions
donc après plusieurs heures de voyage (et d’attente pour moi, 3h dans un café
sur le bord de la route à l’extérieur de Prishtina avec mon sac et tout le
matériel de l’expo !!) Elona, Bujar, Silke (j’y reviendrai)  et moi pour rejoindre pour un diner tardif la
jeune équipe de Tirana Ekspress, où se tiendrait l’expo. Belle équipe et quel
super lieu dans le milieu underground. Un coup de cœur assurément, un lieu
aménagé par l’équipe elle-même dans des anciens hangars de la station de trains
située à proximité. C’est immense, ils ont créé là une mini-communauté
artistique et y présentent des événements de toutes sortes (théâtres, dj,
spectacles de musiques, résidences d’artistes), ils y ont aussi installé un
bar, et une petite pièce sert d’espace de « jam » pour musiciens.

J’ai passé quelques heures
samedi avec deux membres de l’équipe pour installer l’exposition. Comme vous le
constatez sur les photos, l’expo est suspendue. Le lieu, avec ses plafonds à
plusieurs mètres de hauteur, représentait un beau défi et l’équipe m’a été
d’une grande aide, avec leur système d’échafaud ! J’ai trouvé que l’expo
dans ce lieu était à son meilleur, même si les conditions d'installation et
d'entretient des photos étaient les pires (le toit n’est pas étanche en cas de
pluie (et le ciel nous tomba sur la tête ce soir là!)… et poussière
partout...  et la  manipulation dans ces conditions n'étaient pas
évidente, mais ça été).

 

À Tirana, dans le cadre de
l’expo, il y avait aussi la présentation d’un film sur la RFA et préalablement
une conférence de Silke Maier-Witt, une femme
extraordinaire avec qui j’ai partagé la route et ma chambre durant notre séjour
à Tirana. En plus de sa présentation, j’ai donc eu la chance d’avoir de belles
conversations tranquilles de matin ou de fins de soirée avec elle. Silke est
allemande, et dans les années 70 a été membre de la RFA (Red Fraction Army) un
groupe de « gauche » qui combattait dans l’ancienne Allemagne de
l’Ouest. Cette « guerilla » a durée près de 30 ans (Silke n’y
participa que quelques années et participa entre autre à l’enlèvement de
Hanns-Martin Schleyer). Après son arrestation en 1990 après la chute du mur
(elle était passée de l’autre côté du mur entre-temps), elle commença une
réflexion et devint une militante pour la paix. Au début des années 2000, lors
du conflit au Kosovo, elle partit là-bas comme militante de paix dans une
organisation et en 2008 migra à Skopje, Macédoine, où elle vit et travaille
toujours. Elle/son association collabore avec plusieurs organisations, Loja
entre autre, dans l’éducation et le « peacebuilding ». Elle est
définitivement mon coup de cœur de la semaine !!!

 

L’Albanie
est reconnue pour être un des pays les plus pauvres d’Europe, sinon le plus
pauvre. Mais le centre-ville de Tirana fait contraste avec ce fait, avec tous
ses nouveaux immeubles du gouvernement, ses théâtres et ses Universités.
(Plusieurs gens de Tetovo ont à l’époque où il n’y avait pas d’Université
albanaise, fait leurs études universitaires à Tirana, c’est entre autre le cas
de Bujar et Elona). Tout ce qui date de l’époque de la dictature est
tranquillement détruit pour laisser place à de nouveaux immeubles et
appartements. À ma grande surprise, le centre était rempli de décorations
lumineuses pour Noël et le Jour de l’An, les hôtels et restos aussi. Parlant de
resto ; j’ai été ravie de la cuisine albanaise ; viandes, salade de
légumes et j’ai finalement goûté à une moussaka made in the
« Balkan » ! J’ai abusé de la nourriture là bas, je dois
l’avouer !

 

Nous
sommes revenus dimanche dans la journée en faisant un arrêt dans un gigantesque
nouveau centre commercial (mais quand je dis gigantesque) pour visiter un
(gigantesque) magasin de jouets pour Leika et Andi (c’était l’anniversaire de
Leika lundi, ainsi que de ma maman, bon anniversaire encore !!), j’étais
ahurie, ça faisait des mois que je ne m’étais pas retrouvée dans des magasins
grandes surfaces. Mais le mieux fût encore la route, de l’Albanie vers la
frontière de la Macédoine (près de Struga). Je suis aussi passée près de
Elbasan, la ville natale de Malvina. Sur le bord de la route, des paysans
vendaient les produits de leur verger; nous nous sommes arrêtés acheter des clémentines
savoureuses. Dans les montagnes Macédoniennes, une tempête de neige nous
attendait… j’ai retrouvé dimanche soir mon chez-moi et une Tetovo recouverte de
neige blanche…

Et
aujourd’hui, on a, Culi et moi, fait le montage de l’expo Remembrance à SKOPJE !
Quelle équipe, ce fût un montage rapide et efficace, je n'ai pas l'impression
de travailler, tout semble si facile quand on travaille ensemble! (et comme
Culi est maintenant parrain d'une petite fille et que je suis par défaut
spécialiste en jouets, on est aller faire du shopping pour bébé aussi... mais
il y avait de tout pour tout les âges... donc de quoi s'amuser pour nous
aussi!!!)

Présentation
ce soir soir de l'expo à Skopje, 19h, c'est un rendez-vous!! (de dernière minute
mais c'mon, je suis certaine que vous y arriverez lol)
Slideshow Report as Spam

Comments

Chloe on

Julie! Tu te rends compte de ce que tu vis? Tu mêles événements et voyages. Deux de tes trucs préférés. Profites!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: